Attentats à Paris : Gamalive en deuil

 

Publié le Samedi 14 novembre 2015 à 09:45:00 par Cedric Gasperini

 

Attentats à Paris : Gamalive en deuil

Tous unis contre la barbarie

Aujourd'hui, j'avais prévu de vous parler de Star Wars. D'un formidable bouquin Assassin's Creed. De vous trouver une ou deux infos croustillantes et/ou polémiques comme on en a l'habitude, ici, à GamAlive. J'avais prévu les news classiques du week-end, quoi...

Pour tout vous avouer, là, tout de suite, le coeur n'y est pas. 

La bêtise, l'ignominie, la violence inhumaine ont encore frappé hier soir. A Paris. L'horreur. Au nom d'un idéal religieux infâme, des monstres ont vidé leur haine aveuglément sur des personnes innocentes. Au nom d'un idéal religieux illusoire. Un nom d'un idéal religieux à vomir. 

Aujourd'hui, c'est l'incompréhension. La colère aussi. Les larmes. Il n'y a finalement pas de mots. Il n'y a pas de termes pour définir ces actes barbares.

Ce matin, toute l'équipe de GamAlive a une pensée émue pour les victimes et leurs familles. Ce matin, nos pensées vont aussi vers nos lecteurs témoins, hier soir, de la barbarie (Clément, Mikis...) et qui sont, heureusement, indemnes. Inch Allah, aurais-je envie de dire, ne serait-ce que pour montrer à ces raclures de terroristes que même en n'étant pas de cette religion, j'utilise le nom de ce Dieu bien mieux qu'eux. 

Nos pensées vont aussi à nos lecteurs dont on n'a pas de nouvelles et qui étaient hier soir, dans les quartiers et salles touchés par les attentats.  Qu'ils donnent des nouvelles. Vite.

Je sais que ces actes immondes seront sans doute l'excuse pour certains de se réfugier dans le giron des extrêmes. Je vomis déjà les récupérations politiques qui ne manqueront pas de suivre. Ne nous trompons pas de colère. De cible. 

Moi, aujourd'hui, j'ai juste envie de voir la France solidaire et fraternelle. Toute la France. La France plurielle. La France de toutes les religions, de toutes les couleurs de peau, de tous les courants politiques, de toutes les croyances. J'ai envie qu'aucun amalgame ne soit fait. J'ai envie de prendre un musulman dans les bras et de pleurer avec lui, de lui exprimer toute ma peine, de lui dire que je sais qu'il n'y est pour rien, que sa religion n'y est pour rien, que c'est autre chose, que ça n'a rien à voir avec Dieu mais juste avec la folie inhumaine. Que je ne lui en veux pas, puisqu'il n'a rien à voir avec ça. Que je ne lui en voudrait jamais pour la folie des autres. Que je ne suis pas aussi con que ces terroristes à vouloir m'en prendre aux innocents. J'ai des amis catholiques. J'ai des amis musulmans. J'ai des amis juifs. J'ai des amis athées. Je veux juste leur dire, à tous, que je continuerai de les aimer malgré tout ça. Et que je ne suis pas assez con pour faire des amalgames. 

Aujourd'hui, Allah et Mahomet, son prophète, doivent être morts de honte face à tant de sombres abrutis qui bafouent leurs noms quotidiennement.

Soyons tous unis contre la barbarie.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Minbad le 14/11/2015 à 12:47

 

21

avatar

Inscrit le 29/04/2013

Voir le profil

Un gros bisou à toi, clayman !

141 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 14/11/2015 à 12:50

 

22

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Merci merci.

Mais pensez surtout aux autres qui n'ont pas eu à chance

6615 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 14/11/2015 à 13:12

 

23

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

C'est une nuit de fous. Une pensée pour tous les parisiens depuis la campagne. Une pensée pour tous ceux dont les proches sont tombés, touchés.

Courage à toi Clayman.

2967 Commentaires de news

Ecrit par Aces le 14/11/2015 à 13:17

 

24

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par clayman00

Merci merci.

Mais pensez surtout aux autres qui n'ont pas eu à chance
Courage à toi !

4011 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 14/11/2015 à 13:59

 

25

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

Je ne suis pas choqué. Sans doute mon côté blasé, plutôt triste en fait.
Même si j'habite aux portes de Paris, je n'y ait pas assisté, mon discours aurait sans doute été tout autre sinon.

1540 Commentaires de news

Ecrit par Karim-DZ le 14/11/2015 à 14:48

 

26

avatar

Inscrit le 14/06/2012

Voir le profil

La folie des hommes, quoi de plus effrayant ?
Une pensée aux parisiens et beyrouthins qui ont vécus le même triste sort ce même jour.

356 Commentaires de news

Ecrit par Ben999 le 14/11/2015 à 15:33

 

27

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

smiley 3smiley 19smiley 3

352 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 14/11/2015 à 15:55

 

28

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

C'est l'histoire d'un mec, peinard avec sa femme un vendredi soir, la petite de 14 mois couchée, qui voulait voir le dernier épisode de Walking Dead et qui d'un coup sort au balcon pour voir qui est l'abruti qui tire des pétards (sans doute un chinois en avance sur le nouvel an ?) et qui découvre des gens qui courent en hurlant et puis une nouvelle série de détonations. Là, il dit :"Chérie, appelle les flics, c'est pas des pétards."
Et puis il pense à son pote Ali qui tient le bar d'en bas, ses amis de la boxe qui sont allés manger au restau après l'entraînement.

Et puis, il voit au loin des corps jonchant le trottoir et sa femme qui dit : "Putain, des gens sont morts" (Oui, ma femme elle peut être vulgaire dans des moments exceptionnels, et là s'en était un de PUTAIN d’exceptionnel)

Et puis c'est l'attente, on se demande ce que foutent les flics, les pompiers. Ils arrivent vite mais trois minutes paraissent une éternité.

Et puis les gens sortent du bar d'Ali où ils s'étaient réfugiés, eux vont bien.

Et puis la petite de 14 mois que visiblement les tirs de kalach' ne réveille pas, pleure quand elle entend les sirènes des pompiers et des flics.

Et puis Fabrice, un des potes de la boxe appelle, ils n'avaient pas eu envie d'un bobun, plutôt d'un hamburger et ne sont pas allé au Petit Cambodge où ils vont régulièrement, mais dans un autre restau à 50 mètres de là. Je crois que Fabrice, qui a pourtant des kilos à perdre, a fait le bon choix, pas diététique, mais le bon choix quand même.

Et puis au petit matin, après une nuit presque blanche, et bien qu'on vive à Paris, dans ce morceau de Canal Saint-Martin on se connaît, se reconnaît et on parle. certains on perdu des gens qu'ils connaissaient, des voisin(e)s, des ami(e)s. Et le bilan n'est pas fini.

Et puis on la gueule de bois, mais sans avoir bu une goutte d'alcool. La même que celle du 7 janvier, mais encore différente parce que cette fois les quelques fils de p**e qui avaient réagit à l'époque en disant : "Ils l'on quand même un peu mérité" n'auront cette fois aucune excuse? Car non, ces anonymes, qui buvaient un coup en terrasse du Carillon, bar popu par excellence, ces étudiantes qui partageait un bobun au Petit Cambodge en profitant de cette rare douceur pour un mois de novembre, n'ont pas mérité ça, en aucune manière.

C'est l'histoire d'un mec, peinard avec sa femme un vendredi soir, la petite de 14 mois couchée, qui voulait voir le dernier épisode de Walking Dead et qui s'est aperçu que l'horreur et que les morts, les vrais, étaient en bas de sa rue.
C'était un vendredi 13.
Et ce n'était pas un film.

1378 Commentaires de news

Ecrit par Abaker le 14/11/2015 à 16:31

 

29

avatar

Inscrit le 05/11/2009

Voir le profil

Je suis horrifié par tout ce qui c'est passé hier soir.

Clayman00, mikis, mais aussi toutes les victimes et leur famille et les témoins choqués de ce massacre je pense fort à vous. Courage à vous!

1323 Commentaires de news

Ecrit par freyvane le 14/11/2015 à 16:44

 

30

avatar

Inscrit le 25/08/2013

Voir le profil

Comme un gout de pisse dans la bouche ...
Très content pour les survivants, grosses pensées et prières pour les défunts et leurs proches.

1536 Commentaires de news

Ecrit par Milkshakeur le 14/11/2015 à 18:04

 

31

avatar

Inscrit le 08/11/2012

Voir le profil

J'aurai presque envie de citer George Abitbol, et puis en fait non...

Clayman, Mikis et tous ceux qui ont assisté à cette folie, je ne peux même pas imaginer ce que vous pouvez ressentir en ce moment. Prenez bien soin de vous ! smiley 8

On pense aussi très fort aux familles qui viennent de perdre des proches... courage ! smiley 8

446 Commentaires de news

Ecrit par LeBen le 14/11/2015 à 19:57

 

32

avatar

Inscrit le 12/01/2010

Voir le profil

Putain y'a de quoi devenir misanthrope...

Une pensée pour les victimes et leurs familles.

468 Commentaires de news

Ecrit par Sheha le 14/11/2015 à 21:06

 

33

avatar

Inscrit le 29/09/2009

Voir le profil

Beau message Cédric

Hier soir j étais dans un des restaurants à côté de bichât, (Cambodge) on est partis 10-15 min avant que tout se passe. C était à 100m mais une pensée pour les gens qui y était encore, des jeunes, des familles,....

37 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 14/11/2015 à 21:10

 

34

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Ecrit par clayman00

... j'étais au concert, j'ai vu les mecs et leurs armes, j'attends face contre terre avec ceux qui etaient autour de moi pendant 10 min en espérant qu'il ne ferais pas attention à moi. Ils sont aller dans une autre salle, quelqu'un a crié "go", on est sorti par les issus de secours en courant, certain ne se sont pas relevé pour s'enfuir, de la "peinture" rouge partout. Fuite à proximité dans un magasin. Bruit d'autre tire, pompier qui viennent s'occuper des blessés grave qui était avec nous (un éclat de balle superficiel dans la cuisse pour moi). Et bien plus tard extraction juste avant l'assaut.

Je suis en vie, j'ai le cul bordé de nouilles

Tu n'auras pas à te sentir coupable de ne pas avoir de contre coup même plus tard Clayman...
Ce monde marche sur la tête, et quelque part, nos esprits s'imprègnent de cette violence gratuite (la vraie hein, pas celle que certains voudraient nous faire gober) et tu as agis sur le moment avec la réaction qui t'as semblé la plus raisonnable.


************************************

Ecrit par Mikis

C'est l'histoire d'un mec, peinard avec sa femme un vendredi soir, la petite de 14 mois couchée, qui voulait voir le dernier épisode de Walking Dead et qui d'un coup sort au balcon pour voir qui est l'abruti qui tire des pétards (sans doute un chinois en avance sur le nouvel an ?) et qui découvre des gens qui courent en hurlant et puis une nouvelle série de détonations. Là, il dit :"Chérie, appelle les flics, c'est pas des pétards."
Et puis il pense à son pote Ali qui tient le bar d'en bas, ses amis de la boxe qui sont allés manger au restau après l'entraînement.

Et puis, il voit au loin des corps jonchant le trottoir et sa femme qui dit : "Putain, des gens sont morts" (Oui, ma femme elle peut être vulgaire dans des moments exceptionnels, et là s'en était un de PUTAIN d’exceptionnel)

Et puis c'est l'attente, on se demande ce que foutent les flics, les pompiers. Ils arrivent vite mais trois minutes paraissent une éternité.

Et puis les gens sortent du bar d'Ali où ils s'étaient réfugiés, eux vont bien.

Et puis la petite de 14 mois que visiblement les tirs de kalach' ne réveille pas, pleure quand elle entend les sirènes des pompiers et des flics.

Et puis Fabrice, un des potes de la boxe appelle, ils n'avaient pas eu envie d'un bobun, plutôt d'un hamburger et ne sont pas allé au Petit Cambodge où ils vont régulièrement, mais dans un autre restau à 50 mètres de là. Je crois que Fabrice, qui a pourtant des kilos à perdre, a fait le bon choix, pas diététique, mais le bon choix quand même.

Et puis au petit matin, après une nuit presque blanche, et bien qu'on vive à Paris, dans ce morceau de Canal Saint-Martin on se connaît, se reconnaît et on parle. certains on perdu des gens qu'ils connaissaient, des voisin(e)s, des ami(e)s. Et le bilan n'est pas fini.

Et puis on la gueule de bois, mais sans avoir bu une goutte d'alcool. La même que celle du 7 janvier, mais encore différente parce que cette fois les quelques fils de p**e qui avaient réagit à l'époque en disant : "Ils l'on quand même un peu mérité" n'auront cette fois aucune excuse? Car non, ces anonymes, qui buvaient un coup en terrasse du Carillon, bar popu par excellence, ces étudiantes qui partageait un bobun au Petit Cambodge en profitant de cette rare douceur pour un mois de novembre, n'ont pas mérité ça, en aucune manière.

C'est l'histoire d'un mec, peinard avec sa femme un vendredi soir, la petite de 14 mois couchée, qui voulait voir le dernier épisode de Walking Dead et qui s'est aperçu que l'horreur et que les morts, les vrais, étaient en bas de sa rue.
C'était un vendredi 13.
Et ce n'était pas un film.

smiley 30

4315 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 14/11/2015 à 22:15

 

35

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

etre la au bon moment et au bon endroit mais pas l inverse ...

c est con ce que je dis mais on ne peut pas se mettre a la place du gars qui voit ses amis sa famille se faire buter par un fils de pute calme qui tire et recharge et tire de nouveau ...

Tous ont cru que c etait des petards ou une mise en scene au bataclan avant se s apercevoir du massacre !

Mikis et d autres ... ne penser pas à l horreur que ca aurait pu etre avec votre femme votre enfant vos amis ... merci de votre temoignage.

Les infos racontent un peu n importe quoi, c est digne d un commando ils ont tout calcule ... franchement au stade de France je vous laisse imaginer a la fin du match lors de la sortie du stade et les kamikazes en action ...

je finis par une larme versee lors de l hommage venant du monde entier smiley 44

558 Commentaires de news

Ecrit par Sebwalker le 14/11/2015 à 22:43

 

36

avatar

Inscrit le 10/08/2014

Voir le profil

Que ses pauvres gens reposent en paix !! R.I.P

207 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

26649-attentats-paris-islam-musulman-barbarie-terrorisme-amalgames