Guitar Hero 5 (Xbox 360/PS3)

 

Publié le Lundi 21 septembre 2009 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

We're the Sultans of Swing

imageAprès un épisode World Tour plutôt décevant et quelques spin-off (Metallica et Greatest Hits) Activision et Neversoft se devaient de réagir pour redonner à la licence son éclat d'autrefois. Et autant dire tout de suite qu'avec ce 5ème volet à chiffre et les nouveautés qu'il apporte, c'est très bien parti.

Alors si rien ne change au niveau du gameplay et que l'on retrouve toujours nos touches de couleurs sur nos chers instruments en plastique, notez que c'est au niveau des options que c'est le grand chambardement. Exit la configuration classique du groupe guitare/basse/batterie/chant et bonjour à ce que vous souhaitez. Rien ne vous empêche de jouer à 4 guitares si vous avez ce qu'il vous faut, où 2 batteries accompagnées de 2 basses. C'est vous qui voyez. Plus besoin de se battre lors de soirée entre amis pour savoir qui va faire quoi. Car on sait très bien qu'en général, la basse et surtout le chant sont les instruments que les gens aiment le moins pratiquer. Et ceci est possible dans n'importe quel mode. Même en carrière.

D'ailleurs, parlons en des soirées entre potes. Parceque cette épisode fait la part belle au multi. Lors du démarrage du jeu, à l'écran titre, vous tombez sur le Mode Soirée. Une des grosses nouveautés de cet opus. Vous appuyez sur le bouton jaune de votre instrument, le jeu choisit aléatoirement une chanson dans l'énorme playlist du titre (plus de 80 morceaux), vous choisissez votre niveau de difficulté, changez éventuellement la chanson et préparez une "set list" de plusieurs morceaux, et let's rock'n roll. Vos petits camarades n'ont plus qu'à vous rejoindre. Quel que soit leur instrument. Le jeu leur fait une ch'tite place à l'écran. Sans interrompre le morceau. De même, si quelqu'un en a assez et souhaite revenir plus tard, il peut quitter à tout moment et ses petits camarades continuent de jouer. Idem pour un changement de difficulté qui peut s'opérer directement durant la chanson. Sans interruption.
Alors certes, il n'y a absolument aucun challenge dans ce mode, sachant que le Rockometer est absent. Mais c'est véritablement le mode parfait pour jouer en soirée. Sans perdre de temps. C'est vraiment un indispensable.

Revenons maintenant aux choses un peu plus classiques. Le mode carrière par exemple. Ce dernier a subi un petit lifting. On retrouve bien nos étoiles qui permettent de débloquer différentes scènes. Mais la grande différence avec les précédents opus tient dans l'apparition de challenges durant les morceaux. Challenges à réaliser avec des instruments précis ou en groupe. Réussir une série de X notes, jouer X secondes avec le vibrato, jouer X Hammer/Pull-off, taper X fois avec la grosse caisse par exemple. Ceci vous permettra de gagner un disque d'or, de platine ou de diamant selon la qualité de votre prestation. Et ces derniers débloquent différents bonus, tels que de nouveaux habits, de nouveaux instruments, de nouveaux personnages, ou même des cheats. Notons également que ce nouveau système permet carrément de gagner jusqu'à 9 étoiles par morceau (si vous n'êtes pas une chèvre, bien entendu), contrairement aux 5 habituelles. Ceci s'explique par le fait que vous puissiez gagner, de base, 6 étoiles par morceau (il faut faire un sans faute pour la 6ème étoile) ainsi que 3 étoiles supplémentaires, selon que vous débloquez le disque d'or, de diamant ou de platine.
Alors même si ces challenges ne sont pas forcément des plus difficiles, ils ont le mérite d'exister et offrent vraiment un intêret supplémentaire au mode carrière. Surtout pour ceux qui aiment les défis.

Du côté du mode multijoueurs, appelé mode Compétition et jouable jusqu'à huit en ligne, on retrouve notre grand classique Duel Pro, Duel en groupe, mais également un nouveau mode intitulé RockFest, qui se compose d'une multitude de mini-jeux choisis par les joueurs juste après le choix de la playlist. Un qui consiste à faire la plus longue chaine de notes d'affilée, un qui ajuste votre difficulté selon vos prestations (plus vous réussissez de notes, plus la difficulté augmente, et plus vous gagnez de points), un autre qui vire à intervalles réguliers celui qui a le score le plus faible, et d'autres encore. A la fin de chaque "mini-jeu", des points sont attribués et le gagnant est celui qui a le plus de points à la fin de la playlist. Vraiment excellent pour ceux qui en ont marre de jouer seul.

Dans les plus petites innovations, on notera l'apparition d'un Star Power individuel lors du jeu en groupe et permettant de ressuciter ses camarades, ainsi que l'apparition d'un "nouveau" Star Power, symbolisé par des flammes et qui apparaissent en même temps sur la partition de chaque membre du groupe et permet d'augmenter son multiplicateur de points. On notera également que la barre de grosse caisse à la batterie est devenue grise. Pour plus de lisibilité. Le mode GH Tunes a, quant à lui, été revu et se trouve beaucoup plus simple à utiliser qu'auparavant. De même, une section Jam vous permet de faire des petites improvisations. Bon, ces improvisations ne sont vraiment pas top, mais c'est là quand même. Il est également possible de créer sa propre playlist, qui n'est maintenant plus limitée à seulement 6 morceaux.

Du côté des choses un peu moins sympathiques, on pourra reprocher à Guitar Hero 5 le fait que pour importer les morceaux de World Tour et de Greatest Hits, il faudra débourser quelques euros. Mais là où ça fout vraiment les boules, c'est que ça ne vous permettra d'importer qu'une partie de la playlist. Heureusement que l'importation des packs téléchargés est gratuite. Je lui reproche également quelques égarements. A savoir que je ne trouve pas spécialement top le fait de jouer du synthé, du piano ou du saxophone avec sa guitare, sur certains passages de chansons. C'est un poil capilotracté. Heureusement qu'ils n'ont pas poussé le vice, comme dans Guitar Hero 3 à nous faire jouer des sections particulièrement compliquées alors qu'il s'agit simplement d'effet Larsen (c'est le cas dans Raining Blood en expert).

Quoiqu'il en soit, Guitar Hero 5 s'impose comme l'indispensable des jeux de cette catégorie. Fun, convivial. Activision et Neversoft  maîtrisent leur sujet de bout en bout. Et sincérement, si vous êtes fan du genre, il serait vraiment dommage de s'en priver. Surtout avec une playlist de cette qualité : Rolling Stones, Bob Dylan, The Killers, Dire Straits, Santana, Muse, Nirvana, David Bowie, Queen, Smashing Pumpkins... il y en a vraiment pour tous les goûts.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Guitar Hero 5 (Xbox 360/PS3)

Plateformes : Xbox 360 - PS3 - PS2 - Wii

Editeur : Activision

Développeur : Neversoft

PEGI : 12+

Prix : 70 € (99 € en pack guitare)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

Images du jeu Guitar Hero 5 (Xbox 360/PS3) :

0