Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mercredi 13 décembre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PC, PS4, Xbox One)

Raté

imageGardien légendaire que les fans de Destiny connaissent bien, ou du moins connaissent de réputation, Osiris fut banni de la Cité en raison de sa fascination (attirance ?) pour les Vex, ces ennemis biomécaniques à l’origine inconnue. C’était un des plus puissants gardiens, si ce n’est le plus puissant, et son exil sur Mercure, en compagnie de ses fidèles, fut une vraie perte.

Autant dire que l’extension de Destiny 2 baptisée La Malédiction d’Osiris laissait entrevoir une aventure épique, grandiose, prenante et un challenge relevé, en rapport avec la réputation du Monsieur.

Ben c’est râpé.

L’histoire commence de manière classique : L’arcaniste Ikora vous envoie en mission sur Mercure. Le spectre d’Osiris, Sagira, a été retrouvée inerte. La planète elle-même est envahie par les Vex. Vous allez donc devoir enquêter et découvrir ce qui a bien pu se passer.
Et c’est là que la déception débute. La campagne proposée est loin d’être à la hauteur de nos attentes. C’est même la plus mauvaise jamais créée pour la franchise. Elle est courte. Comptez deux heures pour la bouclée. Elle est relativement facile. Et les missions s’enchaînent sans passion, sans intérêt, sans révélation tonitruante. Sans inspiration. L’inspiration, c’est aussi ce qui manque au level design, d’une cruelle banalité, doublée d’une affligeante lassitude. Si certains décors sont toujours époustouflants, comme Mercure au temps passé ou dans le futur, qui offrent des paysages splendides et vraiment saisissant, ils nous font regretter de n’être que de brefs passages dans l’histoire, où vous ne cessez d’aller et venir dans la Forêt Infinie. Cette dernière, à base de plateformes suspendues, est relativement moche et pénible. On oscille entre la faute de parcours et le « purée, ils se sont complètement ratés ».

Bref, cette campagne solo est cruellement décevante, et finalement, c’est heureux qu’elle soit courte tant elle vous emmènera de déception en déception.


screenA la fin, toutefois, les collectionneurs intempestifs trouveront enfin leur intérêt, grâce à une série de missions qui permettra d’utiliser la Forge. Et cette forge permettra de s’offrir de nouvelles armes spéciales. Avant cela, vous devrez remplir les aventures de niveau Héroïque et récupérer la relique permettant de créer une nouvelle arme. Il vous faudra aussi passer du temps dans les assauts et les évènements PvP pour récupérer les matériaux nécessaire pour la forger.
4 nouvelles armes sont proposées par semaine, pour un total de 12. Ça laisse augurer pas mal de temps passé à « farmer » pour récupérer toutes les ressources nécessaires…
Ces armes, en soit, ont un gameplay classique et auraient sans doute gagné en intérêt de proposer quelque chose de différent ou de nouveau. Mais bon. C’est déjà ça.

screenAjoutez deux nouveaux assauts, l’Arbre de probabilité dans lequel vous devez contenir une armée de la Légion Rouge, et Un monde Fertile où il faudra aider Osiris à arrêter un esprit Vex hors de contrôle.
Pacifica, Radiant Cliffs et celle exclusive aux joueurs PS4, Wormhaven, sont trois cartes PvP plutôt réussies, avec pas mal de verticalité, avec un bon level design.
Tout ça est plutôt réussi, au final, tout comme le nouveau raid. Il se déroule également sur le Leviathan, au cœur du vaisseau, avec de grandes zones ouvertes et un bon dosage en combats, plateformes et puzzles. C’est plutôt bien fichu et offre deux autres heures de jeu, cette fois-ci plaisantes.

Au final, La Malédiction d’Osiris reste bien en-dessous de ce que l’on pouvait en espérer. Même si les assauts, les cartes PvP et le raid sont de qualité, ça ne justifie pas le prix de 20 € et surtout ne compense pas la campagne, son manque d’inspiration et son manque total d’intérêt.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Activision

Développeur : Bungie

PEGI : 18+

Prix : 20 €

Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PC, PS4, Xbox One) :

0