Bayonetta 2 (Nintendo Wii U)

 

Publié le Jeudi 16 octobre 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

test de Bayonetta 2 (Nintendo Wii U)

Jeune et jolie (et violente)

imageBayonetta est de ces jeux qui jouissent d’une importante popularité et comptent bon nombre de fans, mais dont les ventes catastrophiques mènent tout droit à une rapide disparition dans les limbes de l’oubli. C’était sans compter sur Nintendo qui, voulant donner un côté plus « gamer » à sa nouvelle console et se détacher quelque peu d’une image trop familiale, décida de financer le développement d’une suite.

Bayonetta 2 sort donc sur Wii U et exclusivement sur Wii U. Youpi. Toujours aux commandes, Platinum Games livre donc une suite qui se déroule quelques mois après les évènements du premier opus. Premier opus qui est, d’ailleurs, inclus dans l’édition spéciale pour 10 € de plus, ce qui constitue indéniablement un plus énorme, d’autant plus que ce portage sur Wii U est de qualité.

Mais revenons à nos moutons. Notre héroïne sexy au look de secrétaire et dont tout le corps, tous les mouvements, toutes les poses sont un vibrant appel à la prendre sauvagement soit dans une ruelle sombre et suintant la crasse, soit dans un palais de soie et de dentelles, notre héroïne prompte à affoler les hormones du plus coincé des joueurs, disais-je, va repartir en guerre. L’âme de son amie Jeanne étant retenue dans les enfers, notre belette va reprendre les armes et latter tout ce qui se présente devant elle. Anges ou démons, ils vont tous en prendre plein la gueule.

screenscreenscreen

screenFoncièrement, le système de jeu n’a pas changé. Bayonetta évolue toujours dans des décors très cloisonnés, suivant un chemin ultra-balisé. Les combats sont omniprésents. Et si elle peut toujours revêtir sa forme de panthère ou de corbeau, elle peut aussi désormais se transformer en serpent de mer et partir à la recherche de quelques artefacts. Mais l’exploration ou la balade n’est pas le point fort de cet univers, essentiellement dédié à la baston. Et là, vous allez avoir votre dose.
Le système de combat est identique et vous enchaînez les combos totalement improbables à coups de poings et de pieds, explosant des centaines d’ennemis à tour de bras, sans même vous décoiffer la mèche. Des combos hallucinants permis par un nombre important de coups, la plupart à débloquer au fil de l’aventure, mais également d’armes comme des épées, pistolets, fouet, lance et j’en passe. Une nouvelle possibilité vous permet également d’utiliser votre jauge de sorcellerie pour démultiplier la puissance de vos coups.
A l’écran, c’est un déluge – foutoir ? – de couleurs, d’explosions, d’effets visuels à vous en rendre épileptique un aveugle. Ça pète, ça explose, ça gicle de partout. Et bien entendu, Bayonetta finit régulièrement ses attaques par des « punitions sadiques » toujours aussi humiliantes et jouissives.

screenJouissif. C’est d’ailleurs le premier mot qui vient à l’esprit. Si vous arrivez à dépasser le côté ultra-brouillon des combats, inhérent au genre, et l’absence totale de profondeur ou de réflexion du jeu, alors oui, Bayonetta 2 est particulièrement jouissif. C’est un parfait défouloir qui vous tiendra en haleine une grosse dizaine d’heures.

Et le contenu est malgré tout assez important. Il y a des dizaines et des dizaines de choses à débloquer. Des armes, des costumes, des combos, des équipements… le tout à acheter chez Rodin, dans son bar « Les Portes de l’Enfer », comme dans le premier épisode. Vous pourrez d’ailleurs récupérer quelques piécettes lors du jeu en coop, qui se déroule dans des arènes et dans lequel vous pouvez miser sur celui qui fera la plus belle prestation. Vous allez y combattre en effet tout un tas de monstres, mais surtout pourrez y incarner des personnages secondaires comme Jeanne ou Rodin, par exemple.

screenscreenscreen

screenOn reprochera toutefois pas mal de petites choses au jeu. Sa difficulté, clairement revue à la baisse. Comme si Nintendo se disait que « courtiser les gamers », c’est une chose, mais qu’il ne faut pas non plus totalement se priver d’un public moins habitué au genre… Et c’est malgré tout une certaine déception puisque le challenge est clairement moins relevé ici.
Le scénario est également un point noir. Voire une catastrophe. Creux, encore plus mauvais que le premier opus, plombé par des cutscenes inintéressantes et des déclamations pompeuses que l’on finira par vite passer, il offre surtout une fin clairement ratée.
On pestera également contre certains combats de boss, notamment ceux se déroulant dans les airs ou dans la flotte.

screenGraphiquement, enfin, on alterne entre le somptueux et le moche. Entre des décors et horizons plutôt réussis, qui vous en mettent plein la vue, et certains autres décors, notamment urbains, plutôt quelconques pour ne pas dire hideux. Sans parler d’un aliasing omniprésent. Heureusement, l’animation tient la route. Et surtout les nombreux problèmes de caméras du premier opus ont été largement corrigés. Une très bonne chose. Les QTE plombant l’action ont également été évincés.

Au final, Bayonetta 2, c’est la même chose, mais en mieux que Bayonetta premier du nom. Plus beau, plus rythmé, plus pêchu, il envoie du très lourd et convaincra aisément tous les fans du genre. Des bastons énormes dans des décors – pas toujours – somptueux, une ambiance mystico-gothique mâtinée de steampunk…
Si d’un point de vue personnel, le côté gonflant de l’héroïne et ses vannes à deux balles, ou le scénario creux m’ont très largement rebuté, le genre n’étant clairement pas ce que je préfère, il faut bien avouer qu’en qualité de jeu de baston, Bayonetta 2 se hisse sur les sommets. Son action débridée est vraiment spectaculaire. Bref, la Wii U se dote ici d’un excellent jeu. Sans doute le meilleur du genre.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Bayonetta 2 (Nintendo Wii U)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : PlatinumGames

PEGI : 16+

Prix : 50 €

Bayonetta 2 (Nintendo Wii U)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Bayonetta 2 (Nintendo Wii U) :

0