L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 12 novembre 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

الله أكبر وأنا كذلك

imageComme vous me voyez, enfin c’est une expression parce que vous ne me voyez pas vraiment… à la limite, vous pouvez m’imaginer. Ce qui peut être fun, si vous m’imaginez en costume de licorne arc-en-ciel, un peu flippant si vous m’imaginez avec un masque de gardien de but de hockey ou encore excitant si vous m’imaginez nu, totalement nu, dans le plus simple appareil. Et selon vos penchants, vous pouvez mélanger les adjectifs. Excitant en licorne, flippant nu, fun en hockey, flippant en licorne, fun nu, excitant en hockey… mais je m’égare.

Comme vous me voyez, disais-je, je reviens d’un voyage à Istanbul. J’y ai passé quelques jours et en ai profité, bien évidemment, pour visiter la ville. Résultat… pas de quoi débarquer dans mon top 5 de mes villes favorites. Pas même dans le top 10, d’ailleurs. Sans avoir passé un mauvais moment, bien au contraire, j’avoue que ça a été une petite déception.

imagePourtant, il y a de belles choses à voir, notez bien. De magnifiques monuments, des points de vue splendides… J’avoue par exemple avoir été particulièrement séduit par les mosquées. Tant extérieurement, qu’intérieurement. Sublimes d’un point de vue architectural et assez différentes de celles que l’on trouve en France, elles offrent, une fois qu’on y pénètre, un sentiment d’apaisement, de calme, de chaleur qui contraste sensiblement avec la froideur, la lourdeur et le poids religieux que l’on peut ressentir dans une église. Bref, les mosquées ont été pour moi un vrai ravissement.
Bon, même si l’on m’y a offert des exemplaires du Coran, même si l’on m’a invité à m’entretenir avec une conseillère en Islam, même si, à l’heure de la prière, tous les touristes ont été invités à sortir… sauf moi… une conversion ne me tente pas particulièrement. Je n’y peux rien, j’aime trop les rillettes et mon prépuce. Et puis, pour en avoir quand même touché deux mots à ma femme, son avis sur la polygamie est radicalement incompatible avec mes éventuelles velléités de conversion destinées à pimenter notre vie de couple. Même l’argument de « ça te ferait de nouvelles super copines » n’a pas fait mouche. Donc je garde mes rillettes. Et mon prépuce.

De sublimes monuments, donc, mais Istanbul, c’est aussi des rues sales à en vomir, une vieille ville assez petite ce qui génère une extraordinaire concentration de touristes, donc une belle concentration d’arnaques en tout genre.
Istanbul, c’est aussi le temple de la contrefaçon. Là-bas, les boutiques qui vendent des objets contrefaits ne se comptent pas en dizaine de magasins, pas même en centaine, mais en milliers. Qui écoulent des millions de contrefaçons à des touristes bien décidés à parader dans leurs Jimmy Choo achetées au prix d’une paire de tong à Carrefour ou dans leur manteau Louis Vuitton payé à peine le prix d’un t-shirt éco de chez Auchan.
Au final, on voit s’exciter devant de simples copies plein de gens… qu’aimeraient bien avoir l’air mais qu’ont pas l’air du tout. Faut pas jouer les riches quand on n’a pas le sou.
Et si vous n’avez pas la ref de ces deux dernières phrases, je ne peux rien pour vous. Parce que chez ces gens-là, on n’vit pas, Monsieur, on n’vit pas, on triche.

Alors j’y ai passé un chouette séjour, ne lui enlevons pas ça, mais Istanbul, c’est une ville que l’on visite une fois et où l’on ne revient pas spécialement. Même si les loukoums sont bons.

image

imageA part ça, que pourrais-je vous raconter de beau ? Mon voisin est sorti de prison. Il a en effet passé quelques mois derrière les barreaux, après que la Police a retrouvé des animaux (chats, chiens, et même une vache) enterrés vivants dans son jardin, suite à un appel anonyme. Et quand bien même il a toujours clamé son innocence et dénoncé un complot à son encontre, tout le monde sait que l’innocence, c’est bien plus facile à avoir quand on ne met pas la musique à fond à deux heures du mat’ alors que je dors. En tout cas, lui qui était si taciturne et renfermé, m’a salué d’un « bonjour » avec un grand sourire quand je l’ai croisé hier. Comme quoi, la sodomie sous les douches, ça vous change un homme.

Noël approche peu à peu et les boutiques commencent à faire le plein, pleines d’espoir d’éviter la faillite, alors que d’un point de vue tout personnel, à elles le mériteraient à force de nous coller « All I want for Christmas is You » en chanson d’ambiance. Alors que, franchement, ce que les gens veulent pour Noël, c’est du pognon. Majoritairement du pognon.

Moi pas. Tiens, si j’y pense, si je m’en souviens parce que ma mémoire commence déjà à me jouer des tours, je vous dévoilerai ma liste de Noël la semaine prochaine. On ne sait jamais, des fois que vous vouliez me faire plaisir. Ho ho ho.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

49653-voyage-istanbul-islam-contrefacons-prison