Boomerang Fu (PC, Xbox One, Nintendo Switch)

 

Publié le Lundi 7 septembre 2020 à 12:00:00 par Riwan Hervouet

 

Boomerang Fu (PC, Xbox One, Nintendo Switch)

Parfait pour jouer avec la nourriture

imageBoomerang Fu est édité et développé par Cranking Watermelon. C’est un jeu multijoueurs local qui vous propose à vous et jusqu’à 5 autres joueurs d’incarner un aliment et de vous mettre sur la gueule, à coups de Boomerang.

Le jeu a des contrôles simples et visuellement accessibles : aucune utilisation des gâchettes, que des boutons visibles en un coup d’œil (ou A, B, X, et Y). Ce qui permet aux plus âgés comme aux débutants de prendre facilement le jeu en main.

Donc vous pouvez vous déplacer et viser avec le joystick Droit, frapper au Corps à Corps avec le bouton A, faire un saut rapide en longueur avec le bouton B, et tirer avec le bouton X. Si au moment de tirer vous maintenez le bouton X, cela vous permettra de viser avec le joystick Droit, et si vous le maintenez après avoir tiré et sans avoir votre boomerang dans la main, vous allez attirer ce dernier vers vous. Ah oui, j’oubliais: le bouton Y vous permet de faire un coucou à la caméra.

Le jeu vous offre 3 modes de jeu, avec des arènes qui sont choisies aléatoirement pour chaque Round : "Chacun pour Soi", "Par Équipe", ou "Boomerang d’Or". Le "Chacun pour Soi", et le mode "Par Équipe" ont le même fonctionnement : le ou les premiers à arriver à 12 Kills ont gagné. Simple et efficace. Le mode "Boomerang d’Or" est intéressant parce qu’il demande au joueur de récupérer le boomerang d’or, et de le garder jusqu’à la fin d’un Chrono. Il faut donc réussir à tenir les 7 rounds pour gagner. Il y a par conséquent moins de rounds, mais avec une réapparition des joueurs et des bots autorisés contrairement aux deux autres où le jeu impose une vie par round.


Durant vos rounds, vous allez croiser des petits livres bleus qui brillent... Ce sont des pouvoirs, et si vous attrapez ce petit livre vous en aurez un au hasard comme : le "Double Boomerang", le "Boomerang Explosif", le "Boomerang en feu", un bouclier, etc… Ces compétences peuvent s’accumuler, jusqu’à un certain point, et peuvent être combinées, ce qui rend les parties parfois très chaotiques.

imageAprès avoir fait de nombreuses parties avec ma famille, le jeu s'est montré très fun, même pour des personnes qui ne sont pas joueurs du tout. Malheureusement, le jeu a montré une certaine répétitivité. Au fils des parties, on découvre rapidement les combos de pouvoirs et les différents niveaux, sans oublier que le peu de mode de jeux nous fait vite tourner en rond.

Le jeu reste malgré tout très bien pensé ! Les Arènes et leur Levels Design sont très bien pensés, des petites mécaniques propres et sympas, comme des pièges qu’on peut déclencher rajoutent au fun de chaque partie. La possibilité de garder les pouvoirs entre les rounds et de les combiner sont deux mécaniques qui rajoutent beaucoup de fun et de bordel dans une partie. Graphiquement, le jeu est très propre et satisfaisant. D’ailleurs, chose surprenante : même si nos personnages sont tous petits, ils sont très visibles, et on ne confond que très rarement les joueurs.

En bref, c’est un petit jeu fort sympathique, surtout si vous comptez y jouer ponctuellement. Le jeu est très bien fait, même si comme je l’ai dit au-dessus, il est un peu court. Une bonne expérience en famille, ou entre potes, surtout pour 12,49 €.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Boomerang Fu (PC, Xbox One, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Xbox One

Editeur : Cranky Watermelon

Développeur : Cranky Watermelon

PEGI : 3+

Prix : 12,49 €

Aller sur le site officiel

Boomerang Fu (PC, Xbox One, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- Lara Croft dans Final Fantasy ? Quoi ? par clayman00

- Potion Craft est entre vos mains par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

0