The Wanderer: Frankenstein's Creature (Switch)

 

Publié le Jeudi 6 août 2020 à 12:00:00 par Riwan Hervouet

 

The Wanderer: Frankenstein's Creature (Switch)

Un monstre à l'âme d'enfant

imageThe Wanderer : Frankenstein’s Creature est un jeu fait par le studio français La Belle, en partenariat avec Arte. Il est déjà paru sur Steam en octobre dernier et s’offre une sortie sur Switch et iOS, et bientôt sur Android. Il s'agit d'une aventure narrative où l’on incarne une créature de Frankenstein. Le jeu tourne beaucoup autour de l’exploration, et de petites activités.

Vous incarnez donc une interprétation de ce que peut être la créature de Frankenstein. Ici la créature a encore un esprit neuf, ce qui veut dire qu’elle ne connaît rien du monde et de son fonctionnement. Vous allez pouvoir découvrir son univers avec elle et sa vision naïve et insouciante, et l’aider à atteindre son but : comprendre son existence et trouver son identité.

Les mécaniques sont très simples : la majorité de votre temps de jeu se résumera à du déplacement. Durant les activités ou les dialogues, les contrôles dont vous aurez besoin seront affichés à l’écran, et leur côté minimaliste et épuré permet de profiter pleinement de la narration.

Comme je l’avais dit précédemment, on découvre le monde avec la créature, ce qui je trouve est une expérience très plaisante en tant que joueur, parce que cela permet une immersion plus poussée. Cela renforce également le lien entre le joueur et la créature qui avancent ensemble.

La narration est clairement au centre de l’expérience que propose le jeu, mais il est possible que certains dialogues ne soient pas de grande qualité. Il m'est arrivé de me dire plusieurs fois que c’était maladroit ou pas très bien écrit. Mais, l’expérience globale du jeu et de son histoire est vraiment plaisante. J’ai été touché plusieurs fois par la candeur de la créature.



Ce qui m’a le plus marqué néanmoins, c’était les graphismes et les paysages. Les décors vont évoluer d’une manière très élégante et intelligente tout au long de notre exploration. Ils changeront même avec les sentiments de la créature. Cette évolution va parfois créer de véritables moments d’émerveillement, comme le passage dans l’église, qui sont très marquants.

imageLe plus gros point noir de mon expérience aura été les contrôles, qui sont parfois très imprécis avec le joystick, voire complétement bogués. Ce qui peut parfois gâcher certaines activités, qui sont déjà introduites maladroitement.

The Wanderer : Frankenstein’s Creature n’est clairement pas un jeu pour tout le monde, mais même moi qui n’aime pas les jeux narratifs et contemplatifs, j’ai pu apprécier l’expérience. Malgré ses quelques maladresses et faux pas, le jeu est beau par son histoire et ses graphismes. Si vous êtes un peu curieux, jouez-y, c’est une expérience plaisante et qui ne cherche pas à en faire trop.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

The Wanderer: Frankenstein's Creature (Switch)

Plateformes : Switch

Editeur : Arte France

Développeur : La Belle Games, Arte France

PEGI : 3+

Prix : 15,99 €

Aller sur le site officiel

The Wanderer: Frankenstein's Creature (Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0