Daymare : 1998 (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Jeudi 14 mai 2020 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Daymare : 1998 (PC, PS4, Xbox One)

Daymare cale

Daymare : 1998 part d'une belle histoire, celle de programmeurs italiens fans de Resident Evil qui décident de réaliser leur propre remake du 2ème volet. Entre temps, Capcom leur a gentiment demandé d'arrêter puisque le studio japonais était en train de développer son propre remake mais ils ont été invités par l'éditeur à visiter les sutdios à Osaka. Finalement, afin de capitaliser sur l'expérience acquise, l'équipe italienne a décidé de sortir son propre jeu. Une bonne idée ? Euh, pas vraiment...

L'histoire de Daymare : 1998 est simple. Un virus s'est propagé et transforme tout le monde en zombie. Bien entendu, tout cela part encore d'une vilaine entreprise de biotechnologie, Hexacore, opérant dans la ville de Keen Sight. Même chez eux, c'est la merde et une équipe d'intervention, H.A.D.E.S, vient extraire les derniers survivants. Vous l'aurez compris, ça fleure bon les Resident Evil et les séries B en général. Le problème, c'est qu'à trop vouloir rendre hommage et à se calquer sur la licence de Capcom, Daymare : 1998 n'arrive pas à trouver sa propre personnalité. Pire encore, on se frotte vite aux écueils du genre : une histoire simpliste, manichéenne et dont les rebondissements sont cousus de fil blanc pour qui connait le genre.

Côté gameplay, ce n'est guère mieux. Surtout quand on vient juste de terminer Resident Evil 3 Remake, un mois avant. Daymare 1998 est resté bloqué à la fin des années 90. Les déplacements sont rigides, les personnages sont lourds et globalement la maniabilité est contraignante. Pire encore, il n'y a point de roulade ou d'esquive ce qui est franchement chiant pour se frayer un passage parmi les zombies. Il existe bien la possibilité de filer un coup dans la gueule d'un zombie un peu trop proche pour le repousser, mais comme la gestion des hitbox est capricieuse et que le coup est long à enclencher, bien souvent, on se fait attraper et on est obligé de bourriner sa manette comme un gland pour se libérer d'une étreinte un peu trop appuyée. Tout ça est probablement voulu, afin de rendre hommage aux survival-horror d'antan, mais aujourd'hui, cela passe mal. Vraiment. Outre son gameplay aux fraises, le titre déçoit également par son arsenal ou son bestiaire franchement peu fournis.


Graphiquement, Daymare : 1998 ne réhausse pas le niveau. Le framerate est saccadé, rendant l'expérience de jeu plus désagréable. Et l'ensemble fait franchement vieillot avec ses textures floues et ses personnages luisants et lisses. Ajoutez à ça un jeu d'acteur aussi convaincant qu'un paquet de chips, ou tout est surjoué et vous comprendrez qu'il est franchement compliqué de s'ancrer dans l'aventure et de s'attacher aux personnages.

Heureusement, tout n'est pas foiré dans Daymare : 1998. Reconnaissons-lui quand même quelques points sympathiques. A commencer par une gestion des chargeurs que j'ai trouvé intéressante. Chaque balle compte. Les chargeurs aussi. Et il faudra véritablement mettre en place des stratégies pendant les sept heures qu'il faut pour en voir le bout. Un autre argument positif, qui fait bien défaut à la licence de Capcom lui, ce sont ses énigmes. Franchement bien pensées, bien corsées aussi. J'ai bien galéré pour m'en sortir.

Vous l'aurez compris, Daymare : 1998 offre un véritable retour dans le passé, mais malheureusement pas sous sa plus belle forme. Le jeu ne parvient pas à trouver sa propre identité et ses trop grosses lacunes techniques et de gameplay font que l'on arrive pas à passer un agréable moment devant.

 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Daymare : 1998 (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Destructive Creations

Développeur : Invader Studios

PEGI : 18+

Prix : 29,99 €

Daymare : 1998 (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Microsoft achète Bethesda ! par Papa Panda

- Microsoft achète Bethesda ! par 10r

- Microsoft achète Bethesda ! par Cedric Gasperini

- Microsoft achète Bethesda ! par jymmyelloco

- Microsoft achète Bethesda ! par Cedric Gasperini

0