Arms (Nintendo Switch)

 

Publié le Mercredi 21 juin 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Arms (Nintendo Switch)

Fulguropoing !

imageJeu exclusif à la Nintendo Switch, Arms va vous faire bouger devant votre écran, comme le fit la Wii à l’époque de Wii Sports et son jeu de boxe. Si la comparaison « effort physique » peut être faite, elle s’arrêtera là puisque les deux jeux sont radicalement différents, Arms alliant beauté et subtilité à un concept qui, de base, est tout de même sacrément bourrin.

Le principe est en effet on-ne-peut-plus classique : Des combattants se retrouvent dans une arène pour se maraver la tronche à grands coups de patates. La particularité des combattants est qu’ils ont des « ressorts » aux bras. Des sortes de bras télescopiques qui permettent une grande allonge et qui offrent la possibilité de frapper son adversaire sans risquer qu’il se mette à vous boulotter l’oreille.

Les Joy-Cons aux mains, vous allez mimer les mouvements de votre combattant. Vous pourrez aussi esquiver les attaques adverses, les bloquer, ou même sauter pour donner plus de « punch » à votre frappe. Et le jeu regorge de subtilités : bloquer en croisant les Joy-Cons, casser le poignet pour dévier son coup, changer de cible avec la flèche du haut…

Vous pourrez aussi décider de jouer à la « manette », de manière plus classique. Ou avec les deux Joy-Cons rattachés à la console : ce que le jeu perd alors en fun, il le gagne en technique et en intensité.

C’est d’ailleurs peut-être là l’un des principaux atouts d’Arms : être capable finalement de proposer deux types de parties, à savoir une physique, fun, où il faut se remuer, idéale pour les soirées apéro entre potes, et une autre, plus subtile, demandant plus de doigté, pour ceux qui préfèrent jouer « sérieusement ». C’est aussi, finalement, une de ses grandes faiblesses. Parce que pour les soirées apéro, comptez l’achat d’une paire de Joy-Con supplémentaires. Bam, 90 € de plus dans les dents. Et pour le côté plus « sérieux », si jouer avec les Joy-Con en mode manette est possible, la manette Nintendo Switch est quand même plus agréable. Bim, 60 € de plus dans les yeux.


screenAutrement dit, si vous n’avez pas de manette ou de Joy-Cons en rab’ (ou pas d’ami qui en a à ramener), le jeu n’a finalement qu’un intérêt somme toute assez limité.
Il pèche en effet par un contenu un brin famélique. Dix combattants seulement sont disponibles. Certes, ils sont suffisamment variés pour être tous intéressants et ne pas avoir de redondance (à dix personnages, ça aurait quand même été un comble). Chacun a ses particularités, ses coups spéciaux, ses bonus, ses forces et ses faiblesses, comme de bien entendu. Il y a d’ailleurs trois types de poings par combattant : légers, lourds, moyens, que vous pouvez mettre à chaque main (en les dissociant). Ils sont parfois dotés de particularités intéressantes telles que ralentir l’adversaire, le paralyser, générer une explosion… Sachant que forcément, plus le poing sera puissant, moins il sera facile à maîtriser…
Mais bon. On aurait quand même aimé en avoir un brin plus dans le cornet.
Heureusement, Nintendo annonce des DLC gratuits, à base d’arènes, modes de jeux et combattants supplémentaires. Et il faut bien avouer qu’Arms en a cruellement besoin.

Pour autant, les petits modes bonus comme le basket (il faut étourdir l’adversaire avant de le jeter dans le panier) ou le volley-ball (en frappant la balle) sont plutôt réussis et sympathiques.

screenOn pourra jouer jusqu’à 4 en ligne, et vous pourrez même créer vos propres parties en paramétrant les réglages selon votre bon vouloir.

Au final, tout aussi réussi et sympathique soit-il, Arms reste tout de même assez limité. On pourra certes souligner le fait qu’il est plutôt joli (et très coloré), excellemment bien animé (et très coloré), très fluide (et très coloré) et que c’est un ravissement pour les rétines (si l’on aime les choses très colorées). Ou que d’un point de vue technique, il n’y a pas grand-chose à redire, même sur la précision des Joy-Cons qui connaissent somme toute peu de ratés. On pourra aussi pester un brin contre la difficulté du jeu face à l’IA, ce qui peut rebuter les novices. Mais globalement, c’est une réussite. Fun, amusant, facile à prendre en mains, permettant vraiment de jouer selon deux envies différentes (sérieuse ou fun entre potes), c’est une réussite. D’ici-là à justifier l’achat d’une manette ou d’une paire de Joy-Cons supplémentaire, par contre…

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Arms (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 7+

Prix : 50 €

Arms (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Arms (Nintendo Switch) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

0