Rugby 15 (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, PS Vita)

 

Publié le Vendredi 21 novembre 2014 à 14:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Rugby 15 (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, PS Vita)

Vivement la troisième mi-temps

imageMalgré la popularité grandissante de ce sport, les jeux de rugby n’ont jamais vraiment réussi à percer. A vrai dire, aucun n’a suffisamment marqué le monde du jeu vidéo pour installer une série ou lancer le début d’une saga.

Aujourd’hui, HB Studios, plus habitués aux jeux tablettes et smartphones, nous sortent Rugby 15, édité par Big Ben Interactive, plus habitué aux accessoires… Autant dire que le mélange était loin d’être gagné d’avance.

Parce que parfois, proposer sa conclusion avant l’introduction a un certain charme, sachez qu’au final, Rugby 15 n’est pas un grand jeu. Qu’il cumule certaines tares, parfois sévères et pas loin d’être rédhibitoires. Mais qu’au final, ce n’est pas un mauvais jeu pour autant et qu’il a un certain charme et pas mal d’atouts.

Au rang des gros soucis à la limite du pardonnable vient en premier lieu l’interface du jeu. On se demande comment une telle interface a pu réellement être validée. Impossible. Elle est l’exemple type de tout ce qui ne doit pas se faire dans un jeu de sport : mal fichue, manquant de clarté, à tel point que vous découvrirez par hasard certaines équipes jouables alors que vous n’arriviez pas à mettre la main dessus. La sélection des équipes est en effet une vraie calamité. A revoir de toute urgence. Et c’est d’autant plus dommage qu’il y a un bon nombre d’équipes ! L’Aviva Premiership Rugby, avec les équipes de Leicester Tigers, Northampton Saints, Saracens, pour ne citer qu’elles. Le Top 14, avec Toulon, le Racing Metro 92, le Stade Toulousain, pour citer qu’eux. La Pro D2, la Pro 12 écossaise, les 6 pays européens (France, Irlande, Angleterre, Ecosse, Italie, Pays de Galles), les 4 Nations (Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, Argentine, Australie), les équipes qualifiées pour le trophée européen, celles du Southern 15 comme Aukland, Camberra, Johannesburg, Brisbane, Perth, Durban, Cape Town, Wellington ou Sydney pour ne citer qu’elles… Sans oublier, plus difficiles à trouver dans le lot, le Canada, Tonga, Japon, Georgie, Russie, USA, Fidji, Samoa, Namibie, Roumanie…

screenscreenscreen

screenBref, si l’on n’est pas non plus dans un délire d’équipes à la FIFA, avouez que ça a quand même de la gueule pour n’importe quel fan de rugby.
Les modes de jeux sont à la hauteur : Match amical, ou carrément faire un tournoi ou une saison des listes cités au-dessus : Aviva Premiership Rugby, Top 14, Pro D2, Pro 12, 4 Nations, 6 pays européens, Trophée Européen, Southern 15.. ou encore sa coupe personnalisée qui vous permettra de recréer le Tournoi des 6 Nations par exemple.

Les options sont, elles, assez light avec la possibilité de gérer les blessures, les en-avant, les hors-jeux, la fatiques et quelques autres modificateurs de difficulté, ainsi qu’une vue de côté ou de face par rapport aux poteaux. Avant de lancer le match, vous pourrez choisir le vent, aléatoire, fort ou modéré, voire nul, la pluie, le fait de jouer de jour ou de nuit, et surtout, la difficulté. On vous conseille de commencer par quelques matches en facile, que vous gagnerez haut la main mais qui vous permettront de vous familiariser avec le jeu, pour finir en difficile, qui offre un vrai challenge.

screenLe jeu en lui-même regorge de subtilité. Placages, passes normale, passes sautées, lobs, drops, feintes, percées… elles sont surtout assez faciles à retenir, malgré leur profusion. Il y a en effet tout un tas de combinaisons possibles et il vous faudra sans doute quelques parties avant de réussir à les maîtriser. Cela ne vous empêchera pas pour autant de faire quelques conneries, sachant que les plus fréquentes sont de plonger pour marquer un essai quand vous avez le ballon… alors que vous êtes à 20 mètres de la zone d’embut. Ou tenter de récupérer la balle en provoquant une faute lors d’une tentative de sortie consécutive à un placage…

screenscreen

screenMais quoi qu’il en soit, malgré ces petits soucis que vous rencontrerez forcément, le jeu est vraiment simple à prendre en mains, à jouer, et on développe assez rapidement de belles phases de jeu. Marquer son premier essai est, d’ailleurs, assez jouissif. Foirer sa transformation (qui se joue via le stick droit uniquement) l’est moins. Mais on vous rassure, elles sont assez simples à réussir.

Au final, Rugby 15 a clairement des atouts et du charme. Bon, d’accord, graphiquement, il est à la ramasse. Ses animations ne sont pas toujours fluides et l’IA se positionne parfois bizarrement. Et le niveau de détails est à chier. Mais globalement, le jeu est vraiment sympa à jouer. Surtout à deux, en fait, avec un pote. Sachant qu’on peut y jouer jusqu’à 4. Bref, malgré un aspect technique pas à la hauteur, quelques ratés que vous aurez forcément au niveau des touches, et une interface pourrie, le jeu offre un vrai plaisir de jeu, de vrais moments agréables, des parties soutenues, des phases de jeu fun, un vrai challenge et surtout, suffisamment d’équipes pour se taper de bonnes petites parties. Une belle surprise, donc, au final, et un jeu que nous vous conseillons fortement, tout en vous rappelant de ne pas en attendre la lune non plus.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rugby 15 (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, PS Vita)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - PS Vita - Xbox One - PS4

Editeur : Bigben Interactive

Développeur : HB Studios

PEGI : 3+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Rugby 15 (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, PS Vita)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Rugby 15 (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, PS Vita) :

0