Man of Medan (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mercredi 9 octobre 2019 à 12:00:00 par Louis Vitrant

 

Man of Medan (PC, PS4, Xbox One)

Piège en haute mer

imageDéjà reconnus pour leur jeu d’horreur narratif Until Dawn, sorti en 2015 sur Playstation 4, les gars du studio britannique Supermassive Games sont revenus sur le devant de la scène de l’horreur vidéoludique avec le premier volet d’une anthologie noire : Man of Medan. Pour rappel, une anthologie est un ensemble d’épisodes sans lien narratif entre eux (contrairement à une saga) ; et il faut donc savoir que The Dark Pictures Anthology est la toute première anthologie dans l’histoire du jeu vidéo. Bref, Man of Medan ne pouvait que nous séduire, nous amateurs d’horreur et d’étranges histoires racontées au coin du feu.

Comme son nom l’indique, Man of Medan reprend la légende du bateau fantôme l’USS Ourang Medan, un navire militaire présent dans l’océan Pacifique dans les années 1950, et qui a vu l’ensemble de son équipage mourir dans des conditions inconnues. Ainsi, le jeu nous débute en nous donnant le contrôle d’un membre de l’équipage de ce navire. Il faudra donc tenter de s’échapper, malgré la panique alentour. Cependant, alors que nous avançons progressivement vers les cales du navire, d’étranges apparitions ont lieu et notre cher soldat fini tué par un enfant, visiblement dans un sale état physique. Mais tout ceci n’est plu depuis longtemps et nous découvrons alors les véritables protagonistes (ou pas ?) : Conrad, Fliss, Julia, Brad et Alex. Ces derniers, de riches américains, se sont payés des vacances dans l’océan Pacifique. En parallèle, nous aurons également le droit à quelques interventions du Conservateur, le seul personnage en-dehors de l’histoire, nous donnant quelques conseils vis-à-vis des choix que nous prenons.

Eh oui, vous l’aurez donc compris si vous avez déjà joué à Until Dawn, Man of Medan reprend le même système de jeu que son prédécesseur, à savoir un gameplay basé sur de nombreux QTE, mais surtout sur des choix de comportements, ayant une influence à longs termes sur l’histoire. Il faudra donc faire plusieurs fois le jeu pour tenter d’accéder à toutes les fins. Mais rassurez-vous, le jeu ne dure que 4 à 5 heures, bonne chose car cela permet donc de nous rappeler plus facilement l’enchaînement des grands événements clés du jeu, contrairement à Until Dawn qui était clairement plus dense.


screenDe plus, l’univers du jeu est plutôt intéressant car la démarche de reprendre une histoire déjà existante dans notre réalité, et à fortiori dans un contexte aussi particulier : je ne connais pas d’autres jeux d’horreur reprenant comme lieu d’action, un navire abandonné et hanté datant de la Seconde Guerre Mondiale. Et encore une fois, le jeu marche suit les traces de son ancêtre au niveau de la mise en scène, et arrive même à la perfectionner, principalement au niveau des angles de caméra, généralement très pertinent par rapport aux ambiances des scènes. Mais la mise en scène n’est rien sans la qualité graphique du jeu. Vous comprendrez donc qu’il est ardu de ne pas vous détailler ces éléments au centre du jeu sans vous le spoiler. Comprenez juste que le rythme du jeu est (malheureusement ?) basé sur des screamers souvent inefficaces, et que le mystère de l’histoire est assez évident à anticiper, ce qui ruine un peu l’expérience horrifique de Man of Medan.

screenEn effet, c’est de la belle ouvrage ma bonne dame ! Les textures sont particulièrement belle, la capture est certes quelque fois foireuse mais le rendu reste globalement très satisfaisant (prenez pour exemple Conrad, le personnage incarné par l’acteur Shawn Ashmore). Mais je ne pas ne pas citer les soucis techniques présents tout au long du jeu : les textures qui prennent du temps à se charger en plein jeu, les problèmes de collision entre personnages et les portes, ou encore certaines expressions faciales (coucou Julia !) véritables screamers du jeu.

En bref, je ne peux pas vraiment vous conseiller Man of Medan si vous chercher un jeu d’horreur pur. Cependant, si vous êtes un amateur de séries B et que vous n’êtes pas très regardant vis-à-vis des quelques soucis techniques, vous tomberez très certainement sous le charme du jeu. Pour moi, c’est mon péché mignon de cet été 2019, qui a pris tout son sens avec le mode « Soirée Télé », pour 5 joueurs. En espérant tout de même que Little Hope, le prochain épisode de l’anthologie (normalement prévu pour Février prochain) s’améliore sur le plan technique et celui de la narration !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Man of Medan (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Bandai Namco Entertainment

Développeur : Supermassive Games

PEGI : 16+

Prix : 30 €

Aller sur le site officiel

Man of Medan (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Man of Medan (PC, PS4, Xbox One) :

0