L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 14 février 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

J'étais juste venu chercher une madeleine

imageMa fille aînée s’est fait les croisés. Petite précision quand même. L’expression « se faire les croisés » voulait, il y a quelques siècles, dire « éventrer ces chiens d’infidèles qui ont envahi le Moyen-Orient et tentent d’imposer leur religion par la force », mais aujourd’hui, ça signifie simplement qu’elle a eu une rupture des ligaments croisés. Le sens de l’expression est moins festif, mais la langue évolue, que voulez-vous. Donc, ma fille s’est fait les croisés.

Un accident bête. Pour perpétrer une tradition familiale ancestrale que j’avais décidé d’inventer, je l’ai emmenée chasser le sanglier dans la forêt. Et comme je n’ai pas de port d’armes parce qu’un juge a soi-disant décrété que ce serait dangereux et que je risquerais de blesser quelqu’un si j’en avais un alors que moi j’avais expliqué que certes, une arme à feu, ça peut blesser, mais tant que ça ne blesse que les autres, ça me va, et bien je suis allé chasser le sanglier sans fusil. A la place, j’ai pris une hache.
Je me suis en effet découvert une nouvelle passion après avoir fait une séance de lancer de hachettes et fendu ensuite quelques bûches pour la cheminée.
Par précaution, j’avais quand même emmené ma batte de baseball parce que bon, ça reste quand même l’outil de jardinage que je manie le mieux.

imageEt ça a été l’accident bête. Une laie qui voulait défendre ses petits mais je peux vous dire qu’elle les défendait bien mal parce que je venais d’en éclater deux à la batte, a chargé ma fille qui a voulu fuir et s’est coincé le pied dans un branchage. Résultat, crac le genou.
Alors je vous rassure, j’ai réagi comme n’importe quel père protecteur aurait réagi. Enfin je crois. Enfin je ne suis pas sûr mais moi, j’ai réagi comme ça : j’ai exterminé tout le reste de la harde pour venger le genou de ma gamine et pour faire comprendre quand même à Dame Nature – et à toute la Création d’ailleurs – qu’on ne touche pas à mes gamines.

Bref.

Lundi, c’était l’opération. Rendez-vous à 7h du mat pour une opération prévue à… 11h. 4h pour remplir un dossier et enfiler une blouse à la con, ça me paraissait quand même un peu beaucoup. Je veux bien que les administrations emploient majoritairement des personnes intellectuellement très limitées, mais quand même. 4h. Ou alors ils placent des analphabètes dans l’espoir qu’on prenne une heure ou deux pour leur apprendre les bases comme : écrire un nom et un numéro de sécu, mais sinon, j’vois pas bien l’intérêt de te faire patienter 4h dans une salle d’attente. Ou alors c’est juste pour t’emmerder et se venger mais en l’occurrence, moi, j’leur avais rien fait. Du moins pas encore.

imageBon. Finalement, l’opération a été avancée et ma gamine est passée avant deux autres personnes, et ça n’a rien à voir avec le fait que j’ai demandé des nouvelles des deux enfants du chirurgien en citant précisément leur nom, leur âge, leur classe et les prénoms de leurs maîtresses. Faut pas voir le mal partout.

Reste qu’une opération en chirurgie ambulatoire (sortie le jour même), ça reste une expérience relativement casse-couilles. Je veux bien qu’on applaudisse les infirmières comme des otaries devant un ballon et je suis le premier à souligner à quel point elles font un métier difficile, essentiel, et qu’elles mériteraient d’être plus nombreuses et mieux payées. Mais un tout petit peu plus d’empathie, ça ne leur ferait pas de mal quand même. J’ai attendu 5h30 dans une putain de salle d’attente à peine plus grande que mes chiottes sans qu’aucune ne daigne me donner la moindre information sur ma gamine. C’est moi qui ai dû ruer dans les brancards au bout de 2h30 pour savoir si l’opération s’était bien passée, au bout de 3h pour savoir si quelqu’un s’était renseigné et au bout de 3h30 pour expliquer que si personne ne me donnait de réponse, je prenais en otage un mouflet dans la maternité située juste à côté.
J’ai eu droit à un « si on n’a pas de nouvelle, c’est que ça s’est bien passé » puis à un « lâchez cet infirmier, c’est bon, elle est dans une chambre depuis 30 minutes » à quoi j’ai répondu « et ça vous aurait arraché la gueule de me prévenir ? ».

Et ne me faites pas le coup du « oh mais elles sont débordées, oh mais c’est compliqué le métier d’infirmière » et blablabla. Je sais. J’en suis conscient. Mais 30 secondes pour demander à un infirmier qui emmène et ramène les patients de se renseigner, 30 secondes pour venir me donner des nouvelles, je ne suis pas certain que ça ruine leur emploi du temps ni leur pause-café. Ça s’appelle l’empathie avec les patients. Qui pour le coup, ont tout pour ne plus l’être, patients.

Mais sinon, hein, j’ai été très sage durant ces 5h30 d’attente. J’ai expliqué pour déconner à une petite vieille que ma fille avait eu la même opération qu’elle avec le même chirurgien et que ça faisait la troisième fois qu’elle repassait sur le billard parce qu’il l’avait ratée, mais que cette fois-ci, ça devrait être la bonne, que je l’avais croisé ce matin et qu’il ne semblait pas avoir trop bu, donc il devrait y arriver cette fois-ci…

Je suis allé me servir un café dans la salle de collation réservée aux malades et un type qui revenait d’une opération imagebégnine a fait un arrêt respiratoire quand il a croisé mon regard. J’ai eu beau expliquer à l’infirmière et tous les autres urgentistes venus à son secours que non, je n’ai rien fait, j’étais juste venu prendre une madeleine, personne ne m’a semblé convaincu. Alors que je vous jure, moi, j'suis juste rentré dans la pièce. Pour prendre une madeleine.

Cela dit, après avoir retrouvé ma gamine, quand j’ai demandé qu’on lui serve un repas, on lui a apporté dans les 5 minutes. Idem quand j’ai demandé quand le kiné venait la voir. Il est arrivé en courant.

Alors que je vous assure que j’étais juste venu chercher une madeleine. Je n’ai rien fait d’autre. C’est juste une simple coïncidence.

Sinon, ma fille se remet bien, c’est gentil de demander.

Selon les dernières nouvelles, le type de la salle de collation, par contre, il se remet nettement moins bien.

Moi j'étais juste venu chercher une madeleine...

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Papa Panda le 14/02/2021 à 12:04

 

1

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

courage à elle smiley 9

1589 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 14/02/2021 à 12:11

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Hé ben dis donc !!! Le nombre de SJW qui pourrais t'envoyer un message d'insulte. En lisant même pas la moitié du texte !!!!

Sinon, j'ai pas pigé la petite vielle a bouffé des madeleines avec toi ou pas ?

3651 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 14/02/2021 à 12:26

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco

Hé ben dis donc !!! Le nombre de SJW qui pourrais t'envoyer un message d'insulte. En lisant même pas la moitié du texte !!!!
Alors que j'étais juste venu chercher une madeleine ? Purée, c'est pas juste !

6975 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 14/02/2021 à 13:38

 

4

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Du grand art

6712 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

41234-madeleine-operation-ligaments-croises-chirurgie