{ALT}

Derniers tests

 

Publié le Lundi 13 juillet 2009 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360)

Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir

image

Star Ocean est un nom qui résonne pour beaucoup comme une série de référence dans le monde du RPG. Ici, nous avons à faire au 4ème épisode de la série (le 5ème si l'on compte le Blue Star), nommé The Last Hope. Et si pour vous, ce jeu était vraiment le dernier espoir de voir apparaitre un RPG digne de ce nom sur cette génération, et bien sachez que c'est raté. A croire que les Japonais n'aiment pas la current-gen. Ou l'inverse.

Même s'il s'agit du dernier épisode sorti, The Last Hope est en fait un préquel. La guerre a fait rage sur Terre, ne laissant plus grand chose et surtout des survivants qui crêvent de faim. Et comme un caillou, ça calle, mais ce n'est pas très nutritif, l'humanité décide alors de conquérir l'espace pour trouver de nouvelles planètes habitables.
Tout cela mis en scène lors de l'introduction du jeu. Une introduction bien foutue, avec des personnages réalistes. On se dit alors que l'on va peut être échapper aux tronches efféminés que nos chers japonais aiment donner aux personnages. Edge Maverick, le héros, apparait alors à l'écran. Et là, c'est le drame.

Car oui, si les premières secondes laissent entrevoir un soupçon d'espoir de ne pas se retaper le héros type de tous les RPG, avec ses cheveux gominés, sa gueule de premier de la classe et ses traits efféminés, l'espoir est réduit à néant avec ce héros. On retombe dans les bons vieux clichés. Et ce n'est que le début d'une longue, mais alors très longue liste. Le héros hésitant et qui cherche à être reconnu autant que son ami d'enfance et rival. La meilleure amie du héros qui se la joue dans un premier temps distante, la gamine bloquée dans un corps d'enfant et qui n'a pas d'ami, la fille aux cheveux violets extravertie. J'en passe et des meilleures. Bienvenue au royaume du cliché, du déjà vu et du niais. Autant tout réunir tant qu'à faire.

Le problème, c'est qu'en plus d'un background des personnages très redondant, on se tape une réalisation en demi- teinte. Le bon oscille avec le moins bon, voire même le très mauvais.

Le démarrage déjà est très lent (bon à la limite, c'est souvent comme ça dans la série) mais là c'est vraiment très lent. Trop lent. Et même une fois démarré (une vingtaine d'heure plus tard, quand même...), on a vraiment du mal à accrocher. Déjà servie par une histoire qui ne restera pas vraiment dans les annales du RPG, la réalisation empêche clairement d'accrocher au jeu. Que ce soit au niveau du character design ou de l'animation des personnages, c'est juste une catastrophe. Visages figés, persos qui se déplacent aussi naturellement que quelqu'un avec un balai dans le cul… Certains sont même ridicules de par leur apparence. Le ridicule ne tue peut être pas, mais il empêche d'accrocher à ce Star Ocean et ruine toute crédibilité.
De même au niveau de la mise en scène. C'est mou, lent, complètement haché de par plein de cut-scènes justes inutiles. On sent un manque de conviction générale et de vie dans tout ça. Un minimum requis pour accrocher à une aventure d'une soixantaine d'heures.

Heureusement que les environnements s'en sortent mieux. Surtout les environnements ouverts. Avec un champ de vision assez important, beau bien qu'assez vide. Là encore, ça oscille entre le bon et le moins bon. On rencontrera certains endroits juste immondes et très froids alors que d'autres sont plus sympathiques pour nos yeux.

De plus, on ne peut être qu'affligé devant tant de niaiserie scénaristique. Un peu je ne suis pas contre, mais à ce point là... A moins d'être un otaku pur souche, il est assez difficile d'accrocher. Cependant, il est vrai que certains moments sont sympathiques et nous font décrocher un petit sourire.

Fort heureusement, tout n'est pas non plus à jeter dans le jeu. C'est un peu comme les crevettes. Les combats par exemple. Ici, pas de tour par tour, il s'agit de temps réel. Vous dirigez donc l'un des quatre personnages présents sur le champ de bataille et vous pouvez switcher comme bon vous semble entre eux. Un système d'attaque éclair permet de rendre les combats dynamiques. On concentre sa jauge de vitesse et on se faufile derrière l'ennemi en esquivant son attaque pour ensuite l'enchainer par derrière. Le tout étant de réussir à esquiver son attaque. De même, ladite jauge de vitesse, une fois pleine, permet de mettre votre personnage en transe et ainsi de se déplacer plus vite et de frapper plus fort. On notera également la bonne idée des cristaux qui sont des bonus de combats. En effet, en réalisant certaines actions, en achevant un ennemi avec une attaque éclair par exemple, vous gagnez un cristal qui vous permet d’obtenir des bonus de fin de combats. Plus d'expérience, de points de compétence, du thune ou autres. Ces bonus sont d'ailleurs toujours présents une fois activés, d'un combat sur l'autre. Subir une attaque critique d'un adversaire par contre, vous en virera une bonne partie. Si vous êtes feignant, il est également possible de choisir la façon dont combattrons vos coéquipiers, ce qui vous permet de vous concentrer juste sur votre personnage.
Le système de crafting est également fort sympathique et utile, aussi bien pour les objets que les équipements. Il vous faudra fouillez les environnements pour trouver les matières premières et fabriquer l'objet de vos besoins.

Vous l'aurez compris, Star Ocean The Last Hope n'a pas obtenu mes faveurs. La faute a une réalisation vraiment très mauvaise, qui empêche clairement de s'investir dans le titre, et ce malgré ses quelques rebondissements côté scénario et son honnêteté au niveau du contenu (long avec énormément de quêtes annexes). Il faudrait sérieusement que nos chers amis japonais se posent des questions. Parce que si certains codes fonctionnent très bien sur des RPG en 2D, force est de constater que sur de la 3D, ce n'est plus le cas. A conseiller uniquement aux fans extrêmes de la série et aux otakus.


Le contre-avis de Cedric image
Vincent a tout dit. Un jeu doté d'une énorme durée de vie, c'est à la base, sympathique. Sauf que là, ça devient un véritable calvaire. C'est d'un chiant... Une histoire affligeante, des personnages à baffer, une succession de clichés plus insupportables les uns que les autres...
Et s'il est vrai que le système de combat est plus intéressant que pour la plupart des RPG classiques, je ne l'ai pas trouvé idéal, loin de là. Un peu trop bordélique à mon avis. 
Ajoutez des graphismes passables et une animation foirée, et vous aurez sans doute l'un des pires RPG japonais du moment. 
Vincent a tout dit mais il a été largement trop généreux dans sa note finale, à mon avis. 
image

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360)

Plateformes : Xbox 360

Editeur : Square Enix

Développeur : Tri-Ace

PEGI : 12+

Prix : 60 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

 

 

Images du jeu Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360) :

0