L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 28 février 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Y'a des claques qui se perdent

imageAinsi, la semaine s’est écoulée doucettement. Sans rien de bien extraordinaire. Sans rien de suffisamment notable pour être noté dans ces carnets hebdomadaires.

Que voulez-vous ? Parfois, le monde tourne comme on s’y attend et même les petites tracasseries que vous rencontrez sont attendues et semblent totalement inévitables. Tenez, par exemple, malgré un service de redirection payé fort cher, La Poste a une nouvelle fois déposé mon courrier à mon ancienne adresse. Après avoir longuement cherché comment leur envoyer un message d’insultes via un site Internet qui fait tout pour vous dissuader de les contacter, parce que bon, le service est nul, on le sait, mais faudrait pas non plus voir à râler, je suis quand même tombé sur un numéro pour contacter cette (des)honorable institution. Après deux essais infructueux de menus tellement mal foutus qu’ils vous renvoient au départ ou vous raccrochent directement au nez, j’ai quand même réussi à obtenir un interlocuteur.
Bien entendu, aujourd’hui, tous les SAV et autres hotlines sont délocalisés à l’étranger, via des sous-traitants, avec une prédilection pour l’Inde ou l’Afrique du Nord semble-t-il. Sur le papier, notez bien, il n’y a rien qui me gêne. Il y a dans ces régions du monde des gens tout aussi incapables de répondre correctement au téléphone que chez nous.
En pratique, ça devient quand même plus compliqué quand vous tombez sur des personnes au français approximatif, tant au niveau compréhension qu’expression. Cela dit, c’est sans doute une étape supplémentaire dans l’envie de vous décourager de râler…
En bonus, à la Poste, je suis quand même tombé sur un type qui m’a expliqué que « c’est comme ça, les erreurs, ça arrive, et que si je ne suis pas content, je n’ai qu’à faire une réclamation ». Je lui ai répondu que s’il était capable de réfléchir deux secondes, le but de mon appel était justement de déposer une réclamation, il m’a copieusement envoyé chier avant de me raccrocher au nez.

imageJe ne lui en ai même pas voulu, notez bien. Un type tellement investi dans son travail qu’il va jusqu’à être aussi aimable et serviable qu’un vrai employé de La Poste, on ne peut que saluer son professionnalisme.

Ah si, tiens, j’ai quand même vécu un truc énorme. C’est vrai. J’avais oublié. Un truc qui a véritablement bouleversé ma vision des choses et de la vie en général. Cette semaine, j’ai pris le RER. Puis le train. Et rebelotte le lendemain : le train, puis le RER. Aucun problème. Pas un seul retard. Tout s’est parfaitement déroulé. Mieux encore : mon voyage s’effectuait après le couvre-feu (je vous rassure, j’avais prévu ma petite attestation de déplacement professionnel) et j’ai au final pris le bus… sans aucun autre passager. Un bus privé, en quelque sorte. La grande classe. Lui aussi n’était pas en retard. Il m’a même déposé quasiment devant chez moi « parce qu’il avait le temps ».
Incroyable. Un voyage qui se passe bien. Sans retard. Sans problème. Vous voyez bien que le monde ne tourne pas rond !

imageDarty s’est chargé de me ramener sur Terre, je vous rassure. Darty Cuisines, dont le professionnalisme qu’on m’avait vanté semble appartenir au passé. Une cuisine qui devait être posée la première semaine de janvier… et qui n’est toujours pas terminée et ne le sera pas avant fin mars. « Ah ben notre métreur s’est trompé, les crédences sont coupées à la mauvaise taille, il faut attendre 6 semaines pour en recevoir de nouvelles ». « Ah ben les crédences sont à la bonne taille, mais on s’es trompé dans la couleur, il faut attendre 6 semaines pour en recevoir de nouvelles ».
Perso, j’vais peut-être pas attendre 6 semaines pour aller leur rendre une petite visite et leur donner un petit cours de physique-chimie : « Quand on insère un corps A dans un corps B alors que le corps A a une forme et un diamètre bien plus gros que l’orifice du corps B, alors ça fait mal ».

Bref, comme vous le voyez, rien de bien extraordinaire cette semaine.

Allez, promis, la semaine prochaine, je donne un concert à poil, en plein air, entre la crèche et l’EHPAD, histoire de voir si des événements intéressants et dignes d’être racontés se produisent.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Quantum le 28/02/2021 à 22:58

 

1

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

un truc à essayer ... avec les hotlines :

"J'ignore qui vous êtes.
J'ignore dans quel pays vous êtes.
J'ignore quelle vie de merde vous avez.
Si vous voulez un meilleur salaire, je vous dis tout de suite que je n'ai pas d'argent.
Mais ce que j'ai c'est des compétences particulières. Je les ai acquise au cours d'une longue, très longue carrière et elle feront de moi un véritable cauchemar pour vous.
Si vous vous excusez maintenant et faites en sorte que je sois satisfait, j'oublie tout ça s'arrête là. Je vous laisserais tranquille, Je ne vous poursuivrais pas.

Mais si vous ne changez pas de ton, je vous chercherais, je vous trouverais, et je vous prouverais que oui votre anus peut laisser entrer une borne incendie française."

bon après s'il répond "bonne chance" t'es dans la merde ... ou alors le gars à des références ... smiley 7

640 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

41331-semaine-tranquille-la-poste-darty-sncf-rer