Light of my Life, la critique du film

 

Publié le Jeudi 13 août 2020 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Light of my Life, la critique du film

Casey pas 3 pattes à un canard

imageUne pandémie a ravagé la Terre. La plupart des femmes ont été décimées.

Dans ce contexte, un père fait passer sa fille unique Rag pour un garçon afin de la protéger de ce monde impitoyable et de la cruauté des hommes…

Light of My Life est un drame post-apocalyptique lorgnant du coté de "La Route, Les Fils de l'Homme et même The Last of Us". Il est réalisé, scénarisé et joué par Casey Affleck, petit frère du seul et unique Batman. À la distribution, on retrouve également Anna Pniowsky (Rag) et Elisabeth Moss dans les flasbacks sur la mère.

Drame intimiste par excellence, Light of My Life ne s'embarrasse pas d'effet de manche, de musique dramatique et de réalisation ultra travaillée.

Il fait une économie de moyen, privilégiant les longs plans fixes, centrés sur ce père et cette fille, tentant de survivre dans un monde dangereux, à l'image de la 1ere scène du film, un long plan fixe d'une dizaine de minutes où papa raconte à sa fifille une histoire.

Ce qui pourrait poser un problème à certains, dont votre serviteur, car le film de 2h est quasi intégralement une série de scènes de ce genre, à part la fin légèrement plus mouvementée.

Cela étant dit, cela se prête plutôt bien à l'ambiance et au thème central du film.


imageEcrit, joué et réalisé par quelqu'un d'autre, Light of My Life aurait été un simple film dramatique post-apocalyptique à tendance indé légèrement chiant et finalement pas très intéressant, tant sur les faits que sur la morale.

Malheureusement, difficile de se détacher de l'esprit que le fim est écrit, réalisé et joué par Casey Affleck, au passé si sulfureux que l'on n'a pas pu se plonger dans cette histoire sans un ressenti malsain.

Mea culpa maladroit ? Envie de se racheter une virginité morale ? On a du mal à cacher notre malaise en sortant du film qui, même s'il a un message de fond d'une évidence et d'une importance primordiales (une femme, ça se respecte).

Bref. Si vous faites abstraction, vous aimerez peut-être le film, malgré ses innombrables longueurs. Nous, on a essayé, mais on n'a pas pu.


 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Light of my Life, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Saban Capital Group

Développeur : Casey Affleck

PEGI : 12+

Prix : Cinema

Light of my Life, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 2/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0