L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 31 mars 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Fatum crevardus est quod vita putam est

imageJe suis comme tout le monde, j’ai étudié la philosophie durant mes années lycées. Pour peu que l’on puisse réellement appeler ça « philosophie ». Malgré un cursus scientifique, donc un intérêt global pour cette matière tout ce qu’il y a de plus relatif, j’ai retenu au moins deux choses, dans ce grand océan de pensées (avec un s).
Déjà, j’ai appris que tout n’est que vérité et son contraire. On peut tout affirmer. Et tout réfuter. On peut disserter pendant des heures et convaincre l’assemblée du bien-fondé d’une réflexion majeure sur l’existence. Et ensuite, prouver tout l’inverse, avec autant de conviction et de justesse. C’est un peu ça, le fondement même de la philo.
Mais j’ai surtout appris, durant ces années d’études, que la philosophie m’emmerde au plus haut point. Si, si. A la limite, le côté barbu qui se promène en toge, ça aurait pu me plaire. Mais je coince totalement sur les sandales.

Le problème, c’est que tout le monde aujourd’hui s’improvise philosophe. Au fond de chacun – ce n’est pas sale – sommeille un mini-Platon, voire un mini-Nietzsche qui ne demande qu’à sortir. Malheureusement. Et donc, chacun répand ses maximes et citations à travers les réseaux sociaux. Et l’on prend ça en pleine gueule comme un tsunami diarrhéique, avec les morceaux qui flottent et qui n’ont pas eu le temps d’être digérés. Et justement, en parlant de philo, on en ressort avec la nausée (comprenne qui pourra).

C’est hallucinant le nombre de phrases toutes-faites, quand il ne s’agit pas de fausses citations attribuées à un quelconque personnage célèbre heureusement claqué depuis des lustres sinon ça l’achèverait d’assister à tant de connerie, qui circulent sur le Net. Tout ça pour expliquer le destin, l’univers, le karma, Dieu, la vie, l’amour, les vaches.

imageSoyons franc. Moi, personnellement, j’emmerde le destin. J’emmerde la vie. J’emmerde le karma et si un jour je croise un Dieu ou l’autre, je lui envoie direct mon pied dans les noix.

Le destin est un crevard et la vie est une pute.

Voilà. Celle-là vous pouvez l’encadrer, la facebooker ou la tweeter en l’attribuant à Einstein ou même Jules César. Dans ce dernier cas, adaptez-la quand même : Fatum crevardus est quod vita putam est.

Parce que parfois, l’existence vous fait une saloperie à laquelle vous ne vous attendez pas. Vous retourne comme une crêpe avant de vous la coller profond, passez-moi l’expression mais elle est à la hauteur de mon état nerveux. Un peu, justement, comme un philosophe avec sa ribambelle de jeunes éphèbes. A la différence qu’eux savaient – et acceptaient donc – qu’ils devaient en passer par-là pour apprendre. Moi, personnellement, j’aurais préféré éviter.

Donc oui, il m’arrive une tuile. Monumentale. Bien lourde. Une sorte de gigantesque bordel en approche. A force de vous parler d’hélicobite, le destin est monté sur une table et m’a bifflé de toutes ses forces pour m’apprendre à bien me tenir.

Ma femme est enceinte.

imageJ’ai quarante-cinq balais et ma femme est enceinte. Parce que, comme dirait sa gynéco, « ça arrive et la pilule n’est pas efficace à 100% ». Et de disserter sur l’efficacité de la semence de monsieur. C’est dans ces cas-là qu’on regrette de n’avoir pas plus retenu des dizaines de films pornos que l’on a vu, sur la manière dont doit se terminer un rapport sexuel.

Merde. J’ai quarante-cinq balais et ma femme est enceinte.

J’ai bien essayé de lui expliquer qu’on avait une paire d’aiguilles à tricoter rangée quelque part et que je me portais volontaire pour régler le problème, mais elle a décidé de le garder. Enfin, disons qu’elle m’a convaincu de le garder.
J’ai quarante-cinq balais et dans moins de six mois, fin août, je vais me retrouver à nouveau les mains dans les couches, à flinguer mes nuits pour remplir de lait en poudre un machin qui braille toutes les trois heures et qu’on n’a même pas le droit de secouer pour le faire taire.

Pire, mes gamines sont ravies et espèrent que ce sera « une petite sœur mais si c’est un petit frère ça ira quand même ». Elles ont même déjà commencé à lui faire de la place et trié des peluches pour lui offrir le jour de sa naissance, quand moi, je me dis que l’escalier et ses marches glissantes est mon meilleur ami…

Alors vous allez me dire que je ne suis ni le premier, ni le dernier à vivre une paternité tardive. Mais merde, quoi. Je n’avais rien demandé, moi.

Bordel de merde. J’ai quarante-cinq balais et ma femme est enceinte.

Fatum crevardus est quod vita putam est.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par 10r le 31/03/2019 à 12:12

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Félicitations

4698 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 31/03/2019 à 14:37

 

2

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

J'ai fait plus simple avant mes 40 ans:divorce...ouais enfin je suis tjs le dernier à qui on demande son avis de toute façon. ..
Bin sinon je te souhaite un petit gars même si cela ne rééquilibrera pas les sexes dans ton foyer.
Courage et condoléances.

1419 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 31/03/2019 à 21:07

 

3

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Le destin est un crevard et la vie est une pute.
Perso, je préfère le grand philosophe Lil Wayne :
"Life's a b**ch, i'm just playin' in the sand"

Sinon, je suis heureux de cette nouvelle, j'ai cru qu'il était de moi. Tout va bien donc. smiley 18

1384 Commentaires de news

Ecrit par Paf le 01/04/2019 à 15:04

 

4

avatar

Inscrit le 01/01/2016

Voir le profil

Est-ce que cela implique que tu vas te mettre au Génépi dans un premier temps et acheter un but de foot pour ton jardin dans un second?

92 Commentaires de news

Ecrit par Paf le 01/04/2019 à 15:35

 

5

avatar

Inscrit le 01/01/2016

Voir le profil

????!!!!

Personnellement, je prends date, j'adore les bébés et personne ne m'en fait plus (ou ne me l'annonce).

Quand je serai dans votre région d'ici là, je vous promets de faire plein de balades à poussettes si Dieu me prête vie.

C'est une très belle nouvelle si elle est belle pour vous.

Maintenant, tu peux aussi faire comme Papa Panda: tu divorces et moi, j'épouse Madame aussi sec. J'me tape les biberons, les nuits difficiles et le bonheur d'avoir pour femme la tienne en espérant qu'en vue de ton droit de regard bihebdomadaire sur nos enfants, tu arrêtes de m'envoyer voir des films azerbaïdjanais ou moldaves en projection presse, pendant que Sylvain a droit à Tim Burton et aux Avengers.

Bon, mais, c'est comme tu veux, tu choiz...

92 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 03/04/2019 à 00:22

 

6

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Toutes mes félicitations Cedric, bien que tardives, depuis les états Unis, où je boirai un Whisky à votre bonne santé et réussite smiley 20

4336 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

36281-destin-philosophie-tuile-nouvelle-la-vie-est-une-pute