Generation Zero (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mercredi 3 avril 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Generation Zero (PC, PS4, Xbox One)

Zéro, comme le jeu

imageLes suédois d’Avalanche Studio sont capables du meilleur (ou du moins, du « pas si mal ») avec la saga des Just Cause, mais aussi du pire. On ne leur a toujours pas pardonné d’avoir transformé l’univers de Mad Max en daube inintéressante.

En attendant de voir s’ils se sont rattrapés sur Rage 2, qui sortira dans quelques semaines, voilà qu’ils nous livrent Generation Zero, un FPS qui vous place dans les îles nordiques, en pleine uchronie.
La Suède a passé plusieurs accords, lors de la Seconde Guerre Mondiale, avec le IIIème Reich. Sa prise de position lui a permis un essor économique important. Pour se protéger de ses voisins, le pays a largement militarisé ses terres et encouragé les civils à s’armer.
Nous sommes en 1989. Vous êtes un étudiant – ou une étudiante – parti(e) en voyage scolaire, façon promenade en bateau pour observer le varech, les phoques, les goélands ou je ne sais quelle autre saloperie qui pue. Lors du retour, votre embarcation a été la cible d’une attaque. Tous vos camarades sont morts. Vous êtes le (la) seul(e) survivant(e). Et on va poursuivre au masculin, quand bien même j’ai choisi d’incarner une punkette dans le jeu, parce que sinon ça va devenir bien pénible à écrire, et donc à lire.

Une fois sur la terre ferme, vous allez vous rendre compte que la majorité des gens ont disparu, ou sont morts. Et que votre pays a été envahi par des machines promptes à vous déchiqueter à grands renforts de mitrailleuses.
Vous allez donc fouiller un peu partout, des maisons aux cabanes, des coffres de voitures aux moindres recoins susceptibles de contenir munitions ou kits de survie. Parce que oui, en Suède, dans Génération Zéro, on trouve des munitions et des kits de survie dans tous les coins. Dans les boîtes à outils, dans les sacs à dos d’écoliers, sur les tables de nuit… partout. On se croirait aux USA dans une ville frontalière avec le Mexique.


screenVous allez parcourir tout un petit archipel, à la recherche de survivants, et surtout pour comprendre ce qui a bien pu se passer, qui a bien pu attaquer votre mère patrie. D’un point de vue terrain de chasse, Avalanche Studios a livré une copie sympathique : c’est énorme. Des villages, des maisons isolées, des bâtiments historiques, de la forêt à perte de vue, des collines, des routes bitumées ou des routes de terre… vous allez voir du pays, c’est clair.
La gestion du cycle jour/nuit est présente, les effets météo également… bref, sur le papier, Generation Zero part sur de bonnes bases.

Malheureusement, tout le reste n’est pas spécialement à la hauteur. Graphiquement parlant, si la nature a de la gueule, notamment via une gestion des lumières réussie, le reste n’est pas très folichon. Véhicules et bâtiments souffrent d’un manque de détails, voire de textures franchement pourries. Leur variété, tant dans les modèles de voitures et camions que dans la construction et l’architecture des bâtisses, frise le ridicule.
C’est un peu comme si, finalement, on avait un écrin 2019 dans lequel on a collé des bijoux en plastoc datant du début des années 2000.

Idem pour les objets. Un type de sac, deux types de boites dans lesquels il faut fouiller : le réalisme et l’immersion en prennent un sacré coup.

L’autre problème, enfin, vient du manque de contenu. C’est vide. Tout manque de vie et d’interaction, voire d’intérêt tout court.

screenVous allez croiser un certain nombre de machines. Parfois une dizaine qui se regroupent dans des points stratégiques. Elles vont vite, elles vous contournent, voire elles vous foncent dessus… si sur PC, le jeu doit être plus abordable, sur console, la visée calamiteuse et la gestion du joystick à revoir rendent le gameplay pénible. Les combats sont d’une difficulté inintéressante et vous allez vite comprendre que pour survivre, il faut… contourner les ennemis en restant accroupi pour éviter qu’ils ne vous remarquent, et trouver un maximum d’équipements (habits et chaussures) qui étouffent vos bruits puisque ces saloperies vous repèrent au son à 500 mètres de là. C’est d’ailleurs un autre gros souci du jeu : les machines se fondent souvent dans le décor et on ne les repèrerait jamais sans cette grosse flèche qui indique un adversaire à proximité, qui passe du blanc à l’orange (vous êtes repéré) au rouge (il vient vous défoncer).
Les armes (flingue, fusil à pompe, fusil à lunette) ayant un ressenti proche du néant et une efficacité très discutable, vous voilà donc à vous faire chier soit en évitant le combat, soit en l’acceptant…

screenscreenscreen

Finalement, on passe le plus clair de son temps à fouiller tout et n’importe quoi, à trouver des dizaines et des dizaines d’objets, à éviter le combat, à l’accepter parfois pour nettoyer une zone abritant un refuge (là où vous allez respawner quand vous mourrez), voire à fuir quand ce sont cinq ou six machines qui débarquent…

screenEn fait, le jeu est pénible et complètement inintéressant en solo, notamment en raison d’une difficulté mal dosée. Heureusement, il est jouable en coop, jusqu’à 4 joueurs. C’est vrai : là, on s’y amuse plus. Mais sans pour autant atteindre des monuments de plaisir non plus. Le gros souci, en fait, c’est de réussir à convaincre trois autres potes d’acheter le jeu… parce qu’il faut bien avouer qu’on est loin d’un jeu vraiment réussi. Sans parler des bugs et autres ratés… même sur console (ma manette a subitement décidé de ne plus accepter les tirs en vue « visée » et de partir parfois dans tous les sens au niveau direction et caméra… testé sur trois manettes différentes, même effet…).

Bref. Generation Zero, c’est quand même un peu de la merde.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Generation Zero (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Avalanche Studios

Développeur : Avalanche Studios

PEGI : 18+

Prix : 35 €

Aller sur le site officiel

Generation Zero (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 3/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Generation Zero (PC, PS4, Xbox One) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0