Fairy Tail (PS4, PC, Nintendo Switch)

 

Publié le Jeudi 20 août 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Fairy Tail (PS4, PC, Nintendo Switch)

Fidèle mais raté

imageSérie de mangas signée Hiro Mashima qui comporte quelques 63 tomes et a été déclinée en anime, films, et j’en passe, Fairy Tail n’est pas forcément le plus connu des univers nippons chez nous, mais dispose quand même de son lot de fans inconditionnels.

L’histoire se déroule dans le Royaume de Fiore, où quelques « élus » ont la chance d’être dotés de pouvoirs magiques. Pour les contrôler et éviter tout débordement, des guildes ont été créées. Elles proposent les services de leurs membres pour toute mission qui ne saurait être remplie par le commun des mortels. Une guilde se démarque particulièrement par le bordel qu’elle engendre autour d’elle : la guilde Fairy Tail.

Le jeu vidéo va vous plonger dans l’histoire de cette guilde et tenter de séduire les fans en proposant un JRPG qui rend hommage à la série. Au menu, donc, quelques 16 personnages (il en existe des supplémentaires en DLC). On retrouve Natsu Dragnir, Lucy Heartfilia, Grey Fullbuster, Erza Scarlett, Wendy Marvel et les autres. Chacun a bien entendu son propre style de magie.
Les développeurs ont essayé de garder le ton un peu crétin, avec des vannes parfois limite, sous la ceinture et, même s’ils ont pris quelques libertés avec le scénario original, ce qui pourra parfois faire tiquer les puristes, ils restent dans l’esprit de l’univers, des héros, des évènements…

Les combats se déroulent au tour par tour et sont magnifiés par un déluge d’effets pyrotechniques. Vous gérez votre petite équipe, sachant qu’une dimension humaine a été ajoutée par le studio : plus vos équipiers s’entendront bien, plus ils pourront déclencher des attaques dévastatrices.

Dommage, finalement, que l’ensemble n’arrive pas à prendre.


L’enrobage global est trop juste pour réussir à totalement convaincre. Si les non-initiés de l’univers arriveront quand même à débarquer sans être largués au premier dialogue, force est de constater que le scénario manque cruellement d’intérêt. La faute à des cinématiques pauvres, des dialogues qui manquent d’originalité, voire sont parfois bien lourdingue, avec un humour très bas de plafond.

imageEt même si le jeu est en japonais sous-titré français, les non-sens ou les fautes d’orthographe n’aident pas à se plonger dans un scénario qui aurait franchement gagné à être plus développé. Même s’il vous faudra plus d’une vingtaine d’heures pour en venir à bout, une bonne partie se déroule à enchaîner les missions pénibles, répétitives et sans aucun autre intérêt que de gagner de l’expérience, récupérer des objets et ainsi faire évoluer vos personnages pour qu’ils soient plus puissants. Car si le jeu peut se montrer globalement très simple, avec des combats passés les doigts dans le nez, vous allez parfois tomber d’un seul coup face à des ennemis impossibles à vaincre. Il vous faudra alors encore enchaîner des tas des missions pénibles, dans les mêmes zones, les mêmes missions encore et encore, pour atteindre le niveau requis…

Tout n’est pas à jeter dans le jeu. Il y a de bonnes idées. La coopération lors des combats, la gestion de ses personnages, la volonté de coller au maximum à l’univers, tout en s’octroyant quelques libertés bienvenues et même un arc narratif inédit.
Mais les mauvais choix, une réalisation technique à la ramasse avec des graphismes moyens, des ralentissements, des environnements ratés… sans oublier une répétitivité navrante et un scénario survolé font de Fairy Tail un jeu à réserver uniquement aux inconditionnels du manga. Les autres risquent de s’emmerder sévère.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Fairy Tail (PS4, PC, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - PS4 - Switch

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Gust

PEGI : 12+

Prix : 69,99 €

Aller sur le site officiel

Fairy Tail (PS4, PC, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0