L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 3 décembre 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Peace & Love

imageOn m’a demandé de prendre position sur le conflit israélo-palestinien. A plusieurs reprises.

Alors déjà, ça prouve qu’il y a des gens qui me veulent du mal. A plusieurs reprises. Parce que chaque fois que quelqu’un prend position, il reçoit des torrents de merdes et de menaces. Ensuite, ça prouve aussi que certains surestiment mes capacités d’analyse géopolitique, même si elles peuvent, parfois, être totalement resplendissantes et éblouissantes. Mais jamais avant avoir ingurgité plusieurs verres de Pure Malt.

Après, en soi, ce n’est pas totalement incongru. Si la majorité de nos lecteurs viennent de France et de Belgique, un peu du Luxembourg également, nous rayonnons toutefois à l’International. Nous avons aussi quelques lecteurs au Canada, aux USA, en Amérique latine, en Australie, en Nouvelle-Zélande (mais je crois qu’ils se sont perdus pour le coup), dans le reste de l’Europe aussi, pas mal. Mais surtout, nous avons une grosse communauté d’Afrique du Nord et quelques lecteurs réguliers au Moyen-Orient.

Je peux donc comprendre qu’ils s’interrogent sur ma position à propos de faits qui peuvent pour certains être leur préoccupation première (ou deuxième, ou troisième ou je ne sais combien mais une grosse préoccupation quand même). Et puis, je ne suis pas forcément réputé pour fermer ma gueule.

imageMais bon. Quand même. Vu les tensions actuelles, le moindre mot susceptible d’être interprété de travers peut vous valoir des promesses de morts douloureuses par décapitation ou, pire que tout, par écoute ininterrompue des albums de Jul. Et si la décapitation ne me plait pas spécialement, elle est quand même plus acceptable que la deuxième option.

Je pourrais éventuellement m’en tirer par une pirouette (cacahouète) en expliquant que je m’en tamponne le coquillard et vous entraîner sur ma nouvelle lubie de test complet de tous les vins chauds des marchés de Noël, mais sincèrement, on peut difficilement, quand on fait un métier public, quel qu’il soit, rester insensible alors que le monde s’embrase autour de vous. Donc non, je ne m’en tamponne ni le coquillard, ni autre chose, sachant que la majorité d’entre vous ne saurait même pas reconnaître un coquillard même s’ils étaient assis dessus.

Finalement, ma position sera humaniste. Je trouve consternant l’amalgame fait sur HAMAS = Musulmans et Israël = juifs. On ne peut ni soutenir ni cautionner les actes barbares des uns ou des autres ni même tenter d’établir une échelle dans l’horreur et la violence pour prendre parti d’un camp ou l’autre.
Mais surtout, tous ceux qui ramènent cet affrontement à une guerre de religions sont des abrutis. Exporter cette guerre dans d’autres pays, dont le nôtre, est consternant. Tout déchaînement de violence que l’on peut apercevoir aujourd’hui n’est le fait que de petites personnes à l’immense stupidité et à l’ignorance crasse.
Les musulmans ne sont pas le HAMAS. Et tous les juifs ne sont pas le gouvernement d’Israël. Et les deux sont uniformément condamnables.
La haine qui en découle ailleurs (en France notamment) n’est finalement qu’une appropriation idéologique ignoble destinée à justifier les velléités de violence de la part de personnes qui cherchent n’importe quel prétexte pour l’exercer. C’est cracher sur les victimes et sur la religion en les utilisant comme prétextes.

imageEt de la même manière, classer comme des preuves de radicalisation les agissements de gamins ou ados qui, ici insultent la communauté juive ou là refusent de respecter une minute de silence, est consternant d’imbécilité. Il s’agit juste de comportements liés à un manque de connaissance, de réflexion, d’intelligence si vous voulez. On peut aussi lutter et plus efficacement sans doute, contre la haine par l’éducation.

Bref, si aujourd’hui, je devais prendre positions sachez que je ne veux pas paraître indolent, malgré le fait que je sois néophyte.
Finalement, d’un point de vue géographique, Gaza et Israël, c’est un peu une Chaise pour deux. Il semble que nulle approche Médiatrice ne fonctionnera. Toute tentative est comme chasser des moulins à vent. La population prend Les jambes à son cou à la vitesse d’un Cheval au galop, joue à cache-cache avec les bombes. Face à l’artilleur, l’homme debout attend une accalmie, l’espoir d’un arc-en-ciel au milieu d’un champ de fleurs éclatées. On ne devrait faire la guerre qu’avec des petites cuillères. Dans une guerre, il n’y a pas de Balle gagnante.

Bref, ma position, mes positions, ce sont toutes celles en gras dans le paragraphe ci-dessus. Ce sont tous des noms de positions du Kâma-Sûtra. Une sorte d’envie de dire à quel point, aujourd’hui, faire l’amour est tellement plus militant que faire la guerre.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

49788-hamas-israel-positions-avis-kama-sutra