Disaster Report 4: Summer Memories (PC, PS4, Nintendo Switch)

 

Publié le Jeudi 7 mai 2020 à 12:00:00 par Corentin Castric

 

Disaster Report 4: Summer Memories (PC, PS4, Nintendo Switch)

Rapport d'un désastre...

Prévu à la base pour une sortie en 2011 sur Playstation 3, mais repoussé à cause du séisme de Tohoku la veille de sa sortie, puis annulé par la suite pour refaire surface fin 2014, le projet Disaster Report 4 est enfin sorti dans nos contrées le mois dernier. Mélangeant la survie en milieu hostile et désolé, à une narration proche d'un walking simulator, le titre vous met face à une catastrophe naturelle sans précédent. Votre but, survivre et aider le maximum de rescapés à s'en sortir.

Disaster Report 4 vous propose au départ de "créer" votre personnage, de son physique jusqu'à sa personnalité, que vous définirez en répondant à des questions à choix multiples. On se retrouve donc dans la ville d'Hisui City en plein été, dans laquelle nous nous rendons pour... et bien cela dépendra de vos choix en début de jeu, mais visiblement, aucun de ces choix n'impactent réellement le commencement. C'est alors qu'un séisme fait rage et commence à détruire la ville. Votre objectif à partir de maintenant va être de vous en sortir en discutant avec les personnes environnantes, en ramassant des objets, etc...

Et c'est là où on se heurte au premier souci du jeu, son rythme. En effet, malgré l'urgence de la situation, chaque zone devra être complétée en discutant avec plus ou moins tous les personnages dans la zone, afin de déclencher des cut-scenes et faire avancer le schmilblick. Cependant, ces phases sont parfois extrêmement longues et fastidieuses, et l'on en vient même à se demander quel pan de mur inspecter pour continuer à progresser. Le point d'honneur est mis sur la narration et moins sur l'aspect survie et urgent, malgré la situation.


Disaster Report 4 propose tout de même plusieurs phases intéressantes au fur et à mesure de son déroulement, comme par exemple des phases en canot de sauvetage, ou encore à moto à travers la ville délabrée. La recherche de survivants et les histoires liées à ceux-ci s'avèrent également plutôt profondes, que l'on essaie de rabibocher de jeunes étudiantes, ou de négocier avec une secte un peu étrange. Tout dépend également des réponses que vous donnez lors des QCM avec les personnages. Vous pouvez tout à fait être un bon samaritain sans reproche, ou à l'inverse, jouer la pire ordure que la Terre ait porté. Même si tous ces choix, qui paraissent pourtant importants n'ont que très peu d'impact sur la trame scénaristique.

Le côté survie quant à lui, et bien...c'est raté. Alors oui, notre personnage dispose de jauges d'appétit, de fatigue et tout ce qui va avec. Ces besoins peuvent être satisfaits, mais n'engendrent presque aucune pénalité lorsqu'elle sont vides. L'intérêt, me direz-vous ? Et bien comme les choix lors des discussions, tout ça n'est qu'un prétexte au role-play. Du moins, c'est la seule explication que j'ai pu trouver. Le titre fonctionne principalement grâce à la motivation et l'immersion du joueur dans l'expérience.

Ayant été développé il y a presque 10 ans, au niveau technique et graphique, ça fait très mal. On sent bien que le tout à été pensé pour la PS3 à la base, puis retravaillé rapidement pour une sortie sur PS4. Les textures sont parfois scandaleusement grossières (mis à part les visages des personnages, relativement réussis), et l'on se retrouve parfois face à des ralentissements affreux en termes d'images par seconde, ce qui a tendance à ruiner un peu l'expérience d'un jeu déjà lent dans son concept. Concernant la bande-son, elle est plutôt réussie, avec des ambiances qui nous propulsent bien dans cette ville sous les décombres, et quelques musiques sympathiques à certains points-clés du jeu.

Tant d'attente pour malheureusement pas grand chose. Disaster Report 4 porte au final bien son nom, car malgré de bonnes idées et une ambiance réussie, la globalité du titre est mauvaise et pas assez approfondie. Si vous recherchez cependant une aventure narrative atypique, ça pourrait être une bonne pioche, une fois le jeu en réduction peut-être...

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Disaster Report 4: Summer Memories (PC, PS4, Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U - PS4

Editeur : NIS America

Développeur : Granzella Inc.

PEGI : 18+

Prix : 60 €

Disaster Report 4: Summer Memories (PC, PS4, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0