La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre (PC, Xbox One , PS4)

 

Publié le Vendredi 13 octobre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre (PC, Xbox One , PS4)

Un lingot d'orc

imageAprès des années d’errance et de jeux en demi-teinte tirés de l’univers du Seigneur des Anneaux, Warner Bros Interactive a surpris tout le monde en lançant un nouveau jeu au concept particulièrement original : La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor.

3 ans plus tard, sa suite débarque en force. Et répond au nom de la Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre.

Tadaaaaaaaam…

Il s’agit de la suite directe du premier opus. A tel point, finalement, que si vous avez joué au premier sur la même plateforme que le second, vous aurez droit à un petit cadeau, certes anecdotique, mais sympathique tout de même : le jeu choisira l’Orc rencontré dans ce premier épisode, avec lequel vous avez le plus d’affinité, pour en faire votre bras droit, et celui avec lequel vous avez le plus d’inimité, pour en faire votre ennemi juré. Cela n’influe pas sur le scénario ou l’univers, mais ajoute un petit côté « récompense » agréable.

Le scénario, justement, a été un brin plus étoffé. Un brin trop, peut-être, dira-t-on après l’interminable tutoriel… mais il a le mérite au moins d’être plus poussé que cette simple histoire de vengeance exhumée dans l’épisode précédent. Pour rappel, vous jouez toujours Talion, trahi et assassiné, revenu à la vie grâce à l’esprit de l’elfe Celebrimbor. Et vous allez mettre le Mordor à feu et à sang.


screenLe jeu reprend le même système Nemesis, en l’améliorant et en l’enrichissant. Le Mordor doit toujours faire face à des histoires de rivalité et de luttes de pouvoir entre les Orcs. Cela influe sur les forces en présence, sur les rapports entre factions, et aussi sur votre parcours. Les retournements de situation, les ennemis de plus en plus puissants, le problème de recruter des Orcs de confiance…
Au fil de votre aventure, vous allez mourir. Ce qui va permettre à votre bourreau de gagner du galon. Vous allez pouvoir revenir à la charge pour le massacrer. Ou le recruter, vous adjugeant alors le reste de ses troupes pour venir grossir votre armée. Vous pourrez décider de le rétrograder. Ou le promouvoir. Il pourra devenir un allié précieux et totalement dévoué. Ou décider de vous trahir… Vous pourrez alors décider de l’exterminer ou de le rallier à nouveau à votre cause (avec une petite humiliation pour lui apprendre les bonnes manières). Il pourra être nommé garde du corps et venir vous prêter main forte en plein combat, diriger une escouade, devenir espion, l’envoyer combattre dans les fosses pour qu’il gagne en puissance (ou pas…), l’envoyer en première ligne…
Ce système Nemesis, ajouté au fait qu’il y a désormais bien plus de factions et d’Orcs différents, chacun avec ses forces, ses faiblesses, ses spécialités, offre finalement une histoire et un gameplay bien plus riche. Autrement dit, selon vos choix, selon vos réussites ou vos échecs, vous vivrez une aventure différente d’un autre joueur. Le fond sera certes le même, mais la forme prendra d’autres chemins, d’autres finalités, d’autres rencontres…

screenUn nouveau système de forteresse vient également enrichir le jeu. Dirigées par un chef, des chefs de guerre et autres capitaines, ces forteresses doivent tomber. A vous d’y aller en solo ou en frontal avec vos troupes. En ayant pris soin ou nom d’infiltrer l’ennemi pour saper ses forces… avec toujours la peur de voir votre espion se retourner contre vous, par exemple. Des combats épiques s’engagent, à grands renforts de ralentis, de mouvements de caméra cinématographiques, et de combats de boss (qui manquent toutefois clairement de peps, cela dit). Même si vous comprendrez rapidement son fonctionnement et la manière dont vous pouvez aborder l’assaut sans gros risque, cette mini-gestion est la bienvenue et permet d’ajouter un brin de variété dans le jeu. Ces forteresses tomberont alors sous votre commandement et vous y placerez alors vos Orcs… Vous pourrez même, dans un semblant de multi, combattre les forteresses d’autres joueurs. Un simple exercice pour le fun, puisque cela n’influera pas sur la partie.

screenscreenscreen

Ajoutez quelques quêtes annexes, assez anecdotiques, et vous vous retrouverez au final sur un jeu proposant une bonne trentaine d’heures, voire plus, pour boucler l’histoire principale qui vous entraînera sur 5 zones différentes.

screenToutes ces choses, bienvenues au demeurant, auxquelles on peut ajouter un bestiaire plus important, un arbre de capacités qui permet là aussi de proposer une évolution intéressante liée à votre façon de jouer et influe directement sur le gameplay, sans oublier les petites choses à collectionner, armures et gemmes notamment, afin de créer un équipement encore plus puissant, propose un jeu bien plus riche et varié, au final, que le premier opus. Ce premier opus dont la répétitivité était le point faible. On n’y échappe malheureusement pas pour autant ici. Certes, le jeu est bien mieux pensé, les nouveautés ajoutent réellement une variété qui atténue cette impression, mais tout n’est pas parfait. Quêtes secondaires insipides, monde semi-ouvert à base de mini-cartes, caméra qui merdouille souvent, et surtout, un graphisme en-dessous des grosses productions actuelles, un brin daté, et qui manque de variété. Mais c’est surtout la liberté (très grande) avec l’univers de Tolkien et le déroulé des évènements tels qu’il les a relatés, qui risque de faire tiquer les plus fans d’entre nous.

Rassurez-vous, ces défauts, sur lesquels on tiquera quand même, ne suffisent pas à donner une mauvaise impression de cet excellent jeu. Poutrer de l’Orc, ça reste quand même formidable.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre (PC, Xbox One , PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Warner Bros. Games

Développeur : Monolith Productions

PEGI : 18+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre (PC, Xbox One , PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre (PC, Xbox One , PS4) :

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par clayman00

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

0