L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 30 décembre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Je vais vous parler de Noël et de sodomie

imageAaaaaaah, Noël… Les fêtes de Noël… la joie des petits bonheurs simples. Plaisir d’offrir, joie de recevoir, comme disait Clara Morgane. Les lumières dans le sapin qui clignotent au rythme des sourires des enfants qui ouvrent leurs jolis paquets le matin.

Oui, le matin. Ne cherchez pas, ce n’est pas négociable. J’ai toujours haï les gens qui s’offrent les paquets le soir. Bande d’enculés, va.

Noël, le bonheur qui irradie les visages, les « ho », les « ha », les « génial » qui ponctuent l’ouverture des cadeaux. Tant d’amour et de bonté distribués dans les familles.

Bon. J’entends déjà les « ouais sauf que tout le monde n’a pas les moyens de fêter Noël ou de s’offrir des cadeaux et patati et patata ». Faites pas chier, les pauvres, ne venez pas gâcher nos petits instants de plaisir en famille.

Noël, ce sont des souvenirs heureux. Des instants magiques. Des fous-rires mémorables. Une fête où l’on crache à la gueule des vegans en s’empiffrant de foie gras et de dinde. Mais on a quand même une pensée pour eux, hein, on rajoute des marrons.

imageMême les moments de gênes en famille se révèlent après coup des souvenirs amusants que l’on ressasse lors des dîners du réveillon. Tenez, comme la fois où j’ai offert un poney à mes filles. Ha ha ha. Trop drôle. Je continue toutefois à persister : ce n’est pas ma faute. Elles ne m’avaient pas prévenu qu’elles le voulaient en un seul morceau. Résultat, elles ont fait la gueule, la petite a chialé et c’est moi qui ai dû en bouffer pendant trois mois. Et bien aujourd’hui, ha ha ha, on en rigole ! Enfin moi, j’en rigole, en tout cas.

Cette année, par exemple, j’avais décidé de préparer la dinde familiale, selon la recette ancestrale. Et bien je suis certain que cette partie de course-poursuite dans l’appartement de mes parents, quand elle m’a échappée, sera un bon souvenir dans les années futures. Et que le sang qui a giclé sur les murs et le tapis Persan quand je l’ai finalement attrapée fera rire toute le monde quand on se le remémorera. On parlera de ça et non pas des séances de psy que ma sœur a dû payer à sa fille et à son fils, témoins malencontreux de cette scène cocasse.
N’empêche qu’elle était vachement bonne et bien assaisonnée. J’ai bien fait de rajouter ma touche personnelle dans la farce. Je savais que le whisky, ça irait bien avec les marrons. Même mon père l’a trouvée vachement bonne avant que je ne lui explique que la seule bouteille que j’avais trouvée pour cuisiner était son Laphroaig 27 ans d’âge de 1980.

Bon. J’avoue, par contre, pour les cadeaux, j’ai été un peu déçu. Oh, à la base, je n’en attendais pas grand-chose, certes. Côté « enfant sage », j’ai un peu merdé mon année. Et s’il n’avait pas peur de moi, c’est la visite du Père-Fouettard à laquelle j’aurais droit, plus que celle du Père-Noël, on est bien d’accord là-dessus. Mais quand même. Y’a des limites.

imageParce que j’en avais un peu marre des cadeaux à la con que je reçois chaque année, j’avais décidé cette fois-ci de faire ma petite liste au Père-Noël. C’est plus simple. J’avais demandé une batte de baseball en frêne, une boîte de clous pour aller avec, une bouteille de whisky AnCnoc 18 ans d’âge, un croc de boucher parce que j’ai perdu le mien dans je-ne-sais-plus-qui, et le livre « Comment convaincre sa femme d’accepter la sodomie ». Rien que du classique, quoi. Rien que des trucs festifs, en somme.

Et bien croyez-le ou non, je n’ai rien reçu de tout ça. Enfin, si, ma femme m’a offert le livre. Mais le reste, nada. Macache. Nib. Que dalle. Peau d’zob.

A la place, j’ai reçu une valise. Oh, elle est chouette, la valise, cela dit. Grande, belle, grosse contenance, je peux mettre plein de choses dedans. Quasiment toutes mes fringues, même. Mais quand même, quoi. J’avais pas demandé ça…
Et puis ça fait bizarre, quand même, qu’on m’offre une valise. Surtout quand après, mes filles me demandent avec un grand sourire quand je pars à nouveau en déplacement et si ça va durer longtemps. J’ai comme qui dirait l’impression que c’est un message. D’ailleurs, dans la valise, y’avait une trousse de toilette. Et ce matin, quelqu’un avait mis dedans ma brosse à dents, mon dentifrice, mon déo et mon gel douche. Quand j’ai demandé à la petite qui avait rangé tout ça, elle m’a répondu que c’était pour me faire gagner du temps, quand je vais partir, bientôt.

Chais pas. Je vois peut-être le mal partout, mais là, j’ai comme l’impression qu’y a anguille sous roche.

Si je ne donne pas de nouvelles en 2019, appelez la Police. On ne sait jamais.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Karim-DZ le 31/12/2018 à 02:52

 

1

avatar

Inscrit le 14/06/2012

Voir le profil

Bon courage pour ta prochaine aventure et amusez-vous bien en 2019 "bande d’enculés" !

(si vous le pouvez, bien entendu..) smiley 9

356 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 31/12/2018 à 14:57

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

A la place, j’ai reçu une valise
It's a Trap smiley 32

4324 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 03/01/2019 à 10:34

 

3

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

voilà plus de nouvelles ^^

bon soit il a aimé et est resté soit grerhhcrihhh...
smiley 54

1411 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

35710-noel-cadeaux-liste-valise-sodomie