L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 25 avril 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Je vous présente Ketchup

imageMes récents déboires avec l’espèce animale ne m’a pas attiré que les foudres de mes proches. Une association de défense des bestioles a décidé de diligenter une enquête et venir fouiller dans mon quotidien pour voir à quel point je suis un criminel animal. Moi, perso, je trouve que fouiller dans mon quotidien pour trouver des preuves est une perte de temps et qu’ils feraient mieux de fouiller dans mon jardin, mais bon, ça les regarde.

Cela dit, par pur principe, je les aurais bien reçu non pas avec un thé et des petits gâteaux, mais avec un gros bâton tout dur en alu qu’on appelle une batte de baseball. Mais ma chère, tendre et aimante épouse ne cesse de me répéter qu’on ne résout pas tout par la violence.

Moi je veux bien la croire. Mais franchement, des fois, la violence, ça aide. Tiens, par exemple, le voisin qui dimanche dernier a décidé de couper son bois pendant ma sieste. Et bien si je lui avais envoyé une boîte de chocolats avec un petit mot « désolé de vous embêter mais si vous pouviez éviter de faire trop de bruit le dimanche ce serait sympa encore désolé pardon pardon bisous », je ne suis pas certain qu’il aurait arrêté. Peut-être, hein. Mais j’ai un doute.
Alors que lui envoyer dans la gueule une bûche sur laquelle tu as agrafé le message « arrête le bruit ou je viole ta femme, tue ton chien (ou l’inverse), je te pète les deux genoux et je mets le feu à ta maison pour voir si tu arrives à en sortir assez vite en rampant » et bien ça fonctionne nickel. Et puis ça épargne le coût d’une boîte de chocolats et d’une carte mignonne qui fait de la musique quand on l’ouvre.

Non, je crois franchement qu’à force de nous rabâcher qu’il faut éduquer par la parole, qu’il faut dialoguer et s’ouvrir aux autres, c’est une vraie perte de temps et surtout, qu’on est en train de pondre une société de trous du cul irrespectueux et individualistes.

imagePar exemple, mercredi, j’ai eu une altercation avec un p’tit jeune qui devait avoir en gros une quinzaine d’années et toutes ses dents. Enfin au début.

Bon, déjà, je suis d’accord, niveau appréciation générale, il partait perdant avant même d’ouvrir la bouche. Mais je n’y peux rien. Je trouve totalement ridicule cette mode de survêt trop court resserré au-dessus de la cheville, le froc qui descend pour faire voir le calebute de marque et surtout, la petite sacoche de merde portée haute, au niveau de la poitrine.
Je suis intrinsèquement, profondément désolé, mais quoi qu’on en dise, le survêt, c’est vraiment une fringue de beauf. Ça a beau être un Lacoste, t’as beau porter des Nike avec, t’as beau afficher en gros le logo « Kalvin Klein » sur l’élastique du boxer que t’as acheté sur un marché et que tu n’aurais peut-être pas acheté si tu savais lire, et bien t’as quand même l’air d’un con dans cette tenue, avec ta petite sacoche dans laquelle tu glisses ton briquet, ton morceau de shit et ton iphone dernière génération. Moi, tous ces glands habillés de la sorte, ça me donne envie de chialer de consternation.

Oui, je sais, vous allez me dire que ma description est très « clichée ». Mais je vous rappellerai que ce n’est pas moi qui ai commencé. Ces types, leur style, leur attitude, c’est à la base un gros cliché.

Mais bref. Quand j’ai fait remarquer, à juste titre je pense, à un de ces gros clichés, que cracher par terre sur le trottoir juste devant moi au moment où je passe, c’est un brin irrespectueux mais c’est surtout dégueulasse, et bien je suis certain que si ses parents avaient pris la peine de lui distribuer quelques bonnes baffes dans sa gueule, il se serait excusé. Il ne m’aurait pas répondu d’aller me faire enculer. Même si c’était pour faire rire ses copains. Et s’il avait été moins con, il ne serait pas resté là à me regarder en pouffant. Il serait parti en courant, m’aurait insulté à une distance de 50 mètres et serait vite reparti. Ok, ça aurait été moins courageux. Mais comme disait Clint, des mecs courageux, y’en a plein les cimetières.

Après, mais c’est un tout autre débat : est-ce qu’arracher des dents à main nue est un acte de barbarie et de cruauté, quand c’est dans un but éducatif ?

imageEt la question, elle va vite être répondue, parce que de l’arrachage de dents à main nue dans un but éducatif, y’en a plein à faire. Un copain de ma fille lui a quand même demandé si elle était d’accord pour un plan cul. A 16 ans. A ma fille. Alors qu’il sort avec une autre fille.

Putain.

A 16 ans, jamais de la vie je n’aurais osé demander à une fille si ça la tentait, entre un cours de philo et un épisode de Netflix, de devenir mon plan cul.

Ma fille n’a pas pour autant été choquée « Bah, c’est pas le premier à me l’avoir demandé ».

HEIN ?

Mais bordel, c’est quoi cette génération de connards ?

En tout cas, ça tombe bien, je sais que le gamin passe ses après-midi à faire du basket sur le city-stadium à côté de chez moi et justement, j’ai comme une envie de dunker, aujourd’hui.

Mais franchement, n’allez pas me dire qu’y’a pas comme une couille dans l’éducation de cette génération. Et qu’il n’y a pas comme un petit problème parental à régler aussi, quoi.

En attendant, pour faire bonne figure dans ma vie personnelle, j’ai décidé de prendre un cheval en pension dans mon jardin. Un petit poulain sympa, tout mignon, qui a dix mois, tout juste sevré de sa mère, et dont l’éducation reste à faire. De quoi rassurer aussi l’association de défense de bestioles qui veut ma peau. Parce que tuer un chat, un chien et un lapin, ça peut arriver. Mais tuer un poulain, c’est quand même plus compliqué de faire passer ça pour un bête accident.

imageMa chère, tendre et aimante épouse s’est dit que ça me ferait du bien aussi. Que ce serait un bon challenge d’éduquer un être vivant sans violence. Oui parce que frapper un mec, je veux bien, mais un poulain, faut pas déconner non plus. J’ai donc entrepris de faire l’éducation de Ketchup. Oui parce que c’est un poulain né en 2020 et donc son nom doit commencer par la lettre K. Notez que ça aurait pu être pire, il aurait pu s’appeler Kevin.

Et je vous vois venir : Ketchup, sang, ça y’est, il a tué le poulain en s’asseyant dessus ou en le nourrissant à la grenade incendiaire « juste pour déconner ».

Et bien non. Déjà parce qu’à choisir, dans ce cas, je prendrais une grenade à fragmentation. Ensuite, parce que bordel, pour Boubouille, Cookie et Myrtille, c’étaient des accidents ! Bon, d’accord, peut-être pas Boubouille. Mais les autres, si !

Je ne suis pas un tueur d’animal !

Et Ketchup se porte très bien à l’heure où j’écris ces lignes.

Non mais.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par masta le 26/04/2021 à 08:07

 

1

avatar

Inscrit le 26/05/2015

Voir le profil

Dire qu'à 1 an près il aurait pu s'appeler Lasagne

100 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

41746-education-lacoste-tn-plan-cul-poulain-ketchup