Call of Duty Ghosts Onslaught (PC, Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4)

 

Publié le Mercredi 5 février 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Call of Duty Ghosts Onslaught (PC, Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4)

Souriez, c'est Halloween !

imageComme chaque année, le nouvel épisode de Call of Duty propose du contenu téléchargeable (DLC) pour étoffer sa partie multijoueur. Des DLC dispensables à plus d’un titre : déjà, le contenu de base du jeu est conséquent. Mais également parce que chacun est vendu (tout de même) contre la somme de 15 €.
Après, c’est une question de choix personnel. D’envie de prolonger l’aventure et de s’offrir de nouvelles cartes où partager quelques heures supplémentaires avec ses potes du bout du monde. Et dès lors, la question qui se pose, est de savoir si oui ou non ce DLC vaut le coup.

Call of Duty Ghosts voit donc débarquer son premier contenu téléchargeable, baptisé Onslaught. Exclusif dans un premier temps sur Xbox One, il arrive prochainement sur les autres plateformes. Notez, tout de même, qu’il est inclus dans le Season Pass (abonnement global qui vous donne accès à tous les DLC pour un prix réduit au final).

Onslaught propose 4 cartes multijoueur et 1 carte destiné au mode Extinction. Deux nouvelles armes font également leur apparition : le Maverick, fusil d’assaut, et le Maverick-A2 qui est un fusil de précision. Le premier propose des munitions haute vitesse qui confèrent un avantage certain lors des affrontements rapprochés. C’est à la fois une bonne chose et une mauvaise, à vrai dire. Une bonne parce qu’il apporte un certain avantage aux joueurs moyens. Un mauvais parce qu’il déséquilibre les rapports de force. Et l’on voit fleurir, finalement, d’innombrables clones tous équipés de cette arme pour profiter de sa puissance. Nul doute qu’un prochain patch devrait réajuster, du moins légèrement, ce souci. Mais en attendant, le Maverick est un fusil d’assaut redoutable et qui « cheate » un peu les parties… Le Maverick-A2, lui, est plus classique et ne souffre d’aucun reproche.

screenscreenscreen

screen4 nouvelles cartes, donc. La première, Bayview, est une sorte de ville de Californie, ressemblant à San Francisco, et où circule un tramway. Visuellement, la carte est très réussie. On regrettera les nombreux recoins où les campeurs pourront s’en donner à cœur joie, mais globalement, elle a du potentiel et on arrive assez rapidement à la maîtriser et à utiliser ses possibilités au maximum.

La seconde, Ignition, est un remake de Scrapyard, la carte de Call of Duty Modern Warfare 2. Elle est plutôt classique, petite, et se déroule dans une sorte de complexe industriel, avec divers hangars. Elle bénéficie surtout d’un évènement particulier : au bout d’une minute, une fusée est lancée, explose, et les débris retombent sur la carte. Mieux vaut être alors à l’intérieur… La carte est nerveuse, rythmée, et si elle manque clairement d’originalité, elle n’en est pas moins réussie.

screenIdem pour la troisième carte, Containment, est un quartier de ville séparé par un pont sur lequel est placé un camion transportant de la matière radioactive. Il est possible de le faire exploser et de contaminer alors les environs. Décors en ruines, de nombreux détails et objets qui offrent un certain camouflage, bref, là encore on est dans du classique mais sympathique.

On hausse le niveau, toutefois, pour la dernière carte, Fog. Vous pénétrez dans une ambiance sombre, façon film d’horreur. Et pour cause… cette carte comprend un ordre de mission qui, une fois activité, transforme le joueur en Mike Myers, le tueur de la série Halloween. Il utilise alors une hache tandis que la musique du film résonne dans toute la carte… Plus rapide, plus résistant, il promène son masque de hockeyeur et découpe tout et tout le monde… et c’est vraiment fun !

screenscreenscreen

screenPour finir, Nightfall est une nouvelle mission du mode Extinction. Elle se déroule dans une base d’Alaska où des recherches sur les aliens étaient menées. Deux nouveaux aliens font leur apparition ici, et non des moindres. Un alien furtif, qui se rend invisible et apparait devant vous au dernier moment, et la Reine, qui pond des chiards plus vite qu’une lapine et qui jette des projectiles meurtriers. L’ambiance est très réussie, le travail d’équipe est toujours aussi primordial, bref, cette carte rajoute une couche supplémentaire avec brio à un mode qui nous avait déjà totalement séduit.

Pour finir, Onslaught est plutôt un bon DLC. Sans doute trop sage sur les trois premières cartes citées, malgré d’évidentes qualités, il devient quasiment indispensable grâce à la carte Fog et à la nouvelle carte du mode Extinction. Rien que du bonheur, en somme. Malheureusement, le bonheur a un certain coût…

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Call of Duty Ghosts Onslaught (PC, Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - Xbox One - PS4

Editeur : Activision

Développeur : Infinity Ward

PEGI : 16+

Prix : 15 €

Call of Duty Ghosts Onslaught (PC, Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0