Wasteland 3 (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mardi 1 septembre 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Wasteland 3 (PC, PS4, Xbox One)

Le monde d'après, c'est ça

imageAprès un excellent Wasteland 2 qui a ravivé la flamme nostalgique des heures passées sur Fallout premier et deuxième du nom, InXile Entertainment nous livre un Wasteland 3 qui reprend les canons du genre pour les emporter dans les plaines glacées du Colorado…

Après avoir fait régner tant bien que mal la loi en Arizona, les Rangers du désert ont besoin d’aide et font appel à l’état du Colorado, dirigé par Le Patriarche, figure paternelle controversée. Ce dernier a des problèmes avec ses 3 enfants rebelles et vous promet l’aide humanitaire (nourriture) dont vous avez besoin en échange d’un coup de main : capturer sa progéniture belliqueuse.
Mettant ses principes de côté, l’ordre des Rangers du désert accepte et se dirige donc vers le Colorado, état recouvert de neige et de glace, pris dans un perpétuel hiver.

Sur la route, malheureusement, une embuscade décime vos troupes. Et seuls deux survivants réussissent à s’extirper de ce bourbier.
Réussissant à atteindre Colorado Springs, vous allez établir un QG et recruter de nouvelles forces pour pouvoir remplir votre mission principale.

A vous de choisir votre équipe de 6 personnes : vous pouvez créer jusqu’à 4 rangers selon des personnages prédéfinis ou selon vos propres choix. Et vous recruterez de nouveaux soldats qui se joindront à vous et pourront même remplacer les membres de votre équipe. Comme tout bon RPG qui se respecte, chacun est défini par différentes caractéristiques (chance, force, conscience…) qui influent sur leurs capacités (nombre d’actions par tour, précision…). Des compétences (armes lourdes, armes de précisions, mécanique, premiers soins…) permettent aussi de créer une équipe hétéroclite et complémentaire. Vous aurez besoin d’un personnage doué en mécanique (pour réparer ou détruire certaines machines), d’un intello (pour pirater ou utiliser les terminaux informatiques), d’un médecin, et de tireurs aguerris. C’est la clef de la réussite.


imageGain d’expérience, amélioration des personnages au fil des niveaux, récupération d’armes et d’armures qui peuvent être aussi améliorés avec divers mods, objets de soin, de défense, à collectionner… Wasteland 3 offre tout ce qu’un RPG classique offre d’habitude. Aucune surprise de ce côté-là. Mais c’est parfaitement maîtrisé et on prend un malin plaisir à passer des heures à donner le meilleur équipement à son escouade…

Wasteland 3, ce sont surtout des personnages hauts en couleur, des missions délicates et de nombreuses lignes de dialogues à l’écriture globalement impeccable. Une vraie immersion s’effectue alors, et on plonge avec délectation dans cet univers post-apocalyptique singulier. Durant une quarantaine d’heures, au bas mot, vous allez parcourir le Colorado et effectuer vos quêtes selon vos convictions. Car il faudra faire avec les différentes factions en place et ménager (ou pas) les susceptibilités. Vos choix auront une importance capitale et une incidence claire sur le déroulé du scénario. On peut se mettre à dos toute une faction (et donc la combattre) en un claquement de doigt sur une décision malheureuse… mais qui vous semblait opportune au moment donné.

imageNombreux, les combats vous demanderont de la tactique, de la réflexion, de l’intelligence et un brin de chance. S’abriter au mieux derrière des obstacles, faire jouer les snipers, faire le vide avec des roquettes… tout dépendra de la configuration du lieu. Chaque mouvement (déplacement, tir, rechargement, soin…) demande des points d’action, limités selon vos personnages. Du tour par tour dans toute sa splendeur, là encore maîtrisée avec brio. Les combats sont nombreux, très nombreux, et aucun ne ressemble à un autre. La raison est à trouver du côté des très nombreux ennemis et types de personnages que vous rencontrerez.

En tout cas, Wasteland 3 vous offrira quelques grands moments d’intense tension, de vrais challenges et beaucoup de chargement d’anciennes sauvegardes parce que bon, « j’aurais pu faire mieux », preuve que le jeu est accrocheur pour que l’on ait envie de faire et refaire les mêmes combats…

imageOn passera les quelques ratés (rares bugs, interface perfectible qui fait qu’on sélectionne parfois une action malheureuse, du genre flinguer ses partenaires, problèmes de caméra) qui n’entachent en rien le plaisir de jeu. On pestera un peu sur les chargements, nombreux et longuets, ou l’exploration sur la carte globale, fastidieuse.

Reste un RPG classique, un brin old-school dans son approche et son fonctionnement, mais diablement efficace. Une durée de vie importante, un scénario passionnant et d’une grande richesse, des personnages bien écrits, des missions nombreuses, une bande-son excellente et globalement, un jeu et un genre parfaitement maîtrisés par les développeurs font de ce Wasteland 3 non seulement une valeur sûre, mais un petit bonbon bien appréciable pour cette rentrée des classes.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Wasteland 3 (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes :

Editeur : inXile Entertainment

Développeur : inXile Entertainment

PEGI : 18+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Wasteland 3 (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- Lara Croft dans Final Fantasy ? Quoi ? par clayman00

- Potion Craft est entre vos mains par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

0