L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 22 décembre 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

La fin d'une époque

Il va falloir que je rectifie deux ou trois choses dans l’éducation de mes filles. Je vois bien que mes absences répétées sont à l’origine d’un certain laxisme comportemental que n’arrivent plus à calmer les « de mon temps, si j’avais fait ça, je m’en serais pris une par mon père » destiné à les culpabiliser sur leur attitude ou les menaces de leur couper le wifi puisque, de toute manière, elles iraient squatter mon ordinateur dès que j’aurais le dos tourné.

D’ailleurs, malgré mes formelles interdictions, je vois bien que mon bureau reçoit certaines visites lorsque je ne suis pas là. Jamais je n’ai imprimé de photos de Zac Effron et Cole Sprouse que j’ai oublié d’enlever de l’imprimante et je m’étonne toujours que mes cookies publicitaires me conseillent toute une ribambelle de couleurs de Rimmel, de rouges à lèvres, de chaussures à talon et de petites robes moulantes. A moins que ma femme veuille me faire passer un message. Ou que j’aie une vie nocturne secrète dont je ne me souviens absolument pas dans la journée. Mais bon.

La goutte de whisky qui a fait déborder le verre, c’est que je n’ai même plus le monopole de la télécommande. Alors que merde, la télécommande, c’est la propriété exclusive, dictatoriale, totalitaire de l’homme de la maison. C’est comme ça. C’est universel et ça ne souffre d’aucune discussion, ni d’aucune contestation féministe, #metoo ou #jettetongrouik de quelque sorte que ce soit. C’est MA télécommande. Sauf que depuis quelques semaines, elles tentent de me l’arracher des mains pour changer la chaîne dès que je me lève pour me secouer la prostate ou dès que « non c’est pas vrai je ne ronflais pas je me reposais juste les yeux ».

Après avoir tenté une éducation par le bâton, sans la carotte, avec en résultat une inefficacité consternante mais qui remplit de fierté un papa voyant ses filles résister à la torture physique et psychologique comme Rambo dans Rambo II, j’ai décidé de changer de méthode et de les éduquer par l’exemple. Non parce qu’en fait, c’est difficile d’expliquer à ses filles de bien se tenir quand soi-même on ne rate pas une occasion de monter sur une table, baisser son froc et faire l’éolienne avec sa bite.

J’ai donc décidé de devenir un exemple pour tous. De rentrer dans le droit chemin et de devenir, à défaut de quelqu’un de respectable, ce qui est quand même mal barré vu mon passif, au moins quelqu’un de respectueux du savoir-vivre et des bonnes mœurs. Il faut que je montre la voie à mes filles, que je leur apprenne à devenir quelqu’un de bien, et ce n’est pas en passant la moitié du temps à recadrer le reste du monde à coups de batte de baseball que j’y arriverai.

Gentillesse, calme, politesse et sobriété sont les nouvelles mamelles de mon existence. Je vais y abreuver mon quotidien.

Et c’est pour cela que je serai d’une sagesse infinie pour les fêtes. Pas d’excès. Pas d’orgie. Sobre et distingué. Sérieux, quoi. Exit les bouteilles de champagne qui se succèdent, les apéritifs à rallonge, les repas trop copieux, trop arrosés, à tel point qu’il faut, pour mieux digérer, s’envoyer quelques liqueurs en fin de repas. A moi les Perrier-citron et les Vittel-fraise (ces associations sont des règles immuables de l’univers : un Perrier-fraise et un Vittel-citron risqueraient de rompre le continuum espace-temps). Non, sérieusement, j’ai décidé de changer du tout au tout. Ma famille en a besoin. Mon médecin me le recommande. La logique l’impose.

Et c’est pour cela aussi que j’ai décidé d’arrêter les éditos.

Il n’y aurait plus d’intérêt à les continuer, de toute manière. Pour vous raconter quoi ? Le nombre de bouteilles d’eau que j’ai bu, le nombre de kilomètres en voiture que j’ai fait, la manière dont je fais cuire mes légumes ou mes lubies écoresponsables ? De nombreux internautes font ça très bien, de manière très chiante, comme il faut, pour que je n’ajoute pas un étron supplémentaire à leur fange.

Je le fais avec un petit pincement au cœur, quand même. Mais il est temps de tourner la page. Je vous donne quand même rendez-vous dimanche prochain pour un dernier au-revoir.

C’est donc un tout nouvel homme qui se dessine pour 2020. Plus responsable. Plus sain. Plus exemplaire.

Je vous souhaite d’excellentes fêtes.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par AL-bondit le 23/12/2019 à 08:47

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Pendant un moment j'ai eu vach'ment peur, puis je me suis rendu compte que c'était une bonne résolution de début d'année.
Ouf !

99 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 23/12/2019 à 09:10

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Ecrit par AL-bondit

Pendant un moment j'ai eu vach'ment peur, puis je me suis rendu compte que c'était une bonne résolution de début d'année.
Ouf !
smiley 9

4729 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 24/12/2019 à 10:42

 

3

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

le 1er avril est en avance cette année !

1404 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38306-education-exemple-le-changement-c-est-maintenant-arret-editos