Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy (PS4, Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 10 avril 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy (PS4, Nintendo Switch)

La mauvaise idée du mois

Sorti en 2003 sur PC et Xbox première du nom, Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy a le bon goût de ressortir sur PS4 et Nintendo Switch, près de 17 ans après. Le bon goût ? C’est la question qui va se poser, justement…

Chose assez étonnante, il est proposé à 19,99 € sur Nintendo Switch et 4 € plus cher sur PS4…

Nous l’avons justement testé sur Nintendo Switch, histoire de voir comment un jeu qui est plus âgé que certains lecteurs peut encore se comporter de nos jours.

Petite précision qui a toute son importance : il s’agit du jeu original. Il en propose le même contenu, que ce soit solo ou multijoueur. Mais aussi les mêmes caractéristiques techniques. Autrement dit, il n’y a eu aucun travail de remasterisation. Aucune amélioration graphique, aucune retouche sur le gameplay, aucun boulot sur le niveau de détails, sur les animations… rien. C’est la version d’origine, avec toutefois quelques ajustements : vous pouvez choisir de jouer à l’ancienne ou activer le gyroscope des Joy-Cons… Un simple gadget inutile, la jouabilité s’en trouvant pire que celle d’origine. On vous conseillera donc de ne rien toucher et d’en rester aux contrôles par défaut.

Pour faire rapide, l’histoire se déroule 14 ans après la Bataille de Yavin et vous êtes un nouvel étudiant de l’Académie Jedi fondée par Luke Skywalker. Devenu un apprenti de Kyle Katarn, le héros de la saga des Jedi Knight. Vous allez enquêter sur l’apparition d’un nouveau culte Sith, à la recherche de puissants artefacts…


On ne reviendra pas sur le scénario en lui-même. S’il accuse son âge, avec un manque évident de lien entre certaines scènes, il reste tout à fait honnête et s’inscrit comme un bon volet de la saga Star Wars, avec ses rebondissements, ses découvertes, ses passages fan-service… bref, ça tient la route. Du moins dans l’ensemble. Car si on étudie les détails, on tiquera quand même fortement sur les doublages. Pas terribles à l’époque, ils sont à la limite du supportable aujourd’hui et on a parfois l’impression que les personnages se foutent royalement de l’histoire, tant le ton employé par les doubleurs manque cruellement de conviction…

On ne reviendra pas non plus en détails sur les bonnes idées de l’époque : avoir un sabre laser dès le début de l’aventure, quand dans les précédents opus, il fallait se taper la moitié du jeu sans, avant d’être « digne » d’en utiliser un. Ni la possibilité de faire évoluer son personnage à l’envi, en ajoutant les points d’expérience gagnés dans les compétences que l’on veut. Enfin, niveau combats, les combos et mouvements variés donnaient au combat un charme certain.
Malheureusement, là encore, le temps est impitoyable : ce que cet épisode ajoutait à la série sont une norme, aujourd’hui. Voire sont même un brin en-dessous.

Force est de constater que la magie n’opère plus et que le jeu souffre de ses immenses lacunes techniques aujourd’hui. Graphiquement très laid, le moteur de Quake 3 n’ayant même à l’époque pas été utilisé à ses pleins moyens, Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy pique sérieusement les yeux aujourd’hui. Ça passait en 2003 mais nous ne sommes plus en 2003 et aujourd’hui, certaines textures sont franchement dégueulasses et dans l’ensemble, le jeu est visuellement hideux. Tant au niveau des décors qu’au niveau des animations.
Pas terrible en mode portable sur la Nintendo Switch, il est carrément affreux en mode TV. Et encore, en mode portable, il pâtit d’un manque de lisibilité flagrant dans certains décors, où l’on n’arrive pas à apercevoir certains ennemis.

Ajoutez des menus pénibles et tout sauf ergonomiques, mais aussi un gameplay vieillot et terriblement basique et un level design complètement dépassé (qui aussi à l’époque n’était pas le point fort du jeu) et il ne reste pas grand-chose pour ce Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy. On se rabattra quand même sur les combats nerveux. Même parfois un brin chaotiques en raison d’une caméra parfois merdouilleuse, ils ont un certain charme et sont assez dynamiques.

On se félicitera aussi que le titre ait gardé son multijoueur, même si on aurait aimé un mode local pour la Nintendo Switch. 16 joueurs, six modes de jeu… ça fait le boulot… mais pas certain que ce soit suffisant pour avoir envie d’y revenir régulièrement, ou de faire plus de 4-5 parties pour chaque mode…

Au final, donc, ressortir Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy sur PS4 et Nintendo Switch fait partie de ces idées à la con, comme excaver Grand-Mère pour savoir si elle a été enterrée avec la clef du coffre, alors que le coffre a lui-même été perdu depuis des lustres. C’est typiquement le genre de jeu qui a pris une grosse claque avec le temps et qui aurait mieux fait de rester enfoui dans nos souvenirs. Et surtout, vendu à ce prix-là, ce serait une grosse erreur de succomber à la nostalgie et de l’acheter.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy (PS4, Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U - PS4

Editeur : Aspyr

Développeur : Raven Software

PEGI : 16+

Prix : 19,99 € - 23,99 €

Star Wars : Jedi Knight : Jedi Academy (PS4, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0