Flashback (Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 29 juin 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Flashback (Nintendo Switch)

Retour en enfance

imageSorti en 1992, Flashback a été un immense succès et reste encore aujourd’hui l’un des titres cultes qui ont façonné l’Histoire du jeu vidéo.
Si à l’époque, on y jouait sur Amiga, PC, Meg Drive, Super Nintendo, 3DO, Jaguar et bien d’autres plateformes encore, le titre ressort en version remasterisée sur Nintendo Switch, la console phare du moment.

Cette version a été développée par Paul Cuisset, le créateur originel. Tout ne peut que bien se passer, donc, non ?

Euh…

Pour ceux qui ont raté ce monument, Flashback nous envoie en 2142. Conrad B. Hart se retrouve chassé par des mutants sur la planète Titan. Alors qu’il fuit à l’aide d’une moto anti-gravité, il s’écrase dans la jungle. Un holocube tombe de sa poche. Une fois récupéré, il se rend compte que cet holocube contient un message de lui-même l’enjoignant de rejoindre son ami Ian à New Washington. Pourquoi ? Comment ? Où suis-je ? Dans quel état j’ère ? Vous allez devoir traverser le jeu et résoudre ses mystères, retrouver d’autres holocubes, pour éclairer ces mystères et retrouver la mémoire…

Jeu de plateforme en 2D, Flashback offre un gameplay particulier fait de courses, de sauts, où chaque déplacement a une inertie assez forte, façon Prince of Persia. C’est-à-dire qu’il vous faudra quelques pas avant de stopper votre course… Doté d’un pistolet, notre héros peut tirer, s’accroupir, faire des roulades, sauter pour attraper des plateformes…

Le jeu est relativement complexe, avec un niveau de difficulté assez élevé et surtout, des sauvegardes rares.


screenC’est pourquoi cette nouvelle version sur Nintendo Switch a introduit quelques facilités. En mode facile, vous aurez droit à un rewind illimité. En mode normal, 2 minutes de rewind par niveau. Et en mode expert, 5 minutes de rewind sur tout le jeu. Ce rewind permet de rembobiner vos dernières actions et ainsi éviter un piège ou une mort stupide, par exemple.
Les sons et musiques ont également été améliorés. Et niveau graphisme, des Filtres post-FX ont été ajoutés (anticrénelage, filtres, bloom…).
Vous aurez aussi un tuto, avec des indications multiples à l’écran pour savoir comment jouer, à une époque où lire un manuel est devenu trop compliqué pour les joueurs.

La bonne nouvelle, cela dit, c’est que vous pouvez décider de jouer à la version d’origine, baptisée « Version 1993 » (la version Mega Drive est sortie en 1993 et le jeu a toujours été pensé pour sortir sur cette console).

Pas de filtres, pas de lissage, pas de rewind, et cette bonne vieille version d’antan sous les mains.

screenGlobalement, il y a deux choses à retenir de cette version « 25ème anniversaire » sur Nintendo Switch. La première, c’est que quoi qu’on en dise, se replonger dans Flashback est un vrai bonheur. Le jeu est excellent, ravive de vieux souvenirs et nous renvoie à une époque où l’exigence, le style, les réflexes et l’adresse étaient au cœur d’un jeu vidéo. C’est bon, ça fait du bien, bref, on prend vraiment du bonheur à rejouer à ce titre.
La seconde, c’est qu’on aurait peut-être aimé en avoir un peu plus pour notre argent. Déjà, le jeu est assez injouable avec les Joy-Con. Surtout en mode portable, où les sprites sont bien trop petits. Mieux vaut donc privilégier une manette, et un mode TV. Une manette avec des sticks pas trop lâches si possible.
Ensuite, à part quelques filtres et des aides franchement inutiles quand on est un vieux de la vieille et qu’on veut retrouver le challenge de sa jeunesse, cette nouvelle version n’apporte pas grand-chose. L’intérêt de faire découvrir un vieux jeu à ses gamins sur leur nouvelle console, éventuellement… Mais ça manque cruellement d’un menu proposant des artworks, des anecdotes, voire même d’un making-of pour raconter la génèse du jeu. Et pourquoi pas nous présenter sa suite, abandonnée en chemin ?

Bref, le strict minimum. Le prix reste cela dit, honnête : 20 € sur l'eshop. La version Collector à 40 €, avec un boîter métal moche et un livret anorexique, n'apporte strictement rien. 

Cela dit, ça n’enlève rien à la qualité, toujours d’actualité, du jeu. Qu’on se le dise. Flashback est et restera un monument du jeu vidéo.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Flashback (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Microids

Développeur : Microids

PEGI : 12+

Prix : 20 €

Flashback (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Flashback (Nintendo Switch) :

0