Before We Leave (PC)

 

Publié le Lundi 18 mai 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Before We Leave (PC)

Sinon, on peut rester là aussi, hein...

Before We Leave est une sorte de mini-Civilization, light et sans violence, dans lequel vous allez tenter de coloniser… l’univers. Mais de manière propre.

Plusieurs siècles après avoir saccagé la planète et s’être enfermé sous terre, les humains reviennent à la surface et tentent de recoloniser l’extérieur. Ici, point de faune. Juste un peu de flore : quelques arbres, quelques prairies et beaucoup de déserts.

Le but du jeu va être de réussir à redécouvrir certaines technologies pour aller coloniser au final d’autres planètes. Entre jeu de stratégie et Civilization, Before We Leave se joue en temps réel (même si on peut mettre sur pause ou accélérer le jeu). Il faut tout d’abord construire des habitations pour vos Bonzommes (le nom des personnages dans le jeu). Puis des champs de patates. Des champs de légumes et des vergers seront disponibles plus tard, après avoir découvert la technologie adéquate, puis des champs de thé qui, s’il ne les nourrit pas, les rendra plus heureux. Il faut développer l’école (pour les éduquer et leur permettre de se reproduire… ne cherchez pas, c’est comme ça…), découvrir le travail du verre, du fer, du bois, construire des bâtiments de recherche, des bâtiments de production, des entrepôts, puis des navires pour explorer d’autres îles qui vous donneront de nouvelles ressources, comme du pétrole par exemple… Il va falloir faire tout ça en gérant aussi deux critères : le bonheur de vos Bonzommes (il y a des ressources ou productions qui les rendront heureux) et la pollution générée, que vous arriverez à maîtriser plus tard, là encore grâce à des bâtiments spécifiques. Et enfin, vous devrez découvrir le vaisseau spatial échoué, le remettre sur pied et zou, c’est parti mon kiki pour aller sur d’autres planètes refaire la même chose.


Sur le papier, ça a l’air simple. En réalité, ça l’est aussi. A partir du moment où vous gérez votre production d’eau et de nourriture en fonction du nombre de Bonzommes que vous avez, le jeu se déroule de manière fluide.

Un tuto vous expliquera comment faire et comment passer les étapes. Premier problème du jeu cela dit : sans tuto, difficile de comprendre comment la progression se déroule. La faute à certaines restrictions de placements de bâtiments, d’exploitation, de ressources à récupérer… Deuxième problème : le tuto est d’une longueur et d’une lenteur insoutenable. Au lieu d’accélerer les phases, ils vous guident durant une vraie partie… même légèrement simplifiée… ce qui vous amène à abandonner généralement ledit tuto à la moitié, après avoir passé 4 ou 5 heures dessus…

Mais bon. Vous aurez compris l’essentiel et pourrez vous lancer dans une « vraie » partie. Plus ou moins difficile selon vos choix de quantité de ressources et d’îles. Et c’est reparti pour un tour. On construit. On exploite. On recherche et on découvre de nouvelles technologies qu’on applique ensuite pour débloquer des bâtiments, des possibilités, des… bon sang, c’est d’une lenteur !

Le jeu est sympathique, certes. Hormis une caméra à angle fixe un brin pénible (on peut simplement zoomer et dézommer), c’est mignon, clair… simple. Très simple. A condition d’avoir fait le tuto (enfin, une partie tout du moins). C’est propre. C’est bien développé mais… sans challenge réel, lent, redondant (chaque île se colonise plus ou moins de la même manière), le jeu s’étire et se joue sans réelle passion. Avec plaisir, mais sans être non plus complètement sous le charme.

Il manque du danger. Il manque un supplément d’âme. Il manque du challenge pour véritablement se laisser convaincre.

Au final, donc, Before We Leave est un petit jeu sympa. Mais c’est tout.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Before We Leave (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Balancing Monkey Games

Développeur : Balancing Monkey Games

PEGI : 3+

Prix : 17,99 €

Before We Leave (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0