L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 2 mai 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Vous allez vous aimer les uns les autres, bordel de merde ?

Comme vous avez pu vous en rendre compte à travers toutes les news ou tests de cette semaine, je suis de retour. Une semaine de congés bien mérités, ou plutôt bien nécessaires, histoire de recharger les batteries. Malheureusement, par la faute des islandais et de leur volcan de malheur, ma semaine égyptienne s'est transformée en semaine bordelaise, à sillonner l'Aquitaine en voiture.
Une aubaine pour vous, finalement, puisque cela fut l'occasion d'un petit concours original. On peut, pour cela, remercier aussi UbiSoft "qui ne fait jamais de concours pour gagner des jeux mais bon puisque c'est toi, ok, je vais te trouver ça". Merci Pascal.
Tout ça pour dire que les vainqueurs ont été prévenus par e-mail.

De retour donc.
Et la volonté de vous parler des dangers d'Internet via cet édito.

imagePar dangers d'Internet, je ne souhaite pas aborder les prédateurs sexuels ou les vidéos X que nos bambins mattent à longueur de journée, le tout par la faute de parents laxistes qui préfèrent coller les mômes devant un écran plutôt que de s'en occuper. Parce que, soit dit en passant, oui, une gamine de 12 ans qui se fait choper dans un bois par un vieux rencontré sur la toile, c'est en grande partie la faute des parents. Inutile de diaboliser Internet. De la même manière que vous ne laissez pas traîner votre boîte de laxatifs près du paquet de gâteaux sur la table basse, ou vous ne laissez pas votre gamin sur le siège conducteur, la voiture allumée, juste le temps d'aller chercher un paquet de clopes, eh bien laisser son enfant devant Internet, sans surveillance ou sans programme de contrôle parental est incroyablement dangereux.

Mais ne dissertons pas plus en avant sur ce sujet. Ce n'est pas celui qui m'intéresse ici. Ni celui qui vous concerne.

Non, l'un des plus grands dangers d'Internet... c'est la liberté d'expression.

Hein ? Quoi ? La liberté d'expression ?
imageBen oui. Le gros souci aujourd'hui, c'est que les gens, et pas seulement les plus jeunes, s'imaginent tout permis. Ils sont bien planqués derrière leur écran, seuls, se sentant anonymes, et se servent d'Internet comme d'une discussion entre potes.
Le seul souci, c'est que dire dans la cour de récré que "Sarkozy, c'est un gros bâtard" ou que "Christophe Maé, c'est un étron musical", n'entraîne pas grande conséquence. Le dire sur la toile, c'est, par contre, c'est illégal. Enfin, pour Christophe Maé, ça se discute. L'exemple est mal choisi. Mais pour notre président, c'est illégal. Et faux. Ses parents sont bien connus, mariés, et sa naissance n'entre rien dans la bâtardise. Vous aviez envie de l'insulter ? Il fallait bien choisir vos mots et vos expressions. Et surtout bien réfléchir avant. Ce genre d'allusion peut vous mener direct au commissariat.
Internet est un formidable outil. De recherche. De culture. De savoir. D'échange. D'expression.
Mais c'est un outil public. Et insulter ou menacer entre le cadre d'injures publiques, de diffamation, et j'en passe. Même si c'était "pour rire".
Beaucoup ne comprennent pas cette différence entre la discussion privée, où tout est permis ou presque, et la discussion publique. Dire à votre femme que Ségolène Royale est une grosse bouffonne sans crédibilité, c'est permis (c'est juste un exemple pris au hasard, hein, pour illustrer mes propos et ne reflète en rien la réalité ou même mon opinion... même si... euh... non, rien). Le dire sur un forum ou dans un commentaire, même si c'est lors d'une discussion entre "amis" d'Internet, à partir du moment où vos dires sont en libre accès, ça devient une discussion publique et il y a donc des lois à respecter.
Là où je veux en venir, c'est que lorsqu'une secrétaire d'Etat à la famille se fait traiter de "menteuse" et décide alors de porter plainte, c'est peut-être exagéré dans les faits et cela fait peut-être hurler à mort des milliers d'Internautes, mais c'est l'exemple type du danger de la liberté d'expression sur Internet. La secrétaire d'Etat est dans son droit. Même si la réaction est démesurée et un peu crétine, j'en conviens.
Idem lorsque la ministre finlandaise de l'Immigration et des Affaires européennes porte plainte contre un groupe facebook qui "pour rire" selon son auteur, appelle à son exécution. Rire, c'est bien. Mais là, pour le coup, lorsqu'il fera tomber son savon dans les douches, il aura intérêt à avoir de l'humour, le créateur du groupe.

Alors dans les faits, à part dans certains cas extrêmes, il n'y a jamais d'action en justice, de garde à vue, de fouille rectale et j'en passe. Mais il serait de bon ton que les internautes prennent conscience de leur responsabilité, de leurs devoirs, de ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire sur la toile.
S'exprimer oui. Mais le confort d'un fauteuil, d'un écran et d'un clavier, ne doivent pas permettre un laisser-aller dans ses réactions.

imageJe vois trop souvent, ici ou ailleurs, certains Internautes se lacher dans leurs avis, et recourir à l'insulte, à la diffamation. Une note trop haute ? Hop, nous sommes des vendus. Une note trop basse ? Nous sommes des minables, crétins, mauvais journalistes qui n'ont, d'ailleurs, de journalistes que le nom, à l'intelligence de puceaux boutonneux de douze ans...
Bien entendu, nous n'allons, à notre niveau, pas porter plainte pour diffamation ou autres joyeusetés, contre quelques décérébrés qui peuplent la toile et ont oublié le sens des mots respect, éducation, savoir-vivre. Une simple suppression de compte ou de commentaire suffit généralement (avant de se faire insulter à nouveau pour avoir "censuré" leur prose qu'ils estiment merveilleuse). Mais nous serions tout à fait en droit de le faire.

Voilà, donc.
Je le répète : Internet est un formidable outil.De recherche. De culture. De savoir. D'échange D'expression.
N'oubliez simplement pas qu'il est régit pas les mêmes règles en vigueur dans votre pays. Par les mêmes lois.

En attendant, c'est dimanche. Il fait un sale temps. C'est rapé pour le barbecue.
Tant pis, ça me laissera plus le temps de peaufiner le test de Coupe du Monde de la Fifa Afrique du Sud 2010. Un test énorme, d'ailleurs, que nous écrivons à quatre mains avec Vincent.
Pour le reste, vous trouverez les tests de Wario Ware DIY, Iron Man 2 et Resonance of Fate.

Sur ce, passez une bonne journée.

Delenda Islanda est.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par js2082 le 02/05/2010 à 16:44

 

29

avatar

Inscrit le 08/06/2009

Voir le profil

Ecrit par Real FBBF



Ce sont les hommes qui font et défont les lois, ne pas l'oublier. Et on le sait depuis bien longtemps que les lois sont totalement inadaptées à Internet, l'inertie politique étant ce qu'elle est ;)



Pas d'accord sur ce point.

Les lois n'ont aucune difficulté à être adaptées à Internet.



Au contraire, elles sont suffisamment généralistes pour s'appliquer à toute forme de communication, de technologie, de support connus ou inconnus à ce jour.



Le seul truc, c'est qu'il faut l'appliquer. Pour ça, il faut porter plainte, aller devant les tribunaux, prouver la violation de la loi...

C'est sur il faut prendre cette initiative de se bouger le derche pour faire valoir ses droits, c'est la moindre des choses.



Les lois DAVSI et HADOPI ont été prises sous la pression des majors pour leur faciliter le travail et pour qu'elles n'aient plus besoin d'initier les procédures judiciaires. Ce qui est regrettable à mon sens car on en fait une catégorie de personnalité morale "supérieure", qui induit un déséquilibre dans l'accès à la justice.

239 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 02/05/2010 à 16:47

 

30

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Jarodd





C'est vrai que c'est un aute style. De Gaulle avait aussi sa "phrase" restée dans l'histoire, à l'invective "Mort aux cons !", il avait répondu "Vaste programme !" smiley 22



Edit : 2 liens ou 2 citations et ça fout en vrac le message, marre d'essayer de le retaper, démerdez-vous pour la lecture smiley 54
Ce n'est pas la même affaire.

Et là, il y a véritable attaque injurieuse sans provovation au départ, doublé d'une insulte au chef de l'Etat. smiley 9

6924 Commentaires de news

Ecrit par CyberJoJo le 02/05/2010 à 17:17

 

33

avatar

Inscrit le 26/12/2009

Voir le profil

Cedric, j'adore vraiment tes éditos !



Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis dans celui là :)

1579 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 02/05/2010 à 17:18

 

34

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par machomachoman

Les gens utilisent la liberté d'expression, maintenant dire untel est un con c'est peut être illégal mais faut pas déconner non plus...smiley 53
Certes. Même si tout dépend de l'enrobage et du contexte.

Maintenant, le problème est que beaucoup ne se cantonnent à pas ce mot et se lachent totalement dans l'insulte, la calomnie et la diffamation. smiley 9

6924 Commentaires de news

Ecrit par h1fra le 02/05/2010 à 18:14

 

38

avatar

Inscrit le 16/01/2010

Voir le profil

J'approuve cette édito, autant le débat que ça provoque !

La liberté d'expression est un débat qui dure depuis son introduction dans la loi et internet ou pas internet, elle est toujours soit diffamé soit utilisé comme excuse pour tout se permettre !



L'important est de rappeler que si on dit pas à Sarkozy d'allez se faire voir en public c'est pas pour le dire sur internet et que ce n'est pas une zone de non droit (seulement pas encore bien encadré)

40 Commentaires de news

Commentaire supprimé

 

39

Commentaire supprimé

 

40

Ecrit par ZorakZoran le 02/05/2010 à 18:25

 

41

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil



smiley 2

Je dis juste qu'il déforme le sens de ce qui est dit pour y mettre un jugement moral qui n'avait pas lieu d'être à la base. A partir de là, difficile d'être plus explicite, mais tu voulais peut-être que je développe une dissertation sur le sujet ?



superarrogantman, c'est, comment dire... Bon, je passe.

1989 Commentaires de news

Commentaire supprimé

 

42

Commentaire supprimé

 

43

Ecrit par icetroll le 02/05/2010 à 18:58

 

44

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

C'est la deuxième ou troisième fois que je vois le sujet débarquer sur les sites que je fréquenté régulièrement. Intéressant, comme phénomène.



Ceci étant dit, le web étant surtout peuplé de jeunes (enfin disons que ce sont eux qui y sont le plus actifs), faut pas s'étonner non plus du niveau : tout le monde sait que le niveau global est tiré vers le bas. Je dis pas que tous les mômes sont des cons. Ils sont juste jeunes. Avec tous les débordements que ça suppose.



Mais c'est assez marrant de voir le nombre de messages supprimés smiley 54

882 Commentaires de news

Ecrit par ZorakZoran le 02/05/2010 à 19:08

 

45

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par icetroll

C'est la deuxième ou troisième fois que je vois le sujet débarquer sur les sites que je fréquenté régulièrement. Intéressant, comme phénomène.



Ceci étant dit, le web étant surtout peuplé de jeunes (enfin disons que ce sont eux qui y sont le plus actifs), faut pas s'étonner non plus du niveau : tout le monde sait que le niveau global est tiré vers le bas. Je dis pas que tous les mômes sont des cons. Ils sont juste jeunes. Avec tous les débordements que ça suppose.



Mais c'est assez marrant de voir le nombre de messages supprimés smiley 54


Et pourtant parmi les intervenants, je crois qu'il n'y a pas vraiment l'excuse de la jeunesse. Là c'est juste que le sujet a dérivé à cause d'un problème récurrent dans les discussions sur internet, la morale.



J'ai eu une prise de tête il y a peu, où j'expliquais juste un fonctionnement économique basique sur l'exploitation des ressources, comme quoi lors de sa raréfaction, les coûts montent, et donc l'exploitation de ressources plus difficiles à atteindre devient rentable et par là même effective, et là hop je me suis retrouvé avec 70 écolos sur le dos qui ont vu dans ce misérable bout de phrase simplifié une prise de position morale répréhensible.



C'est lourd ce genre de choses.

1989 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 02/05/2010 à 19:13

 

46

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo



Le fait que le président soit le représentant de la France et que l'insulter, c'est insulter la France. C'est déjà, à ce niveau, lourdement condamnable. Et pour le coup, ledit "con" n'a pas été condamné, que je sache.

Le fait que Sarkozy réponde verbalement à une attaque verbale. Et c'est une réaction humaine tout à fait normale et compréhensive. Il faut vraiment être un putain d'abruti de mauvaise foi pour dire qu'à sa place, on n'aurait pas réagi de la même manière.

Et puis, Frédéric Dard n'a-t-il pas dit que "traiter quelqu'un de con n'était pas une insulte mais une simple con-statation objective" ?

La réaction de Sarkozy est certes criticable parce qu'un président se doit d'avoir une certaine retenue, mais il faut savoir faire la différence entre une volonté de nuire via diffamation, et une simple réaction en réponse à une provocation.à cette adresse.

Le fait que la loi du Talion n'a rien à voir là-dedans. Révise sa définition.



D'après le lien que tu as mis, et ce que je connais de la loi, sa réaction est totalement condamnable et elle a bien été faite en public, et elle est classée comme injure.



Deuxièmement, vouloir se faire justice soi-même est idiot et sanctionné par la justice. Elle existe donc elle doit faire son travail, sachant que ladite réaction est très excessive comparée à la provocation.



Troisièmement, et cela n'a rien à voir avec la justice, Sarkozy avait dit lors d'un débat télévisé qu'il ne s'énervait pas et que c'était là une attitude de Président...



Sinon, comme dis dans l'édito, les gens se sentent forts derrière leurs écrans et se permettent des choses qu'ils ne feraient jamais en public: faire la morale, insulter, prendre de haut les gens...

1114 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 02/05/2010 à 20:02

 

48

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Real FBBF

Le gars qu'il avait traité de con l'avait insulté ? Ce n'est pas ce que j'ai pu lire.



Et tout président qu'il est, j'ai le droit de ne pas avoir envie de lui serrer la main.
Eh bien tu as mal lu. Ce ne serait pas la première fois, hein. smiley 9 Ou alors, change de sources.

Quant au fait de "ne pas avoir envie de lui serrer la main", ne sois pas, en plus de mauvaise foi, naïf : quand un président prend un bain de foule, pour se retrouver près de lui, il faut vraiment le vouloir.





A mon sens, il est difficile de parler de l'expression sur Internet en occultant le vide juridique sur Internet.

C'est comme parler de Laurel sans Hardy.



C'est complètement pertinent, car on parle quasiment quotidiennement de ce vide juridique numérique.
Il n'y a aucun vide juridique.

Et je n'ai pas non plus milité pour l'application des lois et la poursuite de chaque internaute pour diffamation. Je veux simplement mettre en garde sur une attitude de certains et leur rappeler qu'Internet n'est pas un monde anarchique.



Je ne crois pas avoir été insultant, j'ai juste donné mon humble avis.
Tu ne l'as pas été. Mais comme à ton habitude, tu déformes les propos des autres pour servir ton point de vue. Pire. Tu veux imposer ta vision des choses aux autres en refusant toute forme de débat. Tu donnes l'illusion que tu veux débattre, mais tu ne fais qu'attaquer les autres et les tourner en ridicule.

Le fait est que de plus en plus de gens me disent qu'ils ne veulent pas commenter sur les news à cause de toi et de ton attitude.

J'ai donc décidé de ne plus rien te passer.





Parce que c'est parfois "compréhensible", "humain", on pourrait donc en réaction insulter sur Internet ?
Non. Juste en réaction d'une provocation. Ce n'est pas une question de compassion. Juste une question de loi. Lis le lien que j'ai donné plus haut.



6924 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 02/05/2010 à 20:19

 

49

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Aerith





D'après le lien que tu as mis, et ce que je connais de la loi, sa réaction est totalement condamnable et elle a bien été faite en public, et elle est classée comme injure.



Deuxièmement, vouloir se faire justice soi-même est idiot et sanctionné par la justice. Elle existe donc elle doit faire son travail, sachant que ladite réaction est très excessive comparée à la provocation.



Troisièmement, et cela n'a rien à voir avec la justice, Sarkozy avait dit lors d'un débat télévisé qu'il ne s'énervait pas et que c'était là une attitude de Président...



Sinon, comme dis dans l'édito, les gens se sentent forts derrière leurs écrans et se permettent des choses qu'ils ne feraient jamais en public: faire la morale, insulter, prendre de haut les gens...
Une réaction en réponse à une provocation est "excusable" au regard de la loi. Tout dépendant, bien entendu, de la réponse. Là, moi, je ne trouve pas qu'elle soit démesurée. Du tout.

Maintenant, on est d'accord sur le fait qu'en tant que président, ce genre d'attitude n'est pas pardonnable.

6924 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 02/05/2010 à 20:43

 

50

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Une réaction en réponse à une provocation est "excusable" au regard de la loi. Tout dépendant, bien entendu, de la réponse. Là, moi, je ne trouve pas qu'elle soit démesurée. Du tout.

Maintenant, on est d'accord sur le fait qu'en tant que président, ce genre d'attitude n'est pas pardonnable.


Il peut y avoir des circonstances atténuantes, certes, mais on apprend aux enfants à ne jamais répondre aux provocations et dans le sport, c'est sévèrement réprimé.



Alors pourquoi faire apprendre aux enfants,sportifs ce que l'on n'est pas capable de respecter en tant qu'adulte, citoyen?



Moi ça me choque, mais ce jugement n'engage que moi.

1114 Commentaires de news

Ecrit par ZorakZoran le 02/05/2010 à 20:50

 

51

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Aerith



Il peut y avoir des circonstances atténuantes, certes, mais on apprend aux enfants à ne jamais répondre aux provocations et dans le sport, c'est sévèrement réprimé.



Alors pourquoi faire apprendre aux enfants,sportifs ce que l'on n'est pas capable de respecter en tant qu'adulte, citoyen?



Moi ça me choque, mais ce jugement n'engage que moi.


Par curiosité, il t'est déjà arrivé de te faire insulter, agresser d'une quelconque manière dans un lieu public ? Et tu n'as pas réagi ? Mes respects si c'est le cas. Le "je tend l'autre joue" je n'y arrive personnellement pas.

1989 Commentaires de news

Ecrit par Kimihiro le 02/05/2010 à 20:55

 

52

avatar

Inscrit le 11/06/2009

Voir le profil

Tous des cons.

Moi l'premier.



J'ai envie de HS : Il en est où le forum ? smiley 15

659 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 02/05/2010 à 21:15

 

53

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par ZorakZoran



Par curiosité, il t'est déjà arrivé de te faire insulter, agresser d'une quelconque manière dans un lieu public ? Et tu n'as pas réagi ? Mes respects si c'est le cas. Le "je tend l'autre joue" je n'y arrive personnellement pas.



Non , mais c'est dans ma philosophie de vie, c'est donc pour ça que j'arrive à concevoir que d'autres réagissent de la sorte.(et je ne dis pas que l'un ou l'autre de ces comportements est supérieur à l'autre).



J'ignore le gens qui ne m'intéressent pas ou qui ne s'intéressent pas à moi, comme ça, tout le monde y trouve son compte.



Pour les agressions physiques, c'est bien entendu autre chose.Le reste n'est que parole éphémère. smiley 9



@Kimihiro: DTC ? smiley 15

1114 Commentaires de news

Ecrit par ZorakZoran le 02/05/2010 à 21:39

 

54

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Aerith

Non , mais c'est dans ma philosophie de vie, c'est donc pour ça que j'arrive à concevoir que d'autres réagissent de la sorte.(et je ne dis pas que l'un ou l'autre de ces comportements est supérieur à l'autre).


Ah ben tout à fait personnellement je trouve ça admirable, moi j'ai le sang chaud et je réagis au quart de tour, c'est con mais vraiment je suis incapable de laisser filer.

1989 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

5648-edito-cedric-gasperini-liberte-expression