L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 29 décembre 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

The Last of the Editos

Comme je vous l’ai expliqué dans le précédent édito, j’ai décidé de radicalement changer de vie. Parce qu’à partir d’un certain âge, il faut savoir rentrer dans le rang. Parce qu’il est enfin temps d’être un exemple pour mes filles. Parce qu’il était temps que je me calme après des années de débauche et d’excès. Que je devienne quelqu’un que l’on qualifie de « respectable ». Et puis, après tout, chercher à être quelqu’un de « normal », c’est tout sauf la normalité aujourd’hui.

Les fêtes de fin d’année étaient d’ailleurs la période idéale, d’ailleurs, pour mettre à l’épreuve ma volonté inébranlable et ma force de caractère imperturbable, pour changer du tout au tout.

Je suis allé réveillonner chez mes parents, avec tout le reste de la famille, ce qui inclut une tripotée de nièces et neveux, de frères et sœurs, comme d’innombrables familles le font en cette occasion. Rien de très original au demeurant. Mais pour marquer cette décision de changement dans ma vie, j’ai décidé de me mettre sur mon 31, costume, chemise, cravate, et non pas un simple t-shirt comme je le fais d’habitude parce que j’aime être à l’aise, tout simplement (et parce que le code vestimentaire du soirée chic m’a toujours un poil gonflé, j’avoue). Nouvel homme, nouvelles règles. Et nouveau costume-cravate, donc.

L’apéritif s’est déroulé simplement. Tranquillement. Fidèle à mes nouvelles résolutions, j’ai refusé de boire le moindre alcool et ai préféré un verre de Perrier (avec une rondelle de citron vert parce que c’est fête), ce qui au passage m’a rappelé pourquoi je déteste les eaux pétillantes en général. Mais à force, hein, je finirai bien par aimer. Malgré l’insistance de ma famille pour « trinquer » et la bouteille de Champagne hors-de-prix ramenée par mon beau-frère et qu’il a gagnée à un congrès de médecins, je suis resté droit dans mes bottes et ai refusé d’en boire la moindre goutte. Nouvel homme, nouvelles règles. Sobre.

J’ai même accepté, pour l’occasion, de revêtir le costume du Père-Noël, dans l’optique de faire un petit passage et ravir la ribambelle de gamins présents ce soir-là. Et Dieu sait si c’est un effort monstrueux pour moi. Un peu d’humour et de tendresse, quelques gentils mots, des cadeaux déposés sous le sapin… j’avais pensé et révisé mon rôle toute la journée pour qu’aucun accroc ne vienne ternir ma prestation. Tout était parfaitement réglé et préparé.

Je suis donc sorti et suis parti récupérer le costume dans le coffre de ma voiture. Au moment de partir, mon beau-frère m’a offert une bouteille de whisky.
Mais pas n’importe laquelle.
Un Macallan 27 ans d’âge qui date de 1980, et qu’il a gagnée à un congrès de médecins. « Tu ne bois plus, mais je te l’offre quand même si tu changes d’avis ou si tu veux faire un cadeau à quelqu’un ».
Un Macallan 27 ans d’âge. Un cadeau à quelqu’un… Une boutanche à 700 boules… Sous mes yeux. Juste devant moi. Pendant que j’enfilais, comme je pouvais, le costume, à l’intérieur de ma voiture, je me répétais « sois fort ». « Sois fort ». « SOIS FORT ». « SOOOOOOOIS FOOOOOOOORT ! ».

Et puis c’est parti en couilles.

Au moment où j’étais prêt à faire mon entrée à base de « ho ho ho », j’ai reçu un SMS comme quoi il fallait attendre, qu’un des gamins était bloqué dans les toilettes et que la serrure était bloquée.
Après 15 minutes, frigorifié sur le palier de mes parents et un deuxième SMS à base de « on va devoir percer la serrure pour la faire sauter, attends encore, ça va prendre du temps », je me sentais tel un Mike Horn du réveillon et voyais mes extrémités, toutes mes extrémités, virer au bleu. L’amputation me guettait, c’était sûr. J’ai donc décidé de boire une gorgée de whisky juste pour me réchauffer. Après tout, il en était de ma survie et de l’obligation de lutter contre une éventuelle pneumonie. Mais juste une gorgée. Une seule.

Volonté. Force de caractère. Nouvelles règles. Nouvel homme.

20 minutes plus tard et un SMS « ça n’a rien donné, on va découper la porte », j’étais chaud patate, prêt à carrément grimper sur le toit et passer par la cheminée.
Encore 10 minutes plus tard, malgré un SMS « la lame de la scie est cassée, on va chercher une masse, ça ne sera plus très long », j’ai décidé de quand même rentrer en tenue de Père-Noël parce que, putain, un Père-Noël qui défonce une porte à la masse pour libérer un ch’ti n’enfant, ça a quand même de la gueule et je voulais donc que ce soit moi qui le fasse. J’ai jeté la bouteille de whisky, qui, « tiens, c’est marrant, elle est vide ». Manque de bol, elle est partie s’encastrer dans le pare-brise d’une voiture. Tant pis. Joyneux Yoël quand même.

La porte de chez mes parents était fermée, alors je suis passé par la fenêtre. Fermée elle aussi, mais je l’ai pétée à coups de chaussures. Puis j’ai débarqué dans le salon en criant « ho ho ho » et me suis pris les pieds dans la table basse que j’ai éclaté en milliers de petits bouts de verre. Ça faisait comme de la neige, c’était marrant. Comme toute cette boisson m’avait quand même donné faim, j’ai arraché un pilon de la dinde qui trônait au milieu de la table. Mon père a essayé de m’en empêcher et je lui ai collé un coup de tête pour le calmer parce que merde, on n’agresse pas le Père-Noël. J’ai aussi balancé une grosse baffe à ma nièce qui s’était mise à chialer parce que ses cris stridents me tapaient sur les nerfs. Et comme toute cette agitation m’avait un poil excité quand même, j’ai arraché la robe de ma femme, déchiré son soutif, mais elle est partie dehors en hurlant pendant que j’étais en train de retirer mon pantalon. Pas de souci, elle faisait la gueule, tant pis pour elle.
Du coup, je me suis retrouvé à moitié à poil debout sur la table, et c’est une occasion qui ne se rate pas. Alors j’ai fait l’hélicobite devant ma belle-sœur, puis en guise de final, j’ai shooté dans le chiwawa de ma mère qui essayait de mordiller les mollets depuis 5 minutes. Il a atterrit dans le sapin qui s’est effondré à moitié dans la cheminée. Il a pris feu. Tout le monde criait et courait partout pour éteindre le début d’incendie. Moi, j’ai récupéré une bouteille de champagne parce que manger ça m’avait donné soif, et je suis sorti. Tous ces péquenauds qui ne savent pas s’amuser, au final, ça m’a gonflé. Tant pis pour eux, y z’auront pas le Père-Noël cette année et puis c’est tout.

J’ai pris la voiture et je suis rentré chez moi. Sur la route, j’ai fait un détour par un jardin parce qu’il y avait un cerf lumineux tout blanc en déco de Noël et que ça m’a fait penser au Patronus d’Harry Potter et comme j’aime pas Harry Potter, j’l’ai défoncé avec ma caisse. Ça a accroché quelques guirlandes au passage et ce qu’il y a de cool avec les guirlandes alimentées par énergie solaire, c’est qu’elles continuent de clignoter, même arrachées et coincées dans le pare-chocs. Ça a donné un petit côté « Retour vers le futur » à ma 107, c’était chouette. Fenêtres grandes ouvertes, je me suis mis à chanter « The Power of Love » de Huey Lewis and the News, chanson tirée du film. Puis Je me suis garé sur le monument aux morts près de chez moi parce qu’y’avait plus de places ailleurs et je suis parti me coucher.

C’est ma femme qui m’a expliqué, le lendemain, que je m’étais en fait trompé de maison et que j’avais défoncé la fenêtre des voisins. Je me disais aussi, ma mère n’a jamais eu de chien. Et puis ma femme ne se serait jamais barrée en courant. Et on n’avait pas de dinde au menu non plus d’ailleurs.
Bizarrement, ma femme ne m’en a pas voulu. Parce que c’est Noël et qu’à Noël, on pardonne tout. Et, a-t-elle ajouté, « parce que finalement, t’es plus marrant comme ça ».

Bon. Ben au temps pour le nouvel homme, les nouvelles règles et les nouvelles résolutions. Après tout, mes filles sont bien éduquées quand on y pense (et quand on compare…). Alors pourquoi changer ?

On continue les éditos alors, d’accord ?

Vivement le réveillon du Nouvel an, en tout cas.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par 10r le 29/12/2019 à 14:01

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Bon cru..smiley 13

4741 Commentaires de news

Ecrit par Vigo le 29/12/2019 à 15:16

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Evidemment qu'il faut continuer... c'est un plaisir de te lire tous les dimanches.

Et bonnes Fêtes ;)

58 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 30/12/2019 à 19:01

 

3

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ca se voit que tu vieillis, pas la moindre photo d'une mère noël de 25 ans, habillé sexy.

Allez je me lance [url=
http://www.soonnight.com/images/upload/contenu/photos/2016/12/23/sans-titre-1-3572.gif]Cadeau [/url]

3421 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 30/12/2019 à 19:02

 

4

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco

Ca se voit que tu vieillis, pas la moindre photo d'une mère noël de 25 ans, habillé sexy.

Allez je me lance Cadeau
Bordel de site de m smiley 21 smiley 21 smiley 21 smiley 21 smiley 3smiley 3

3421 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38327-reveillon-noel-dernier-edito-nouvel-homme