Sondage : le jeu vidéo va-t-il trop loin ?

 

Publié le Samedi 21 novembre 2009 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Sondage : le jeu vidéo va-t-il trop loin ?

Y'a de l'abus ou non ?

Dans Call of Duty Modern Warfare 2, on bute des touristes dans un aéroport. Des dizaines de touristes. Et des flics. Et tout ce que l'on veut, d'ailleurs.

Entre nous, dans le cadre d'un scénario global, ce déferlement de violence ne me choquer pas plus que ça. Mais je ne suis pas forcément une référence dans ce qui choque ou non. Moi, ce qui me choque, par exemple, c'est qu'on puisse vendre certains jeux 60 € alors qu'au contraire, ils mériteraient qu'on nous file cette somme pour devoir y jouer tellement ils sont mauvais.

Mais bon. Têtes arrachées de God of War, touristes explosés façon Call of Duty, gardes égorgés à la manière d'Assassin's Creed, scènes de sexe (soft) de Dragon Age ou Mass Effect...

Pensez-vous que le jeu vidéo va trop loin ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Antiope le 21/11/2009 à 19:29

 

21

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Commissaire-Biales

37% a répondu non. Ça veut dire qu'il peut aller encore plus loin en terme de violence? Il vous faut quoi pour vous contenter?



Quand j'étais une adolescente bien allumée, un des jeux qui nous avait le plus amusé mon futur compagnon et nos frères et soeurs respectifs était Barbarian de Palace Software sur C64.



Barbarian C64





Ce jeu était à l'époque considéré comme violent (mais non dangereux pour nos petites têtes blondes, le plus jeune d'entre nous qui jouait à ce jeu avait à l'époque 7 ans) et je me souviens que mes grands-parents regardaient d'un drôle d'oeil cet étalage de violence (le principal intérêt du jeu étant de décapiter son adversaire juste pour le plaisir de voir sa tête dégommer par un gnome !).



Si ce jeu devait sortir aujourd'hui, avec la puissance actuelle de nos machines, je n'ose imaginer les effets sanguinaires que les développeurs programmeraient. Dans le fond, le but du jeu serait totalement identique, décapiter l'adversaire, la seule différence résident dans l'éventuel réalisme des combattants !



Est-ce que ce jeu a créé des êtres violents près à en découdre avec une épée à la première contrariété (mon petit frère qui avait 7 ans à l'époque est un adulte et père de famille parfaitement équilibré)? Non, bien entendu, car malgré nos jeunes âges, nous savions que ce n'était qu'un jeu vidéo.



La violence dans les jeux vidéo a toujours existé, je pourrai citer les Ghost'n'Gobblins (Dante's Inferno n'est-il pas une version moderne de ce jeu ?)ou les Speed Ball, ce n'est pas un fait nouveau, seule la technologie a évolué, rendant les jeux plus réalistes.



Mais cette violence existait et existe toujours également dans d'autre médias, les films (horreur), la musique (une catégorie de la scène métal) etc... Pour l'immense majorité des personnes qui sont plongées dans ces "mondes" violents, même si certains se complaisent dans ces mouvements, ça reste très inoffensifs et encore une fois, la personne qui va dévier, c'est qu'elle aura eu déjà des prédispositions et se servira du média (quel qu'il soit) comme déclencheur ou comme prétexte bidon pour trouver une excuse à sa déviance (en plus, ça arrange bien les parents puisque ça leur permet de ne pas être remis en cause "c'est pas de notre faute, on lui a dit que c'était pas bien de regarder Scream !!!".



Donc, si les jeux vidéo vont très loin dans le réalisme de la violence (car je crois que c'est ça le vrai débat aujourd'hui), c'est qu'il y a une demande. Une demande très forte pour des jeux réalistes (avec ou sans violence). Si on joue un gangster (version moderne de l'antique gendarmes contre voleurs de notre enfance), nous voulons pouvoir avoir la liberté de faire ce que nous pensons qu'un gangster ferait dans la rue. Si nous jouons à un jeu de Cow-Bow, nous souhaitons pouvoir descendre le premier que nous fout une volée au poker, puisque c'est vraisemblablement ce qui se passait au XIXeme siècle lors de la conquête de l'ouest (voir l'excellente série Deadwood). Si nous faisons bouger un vampire, nous souhaitons pouvoir devenir ce fabuleux prédateur dépourvu de toute émotion humaine et transformer cette même humanité en garde manger (Vampire la Masquerade).



la violence dans les jeux n'est que le reflet des personnages que nous avons envie "d'interpréter".



Maintenant, je continue à me demander s'il est normal de vivre dans une société qui provoque des envies de jouer autant des personnages déviants chez autant de gens !

3201 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 21/11/2009 à 19:39

 

22

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

bah en fait je dirai que les jeux vidéo permettent de défouler les gens qui n'ont plus de faits de violence dans la vie.Je pense que ce n'est qu'une voix de substitution d'une société qui ,malgré ce qu'on veut nous faire croire,est de moins en moins violente!



1114 Commentaires de news

Ecrit par lebibou le 21/11/2009 à 19:40

 

23

avatar

Inscrit le 01/08/2009

Voir le profil

Par exemple les FF récent et Zelda sont pour moi l'archétype de l'univers soit disant adulte pour gamins pareil avec les jeux ultra gores.


Les FF, je connais pas donc j'ai pas d'avis. Mais quand tu parles des Zelda, tu fais référence à tous les zelda ou juste le dernier.



Parce que, autant le dernier est sympa mais sans plus, autant je trouve que Majora's Mask a quelque chose de beaucoup plus mature que la plupart des jeux récents qui se veulent mature.



Majora's mask est pour moi très bon dans sa façon de dépeindre un monde en crise, dans l'enchevêtrement des histoires, dans l'humanité des histoires. C'est un des seuls Zelda qui a quelque chose qui te prends dans les tripes, met en exergue l'inutilité des quêtes.

Il y'a quelques choses d'intimiste dans ce jeu. De moins "grande expérience ludique dans un monde gigantesque" mais de plus humain.



'fin en tout cas, c'est une des plus grandes des expériences de jeu vidéo que je connaisse. Beaucoup plus que Ocarina Of Times.



Bon en tout cas nos avis finalement sont pareil dans le fond. smiley 31



Je suis d'accord avec Lebidou.


Lebibou smiley 17 (Je suis très tatillon avec mon vrai prénom, autant avec mon pseudo).

285 Commentaires de news

Ecrit par FraGG le 21/11/2009 à 19:44

 

24

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

La violence c'est inné, c'est en nous c'est la part bestiale que nous avons en nous.



Et en temps "normal" pour une personne "normale" (comprendre qui sais/peut "castrer" ses pulsions) la violence il ne la recherche pas.



Mais quand il la rencontre... quand ça arrive autour de lui quand la foule oppresse, quand l'attitude des gens deviens lourde et violente !





Bien merci les jeux vidéo!

922 Commentaires de news

Ecrit par BaronChachatte le 21/11/2009 à 20:06

 

25

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Je suis le seul à pas chercher à me défouler en jouant aux jeux vidéo? Faut dire qu'avec mon niveau sur call of duty, j'aurais tendance à dire que ca me frustre. smiley 7

29 Commentaires de news

Ecrit par Commissaire-Biales le 21/11/2009 à 21:17

 

26

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Maintenant, je continue à me demander s'il est normal de vivre dans une société qui provoque des envies de jouer autant des personnages déviants chez autant de gens !



Je trouve que c'est une excellente questionsmiley 9



Malgré le temps, je suis incapable de jouer un méchant. Je n'y arrive pas, je ne me plais pas dans ce rôle. Je comprends bien que c'est chouette de pouvoir faire tout le contraire de ce que la société impose, de s'oublier un moment dans l'uniforme de l'anti-citoyen, mais je n'arrive pas à me glisser dans la peau d'un tel personnage.



Des avis sur la question?

1792 Commentaires de news

Ecrit par Commissaire-Biales le 21/11/2009 à 21:20

 

27

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par lebibou



Lebibou smiley 17 (Je suis très tatillon avec mon vrai prénom, autant avec mon pseudo).


Toutes mes excusessmiley 7

1792 Commentaires de news

Ecrit par Antiope le 21/11/2009 à 22:22

 

28

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Commissaire-Biales





Je trouve que c'est une excellente questionsmiley 9



Malgré le temps, je suis incapable de jouer un méchant. Je n'y arrive pas, je ne me plais pas dans ce rôle. Je comprends bien que c'est chouette de pouvoir faire tout le contraire de ce que la société impose, de s'oublier un moment dans l'uniforme de l'anti-citoyen, mais je n'arrive pas à me glisser dans la peau d'un tel personnage.



Des avis sur la question?



L'ennui ?



La fuite d'un monde réel qui est à l'agonie ?







Que faire quand on est jeune aujourd'hui ?



Toutes les grandes inventions ont été découvertes, lorsque nous y réfléchissons, la dernière grande qui a révolutionné(en bien et en mal) le monde date... D'une fameuse équation d'un fou qui aimait montrer sa langue. Le reste n'étant que la conséquence de la miniaturisation de ce que d'autre avaient déjà découvert.



Les grandes idées... Il y a longtemps qu'elles sont devenus des Parc d'Attractions.



L'avenir... 20% des bientôt 7 milliards d'individus sur cette planète (relativisant grandement le fameux "miracle" de la vie) qui sont les responsables du réchauffement climatique regardent hébétés les 80% qui reste demander, à juste titre, leur part du gâteau qui engendreront inévitablement une diminution vertigineuse des ressources naturelle et énergétique pour les trente prochaines années.



Le travail... Transformé en équation et en chiffre derrière une multitude de tableaux Excels ou base de données Oracle que des analystes vivant derrière des mondes professionnels virtuels nomment "Productivité", déshumanisant au passage une grande partie de nos vies d'adultes.



L'enfance... totalement déconnecté du monde réel à travers les nunucheries de type Disney ayant pour résonance un réveil très brutal au moment de l'adolescence ou nos têtes blondes commencent à être confrontées à la si pénible réalité.



L'adolescence... Début de la concurrence avec tous les autres, concurrence physique, concurrence intellectuel, concurrence raciale etc... Où nous apprenons que pour réussir il faut devenir le meilleur, voir, faire croire que nous sommes le meilleur, quitte à écraser les plus faibles si nous en avons l'occasion (mes années universitaires ont été très instructives sur le sujet, en gros, le principal enseignement consistait à me transformer en "pute" afin de me "vendre" aux sociétés qui étaient "charmées" par mes mensonges)...



Société de consommation à outrance ou même les sentiments, le sexe, sont devenus des armes ou des monnaies d'échanges (je ne vous cacherai pas la tête que j'ai fait lorsque ma fille m'a expliqué que certaines de ces camarades de classes taillaient des pi... à aux garçons de leur classe en échange d'une cigarette... Elle avait alors quatorze ans, d'où le réveil brutal mentionné plus haut), participant bien évidement à un début de déshumanisation.



Il est malheureux aujourd'hui, qu'un jeune qui veut une illusion d'humanité, soit obligé d'aller dans des mondes virtuels où il à l'impression de devenir quelqu'un, même si une partie de lui est conscient que ce ne sont que des chimères.



Dans une société qui devient de plus en plus inhumaine, où l'espoir de construire quelque chose de mieux s'amenuisent comme une peau de chagrin, je ne suis pas surprise de voir de plus en plus de gens s'enfermer dans des univers parallèles plus ou moins violent, et pour les moins costauds, péter littéralement les plombs.



Bref, tout le monde montre du doigt les jeux violents, personnes ne se demandent pourquoi ces derniers existent. Pour répondre à la question de Cédric, je crois que nous sommes loin d'avoir atteint l'apogée de la violence dans les jeux vidéos, du moins, tant que ceux-ci se feront l'écho du monde réel.















3201 Commentaires de news

Ecrit par Kef le 21/11/2009 à 22:46

 

29

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Bon, au moins on est sûr que c'est une gonzesse smiley 54

1409 Commentaires de news

Ecrit par BaronChachatte le 21/11/2009 à 23:08

 

30

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil



Ecrit par Commissaire-Biales





Je trouve que c'est une excellente questionsmiley 9



Malgré le temps, je suis incapable de jouer un méchant. Je n'y arrive pas, je ne me plais pas dans ce rôle. Je comprends bien que c'est chouette de pouvoir faire tout le contraire de ce que la société impose, de s'oublier un moment dans l'uniforme de l'anti-citoyen, mais je n'arrive pas à me glisser dans la peau d'un tel personnage.



Des avis sur la question?



Pour incarner un méchant, il faut avoir une dose de cynisme je pense. L'as-tu commissaire? ^^

29 Commentaires de news

Ecrit par Antiope le 21/11/2009 à 23:34

 

31

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

smiley 55



smiley 50





Ecrit par Kef-

Bon, au moins on est sûr que c'est une gonzesse Femme smiley 54


Merci



smiley 49



3201 Commentaires de news

Ecrit par Kef le 22/11/2009 à 00:48

 

32

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Antiope

smiley 55



smiley 50









Merci



smiley 49



Bien entendu smiley 9

1409 Commentaires de news

Ecrit par Szempruch le 22/11/2009 à 00:58

 

33

avatar

Inscrit le 31/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Antiope

smiley 55



smiley 50









Merci



smiley 49



qu'est ce que ça peut être casse pieds parfois les gonzesses...

519 Commentaires de news

Ecrit par Ben999 le 22/11/2009 à 11:26

 

34

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Szempruch



qu'est ce que ça peut être casse pieds parfois les gonzesses...


smiley 7 smiley 18 smiley 9

352 Commentaires de news

Ecrit par Bicou le 22/11/2009 à 15:41

 

35

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Elle au moins elle a des paroles intelligentes smiley 35

2370 Commentaires de news

Ecrit par Matt le 23/11/2009 à 10:58

 

36

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Personnellement je ne trouves pas que le jeux-vidéo aille plus loin que d'autres médias comme, au hasard, le cinéma.



On pourra toujours dire que dans un jeu vidéo tu es l'acteur direct de la violence et non spectateur mais au final un jeu reste un jeu (avec le minimum de recul nécessaire face à toute œuvre de fiction).



Et puis personne n'impose de jouer à un jeu violent si on est contre par principe, la classification est là pour ça.



Quelqu'un de déséquilibré le sera autant devant Call of Duty que devant saucisse (vivement saussette!).



Moi, ce qui me choque, par exemple, c'est qu'on puisse vendre certains jeux 60 € alors qu'au contraire, ils mériteraient qu'on nous file cette somme pour devoir y jouer tellement ils sont mauvais.


Ça, par contre, ca me choque aussi (même si, encore une fois, tu retrouves la même chose dans le cinéma mais pour moins cher).

31 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

3841-jeu-video-violence-sexe-abus