Warcraft : Le Commencement, la critique du film

 

Publié le Mercredi 25 mai 2016 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Warcraft : Le Commencement, la critique du film

Qu'est-ce qui est vert, gros, et qui frappe fort ?

imageA ma droite : Ils sont très grands, très costauds, verts ou marron. Ils chevauchent des loups de la taille de chevaux et se battent à coups de hache et de marteaux de guerre. Et leur monde se meurt. Ce sont les Orcs. Ils forment la Horde.

A ma gauche : ils sont petits, fragiles, portent des armures blanches. Ils possèdent des griffons, des armes à feu et des mages puissants. Leur monde est rutilant, luxuriant et plein de ressources. Ce sont les humains. Ils forment l'Alliance.

Grace à Gul'dan, un mage Orc puissant, la Horde envahit Azeroth, le monde des humains.

Menés par Anduin Lothar, chevalier au service du roi Llane Wrynn, les humains arriveront-ils à vaincre la Horde ?

Projet casse-gueule par excellence, l'adaptation d'un jeu vidéo ou de son univers est toujours une source de crainte de la part des joueurs.

Alors quand Universal Pictures, Legendary Entertainment et Blizzard s'attaquent à un monument vidéoludique tel que Warcraft, on s'attend à tout.


screenLe film est réalisé par Duncan Jones et on y retrouve le nouveau chouchou de ces dames Travis Fimmel mais aussi Paula Patton, Ben Foster, Dominic Cooper, Toby Kebbell, Ben Schnetzer, Robert Kazinsky, Daniel Wu, Ruth Negga, Anna Calvin et Clancy Brown. Ce qui fait globalement du beau monde malgré le fait que certains n'aient que des petits rôles.

Premier constat : l'univers que l'on connait via les jeux et les romans est très bien reproduit. Les armes et armures, les bâtiments, les villes, tout est d'une grande classe. Et que ce soit créé en images de synthèse ou en réel, on est en milieu connu et reconnaissable immédiatement. Pour les fans.

screenPremier reproche : les scènes avec des acteurs réels sur fond vert se remarquent bien trop souvent. Le phénomène était peut-être amplifié par les lunettes 3D, mais force est de constater que si les effets spéciaux sont impressionnants et que certains décors sont spectaculaires, ils sont quand même bien visibles à l’écran. C’est beau, ça claque, mais ça sonne souvent faux quand même.

Second constat : L'histoire est somme toute assez basique. On nous présente la première guerre entre les humains et les Orcs dont les raisons sont assez claires mais les personnages importants et surtout leurs motivations et leur passé, ne sont pas exploités. Tout est simplifié, pour ne pas perdre le spectateur lambda dans les méandres d’un univers déjà riche de nombreuses histoires en jeux vidéo, romans, BD…

screenscreenscreen

screenSecond reproche : C'est l'un des défauts principaux du film. Malgré la simplification scénaristique, si vous ne connaissez pas l'univers du jeu, vous allez manquer pas mal de références. Que ce soit un lieu, un personnage ou un gag, point de salut si vous êtes un néophyte de Warcraft.
Il ne faut pas se le cacher Warcraft : Le Commencement est un film pour les fans réalisé par un fan.

screenMalgré tout, malgré ces imperfections et ce traitement, Warcraft : Le Commencement est un bon film d’action fantasy. Des scènes qui claquent, des décors somptueux, un stye léger, un univers bien retranscrit, fidèle au jeu vidéo, une ambiance fun, un bon rythme et un héros principal qui a la classe arrivent à nous faire oublier les petits défauts du film et nous plonger dans cette histoire simple, mais efficace.

Au final, Warcraft : Le Commencement est sans doute l’une des meilleurs adaptations de jeu vidéo en film à ce jour.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Warcraft : Le Commencement, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Universal Pictures

Développeur : Duncan Jones

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Warcraft : Le Commencement, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Warcraft : Le Commencement, la critique du film :

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par clayman00

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

0