Senran Kagura Reflexions (PC)

 

Publié le Mercredi 26 juin 2019 à 10:00:00 par Corentin Castric

 

[Test] Senran Kagura Reflexions sur PC

Vas-y, touche moi partout !

imageSenran Kagura est à la base une licence de jeux de type beat'em'all, développée par Tamsoft, démarrée sur 3DS en 2011, mettant en scène de jeunes étudiantes d'une académie ninja.
La licence a ensuite été déclinée en plusieurs types de jeux après l'explosion des titres dans le monde entier.
On peut notamment trouver un jeu de rythme culinaire, un jeu de bataille d'eau sous la forme d'un TPS, ou encore bientôt un flipper avec Peach Ball : Senran Kagura.
Mais la déclinaison que j'ai testée ici est bien plus particulière. Senran Kagura Reflexions est en fait un jeu de réflexologie à but narratif, sorti sur Nintendo Switch en Septembre 2018, et le 24 Juin 2019 sur PC sur Steam.
C'est donc sur le portage PC que j'ai pu poser mes mains, sans mauvais jeu de mots.

La réflexologie, pratique thérapeutique controversée, adaptée en jeu vidéo ?
Pas vraiment. Plutôt un prétexte pour peloter une jolie jeune femme.

Une fois dans le menu, on se retrouve dans une salle de classe avec Asuka, personnage principal de la licence, et 4 modes de jeu s'offrent à nous : le mode Réflexologie (qui correspond grossomodo au mode Histoire), le mode Costume qui permet de modifier l'apparence d'Asuka, le mode Mini-Réflexologie qui est au final un mode libre, et enfin un Diorama qui laissera libre cours à l'imagination du joueur en plaçant la jeune fille dans différents endroits, différentes positions.

Mais parlons plutôt du mode principal, le mode Réflexologie.
Lorsque la partie commence, Asuka semble contrariée et tiraillée par ses sentiments pour vous, le joueur. Et pour l'aider à dévoiler ses sentiments, quoi de plus normal qu'une séance de réflexologie ? La jeune fille va alors tendre ses mains vers vous et vos mains apparaîtront en surimpression bleu. C'est là que commence la première phase de jeu. En déplaçant les curseurs des deux mains grâce aux joysticks de la manette, vous allez pouvoir masser différentes zones. Chaque zone massée entraînera une réaction faciale et une ligne de dialogue, permettant d'aiguiller le joueur. Plus vous restez sur une zone sensible, plus vous entendrez le pouls d'Asuka, ce qui ultimement déclenchera un des 7 scénarios "rêvé" du jeu.
 
Ces scénarios mettent donc en scène Asuka dans différents rôles (institutrice, écolière, héroïne de JRPG, et j'en passe), mais surtout dans différentes tenues, plus ou moins aguichantes (la tenue de ninja en bande de tissus pour n'en citer qu'une...).
Après une courte phase de dialogue, vous allez pouvoir reposer vos mains sur la jeune femme, mais cette fois-ci avec la possibilité de toucher son corps entier, sans forcément tomber dans la perversion totale puisque l'entre-jambre est innaccessible.
Vous allez donc devoir la masser, la toucher, la caresser afin de déclencher des réactions symbolisées par 5 couleurs différentes, correspondant au type de sentiment qu'elle ressentira pour vous (amour, amitié, idole, ...). Plus vous la toucherez, plus l'écran se remplira de particules différentes, ce qui mènera au final à la troisième et dernière phase, appelée "Réflexologie glorieuse". Et quoi de plus glorieux que masser une partie spécifique de son corps ?
Pour cette phase, vous aurez à disposition différents accessoires se débloquant au fur et à mesure. Vous commencerez par masser ses cuisses avec vos poings, puis vous pourrez ensuite vous occuper de l'arrière de ses jambes avec un rouleau, et ainsi de suite en fonction de l'accessoire choisi. On se retrouve alors face à un mini-jeu, qui n'est pas sans rappeler l'époque bénie des jeux hentaï en flash, où le but sera de masser Asuka avec parcimonie pour stabiliser un baromètre de bien-être qui fera monter une jauge de plaisir et tout cela dans un temps imparti. Une fois cette jauge remplie au maximum, vous pourrez déclencher une séquence de "finish" où la jeune ninja finira dans une position des plus suggestive, vous lâchant au passage une ligne de dialogue qui ferait frémir les jeunes pleins d'hormones.

Une fois ces 3 phases terminées, un flacon apparaîtra et se remplira de la même couleur qui aura déclenché la 3ème phase. Le but ici sera donc de remplir le flacon à ras bord en réitérant cinq fois les trois phases expliquées au-dessus, vous offrant ainsi une pièce de puzzle qui s'ajoutera à un cadre en forme de coeur.
Tout cela permettra au final de débloquer de nouveaux éléments de personnalisation d'Asuka, de nouveaux arrières-plans, de nouvelles images pour le menu principal (mettant en scène l'héroïne dans diverses positions...), ainsi que de nouvelles musiques de fond.
 
 screenscreen

Malheureusement, en terme de phases de jeu, c'est tout ce que Senran Kagura Reflexions propose. Alors bien sûr, les fans inconditionnels de la licence seront ravis de tout débloquer afin de recréer leurs plus grands fantasmes avec le mode Costume et Diorama ou masser à répétition Asuka dans le mode Mini-Réflexologie, ce qui au final peut bien occuper une petite dizaine voire quinzaine d'heures, mais l'intérêt s'en trouve quand même très limité. A noter qu'un DLC permet l'ajout de nouvelles héroïnes, histoire d'allonger artificiellement la durée du jeu.

screenEn terme de jouabilité, les contrôles à la manette sont sympathiques, mais on comprend très vite que le jeu a été pensé pour la Switch, puisque la totalité des phases de jeu semblent plus adaptées au Motion Gaming couplé aux vibrations des Joy-Con. On perd donc beaucoup dans les sensations de jeu.
Pour ce qui est des visuels, le modèle 3D d'Asuka est plutôt bien rendu, même si on se retrouve avec une physique corporelle complètement dans l'abus, ce qui n'est pas sans rappeler la licence culte Dead Or Alive.
L'effet gelée de la poitrine proéminente de l'héroïne à tendance à faire sourire avec ses rebonds dignes de Flubber. Les images de fond quant à elles sont vides et peu inspirées, donnant l'impression d'avoir été vues et revues dans tous les Visual Novel du monde.

Pour finir, si ce jeu plaira inévitablement à la gente masculine pleine d'hormones et fans de la série, il n'en reste pas moins une répétition de trois mini-jeux s'enchaînant toujours sur le même schéma. Si les dialogues très tendancieux supportés par un doublage japonais très proche de scène hentaï (on saluera l'effort au passage pour une sortie française.), et le propos général est relativement accepté par le public japonais, le public européen et américain lui y verra quelque chose d'assez gênant dans l'ensemble. Malgré une réalisation sympathique, une fois la première heure de jeu passée, aucun réel plaisir ne se dégage de l'expérience.

Un essai original qui peut rendre curieux, mais pas assez riche de contenu ou de mécaniques différentes, même pour 10 euros.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Senran Kagura Reflexions (PC)

Plateformes : PC - Wii U

Editeur : Marvelous

Développeur : Tamsoft

PEGI : 18+

Prix : 9,99 €

Aller sur le site officiel

Senran Kagura Reflexions (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Senran Kagura Reflexions (PC) :

0