Pokémon Go Fest 2020 : Un bon moment un peu gâché par des bugs

 

Publié le Lundi 27 juillet 2020 à 10:30:00 par Cedric Gasperini

 

Pokémon Go Fest 2020 : Un bon moment un peu gâché par des bugs

Bien, mais peut mieux faire...

imageCe week-end, Niantic a organisé le Pokémon Go Fest 2020. Initialement, les évènements Pokémon Go se déroulaient dans une ville, où tous les joueurs se donnaient rendez-vous dans un endroit précis (centre commercial, centre-ville, quartier entier…). Armés d’un pass spécial acheté contre des espèces sonnantes et trébuchantes, ils avaient alors accès durant plusieurs heures à des missions particulières et pouvaient attraper des Pokémon rares ou inédits.

Covid-19 oblige, les organisateurs ont cette année décidé de la faire se dérouler à distance, dans le monde entier. Pas besoin de sortir de chez soi (en théorie… surtout à condition d’avoir des Pokéstops ou arènes à proximité) pour en profiter.

Contre un pass vendu 16,99 €, vous aviez accès cette fois-ci à deux jours d’évènements spéciaux. Samedi 25 juillet et dimanche 26 juillet, de 10h à 20h, le jeu vous offrait la possibilité de remplir des défis spéciaux et attraper des Pokémons inédits.

Samedi, toutes les heures, des Pokémons d’un type particulier apparaissaient en nombre (eau, plante, feu, combat, amitié…). 5 types, deux fois dans la journée. La mission spéciale demandait de prendre une photo de son Pokémon copain, utiliser un encens, attraper 20 Pokémon de type feu, 20 de type eau, 20 de type plante, combattre dans 2 raids et se faire un nouvel ami.

imageAu menu, pas de récompense « originale » : les joueurs récupéraient de la poussière d’étoile, des points d’expérience et des Pokémon certes peu communs mais pas non plus rares ou inédits (Tortank, Dracaufeu, Griknot, Ronflex, Florizarre)…

Seule originalité de la journée, la possibilité d’attraper un Pokémon inédit grâce aux photos : Motisma.
Ce n’étaient pas toutefois les seuls Pokémon inédits à récupérer : Un Zarbi G, un Zarbi O et un Aflamanoir étaient aussi à capturer.
Vous pouviez également récupérer un Bulbizarre, un Salamèche et un Carapuce, tous trois ornés d’une casquette Pikachu.

Chaque heure, des défis mondiaux étaient proposés (envoyer plusieurs millions de cadeaux, faire plusieurs millions de lancers… etc) qui, une fois remplis, offraient des bonus à tous (plus d’expérience, des bonbons spéciaux…).


imageDimanche 26 juillet, toujours de 10h à 20h, la Team Rocket parasitait l’évènement. Il fallait alors battre plusieurs sbires, puis les 3 leaders. Vous obteniez alors trois Pokémon légendaires : un Sulfura, un Artikodin et un Electhor. Puis vous pouviez affronter le boss de la Team Rocket, Giovanni, pour récupérer un Mewtwo et capturer un Pokémon inédit : Victini.

Une journée basée sur le combat, donc. Avec toujours la possibilité d’attraper les mêmes Pokémon inédits que le premier jour (Motisma, Zarbis et Pokémons à casquette Pikachu).

D’autre part, durant tout l’évènement, vous aviez aussi une plus forte probabilité d’attraper des Pokémon chromatiques (shiny).

La fête a donc bien eu lieu, tout le week-end et dans le monde entier. Un évènement sympathique qui n’était pas réservé à une seule partie des joueurs, selon leur présence géographique. Cela devrait donner des idées à Niantic pour les prochains évènements. C’est, sur le papier, une excellente idée.

En pratique, toutefois, il faudra améliorer des choses. De nombreux bugs sont venus parfois gâcher la fête de certains joueurs. Nous avons recueilli quelques réactions durant l’évènement.

imageYanis, joueur de la première heure, reste sur sa faim : « C’était un peu léger. Au bout de trois heures le premier jour et au bout d’une heure le deuxième, j’avais déjà terminé toutes les missions spéciales. J’aurais vraiment aimé en avoir plus ».

Stéphanie et Cyril, eux, déplorent les bugs dont ils ont été victimes. Et ce ne sont pas les seuls à les avoir rencontrés, ces problèmes étant évoqués quasiment à chaque personne interrogée : « Les serveurs étaient saturés. Du coup, envoyer des cadeaux à ses amis pour récupérer les bonus spéciaux était tout bonnement impossible. On a aussi eu des pertes de connexion sur le jeu, qui n’étaient pas liées au réseau téléphone parce qu’on captait bien. Résultat, j’ai foiré un Leviator Shiny parce que la connexion était en rade. J’étais tellement dégoûté que j’aurais arrêté de jouer si on n’était pas deux à se motiver ».

Killian, lui, déplore aussi ces problèmes de connexion, mais aussi des ratés dans le jeu : « Quand on devait battre les 3 Leaders, tous mes potes les ont eu l’un après l’autre : Cliff, Arlo et Sierra. Moi je n’ai eu que Cliff et Arlo, en boucle. J’ai dû attendre plus d’une heure et demie pour avoir enfin Sierra ! Résultat, mes potes avaient déjà tout terminé alors que moi je galérais. On n’a pas pu vraiment jouer ensemble durant tout ce temps ».

Sans compter les pass raids à distance ou les invitations aux raids qui ne fonctionnaient parfois pas…

imageLa palme du plus malchanceux reviendra à Martial. « On joue en couple depuis le début du jeu. On est au même niveau, avec quasiment la même expérience, les mêmes Pokémon, mais ma femme a attrapé, durant ce week-end, 7 Pokémon chromatiques alors que moi, un seul. Qu’elle en ait un ou deux de plus que moi, je pourrais comprendre, mais là, le ratio est franchement abusé. Je veux bien que ce soit du hasard, mais là, c’est quand même mal foutu. Ça fout les boules ».

Enfin, d’un point de vue général, ce qui « fout le plus les boules », c’est d’avoir dû débourser 16,99 € pour l’évènement.

« Franchement, ça ne les valait pas. » explique Théo, pourtant totalement fan de l’univers Pokémon depuis son jeune âge et passionné du jeu. « 10 €, ok, mais pas 17. Surtout quand on sait que le jeu était à 15 dollars aux USA. Ça frise l’arnaque pour les européens, encore une fois. Mais dans tous les cas, vu l’évènement et ce qu’on récupérait, ça ne valait pas ce prix-là. »

Prix trop élevé, pas assez de missions spéciales, pas assez de nouveautés, des bugs en pagaille… on vous rassure : l’évènement reste quand même très positif pour la majorité des joueurs.

imageIls ont pu passer leur week-end à se retrouver entre fans, récoltant un maximum de Pokémon, faisant leur choix pour garder les meilleurs, et ont tous, globalement, passé un bon moment.

« Même si c’est trop cher, on a quand même passé un super moment » explique Toinette, la doyenne. « S’ils refont la même chose l’année prochaine, je serai au rendez-vous quand même. C’était sympa, surtout de jouer entre amis, de comparer ses captures… »

Bref, le plaisir était au rendez-vous, quel que soit le lieu où les joueurs se trouvaient. Une initiative largement saluée par les fans qui, au final, ont apprécié le moment. C’est le principal.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

39774-pokemon-go-fest-2020-experience-resume