(Cinéma) Là-Haut

 

Publié le Mardi 28 juillet 2009 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

(Cinéma) Là-Haut

Vers l'infini et au-delà

imageRésumé : Carl est un petit garçon solitaire qui rêve d'aventure et de contrées lointaines. Le célèbre aventurier Charles F. Muntz est son héros. Quand il rencontre Ellie, une jeune fille qui a tout autant la tête dans les nuages que lui, il sait qu'il a trouvé son âme soeur. Leur rêve devient commun. Et les années passent. Ils se marient. Et les années passent. Ils ne peuvent avoir d'enfant, mais si cela l'assombrit un peu, ça n'écorne pas leur bonheur.  Et les années passent. Mais jamais ils ne s'évadent vers des contrées lointaines. Pourtant, alors que leurs cheveux sont blancs mais leurs regards toujours aussi pétillants, Carl achète des billets pour partir en voyage à l'autre bout du monde... Ils ne feront jamais ce voyage. Ellie tombe malade et meurt peu après. Et les années passent. Carl est un vieux monsieur grincheux dont la maison est convoitée par un promoteur immobilier qui a transformé le quartier en champignonnière de buildings. Et lorsque Carl se voit forcé par une injonction du tribunal d'intégrer une maison de retraite, il décide de s'enfuir. Mais de s'enfuir avec sa maison. Il gonfle des milliers de ballons qui arrachent sa demeure au sol et l'entraînent dans un voyage merveilleux.  C'est sans compter sur Russell, scout de 8 ans, qui était simplement venu faire une B.A. et qui se retrouve embarqué dans l'aventure. Et lorsque la maison s'écrase dans la jungle...

Avis : Cela fait plusieurs semaines que j'ai été convié à la projection en 3D du film. Et je suis toujours sous le charme. Accompagné de ma fille de 4 ans et demi qui, pour le coup, découvrait le procédé de la 3D, j'ai donc reçu, comme certainement toute la salle, une bonne claque dans la tête. Une bonne, une merveilleuse, une douce, une splendide claque. De celles que l'on redemande chaque jour. Là-Haut est une pure merveille. C'est drôle, tendre, émouvant, formidable... Des personnages touchants et attachants. Des animaux délirants. Des situations tour à tour dramatiques et comiques. On passe du rire aux larmes, des larmes au rire, puis à l'angoisse, puis au rire, puis... Si Là-haut n'est pas le meilleur Pixar qui ait jamais été fait (j'ai une certaine tendresse pour Némo et Wall-E), il n'en est vraiment, vraiment, vraiment pas loin. La 3D, si vous avez l'occasion d'en bénéficier, est un plus indéniable. Et elle est vraiment parfaitement maîtrisée par le studio. Ni trop, ni pas assez, juste ce qu'il faut pour en prendre plein les yeux. En ce qui concerne ma fille, elle a adoré le film. Autant, par exemple, elle a eu plus de mal à accrocher sur l'Âge de Glace 3 (alors qu'elle avait assez aimé les 2 premiers), autant là, elle était scotchée à l'écran. Seul bémol : les lunettes sont en taille standard et donc, trop grandes pour les enfants. Elle a donc passé son temps à les perdre. Privilégiez donc peut-être la version normale si vous avez des bambins. Cela n'enlèvera rien à la tendresse et à la magie du film.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

(Cinéma) Là-Haut

Plateformes :

Editeur : Disney

Développeur : Pixar

PEGI : 3+

Prix : 9 € environ la place de ciné

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 10/10

 

 

Images du jeu (Cinéma) Là-Haut :

0