Rock of Ages III : Make & Break (PC/PS4/Xbox One/Switch)

 

Publié le Jeudi 3 septembre 2020 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

(Test) Rock of Ages III : Make & Break (PC/PS4/Xbox One/Switch)

Une affaire qui roule

imagePersonnellement, j'ai une petite faiblesse pour la licence Rock of Ages. Petite série indépendante développée par le studio chilien ACE, les deux premiers opus m'ont franchement bien plu. Sans prétention, ils sont la garantie de passer un bon moment et surtout à un prix tout petit (15€ à l'époque), bien qu'on ne peut nier quelques défauts. Aujourd'hui, la licence nous revient sur le devant de la scène avec un troisième volet qui se veut plus ambitieux mais qui du coup, et également vendu à un prix deux fois plus élevé que ses prédécesseurs. Du coup, on est en droit de savoir si le plaisir, et lui aussi multiplié par deux. C'est ce qu'on va voir ensemble.

Pour ceux qui ne connaissent pas la licence, Rock of Ages est un savant mélange de Boulder game et de Tower Defense, le tout saupoudré d'un humour totalement "What the fuck" que ne renieraient probablement pas les Monthy Pythons. La phase de Boulder game nous demande donc de diriger une boule géante, la plupart du temps pour aller péter la porte de la forteresse adverse, la partie Tower defense, un poil stratégique, demande de mettre en place des pièges afin d'empêcher la boule adverse d'atteindre son but, tout en gérant ses fonds pour en mettre le plus possible sur le terrain. Le gameplay des deux précédents épisodes étant solides comme un roc, la ACE Team n'a pas modifié sa formule. On peut noter que la prise en main de la boule est plus naturelle, on ressent bien les accelérations mais la caméra est parfois capricieuse, notamment à pleine vitesse. On retrouve la possibilité de choisir parmi plusieurs boules, chacune avec ses forces et faiblesses sur divers paramètres (dégâts, robustesse, accélération, vitesse) dont certaines totalement loufoques. Concernant la partie tower defense, ici aussi, c'est la même chanson que dans les autres épisodes. On retrouve de nouveaux pièges à déposer partout sur le terrain adverse, certains sont totalement inutiles et de ce côté là, personnellement, j'aurai bien revue cette partie-là. Certe, ça fonctionne toujours dans l'ensemble, mais prendre un peu plus de risque, en compléxifiant ce gameplay, n'aurait pas été de refus. Par exemple en proposant des upgrades de pièges ou encore d'avoir des pièges qui pourraient aller interférer avec ceux de vos adversaires pour les saboter. Bref, peu de modification dans les deux phases de gameplay, mais l'ensemble reste quand même agréable à jouer.

imageLe mode histoire de Rock of Ages 3 : Make & Break nous met dans la peau d'Elpenor, personnage secondaire de la mythologie grecque qui va devoir se sortir de la malédiction de Poséidon, qui l'empêche de rentrer chez lui. A l'instar du précédent volet, la narration est aux abonnés absentes mais les cinématiques sont toujours très fun et l'humour omniprésent. Ainsi, on va devoir parcourir les mers et le temps afin de récupérer des étoiles pour débloquer bonus et prochaines périodes historiques dans lesquels on pourra rencontrer divers protagonistes connus. Dans ce mode histoire, on aura droit à divers modes de jeu permettant de diversifier l'expérience : le mode Guerre dont le but final est de défoncer la porte de l'adversaire pour l'écraser tout en parsemant le parcours de votre adversaire pour qu'il ne puisse en faire de même avec vous, le mode Skee-boulet dans lequel il faut détruire un maximum de cible puis faire entrer notre boule dans un trou multiplicateur le premier afin de multiplier ses points, le Contre-la-montre dans lequel il faut arriver le plus vite possible à terminer le parcours, la course d'obstacles qui demande de finir premier sur deux ou trois manches tout en évitant les pièges posés, les défis d'unité qui demandent de poser des pièges spécifiques pour détruire des boulets afin de débloquer le piège en question pour la suite de la campagne et le Hympty Dumpty où notre boulet est remplacé par un oeuf extrêmement fragile. Ce dernier mode apporte un poil plus de difficulté à un mode campagne qu'on finit la boule dans le nez.



imageLa grosse nouveauté de ce Rock of Ages 3 : Make & Break est l'apparition d'un éditeur de niveaux qui fait ma foi, fonctionne fort bien. Même si l'interface et le zoom ne sont pas parfait, l'ensemble se prend relativement bien en main avec un tutoriel bien foutu qui vous explique tout ce qui vous avez à savoir pour créer vos propres niveaux. Et honnêtement, ça fonctionne bien. Mon seul regret est qu'on ne puisse pas créer de niveaux pour certains modes de jeu. Je pense notamment au niveau de type "contre-la-montre". Quoi qu'il en soit, cet éditeur est une excellente idée qui offre une durée de vie quasi infinie au titre, si tant est que la communauté soit suffisament active pour l'alimenter.

Graphiquement, le titre tient la route. Clairement, ce n'est pas un régal pour les yeux, mais le style propre à la licence fait toujours son petit effet. J'ai rencontré quelques bugs de collisions, mais rien de bien méchant. La physique de la boule est suffisament bien fichu et crédible pour qu'on se dise que quand on se foire, c'est de notre faute et pas de la faute d'une gestion improbable de la physique. Ajoutez à ça une bande-son qui personnellement m'a régalé, avec de la musique classique revistée à la sauce rock et vous obtiendrez un ensemble agréable à regarder et écouter.
 

Au final, Rock of Ages 3 : Make & Break est un titre qui roule parfaitement. Oui, on aurait pu avoir un peu plus d'innovation, mais ce troisième volet est déjà bien plus riche que ses deux prédécesseurs. Son prix est plus élevé (30€) mais entre le mode histoire qui vous prendre entre 10 et 15 heures pour le plier totalement et l'éditeur de niveau, c'est un prix tout à fait correct et il y a de quoi s'occuper. Bref, c'est du bon.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rock of Ages III : Make & Break (PC/PS4/Xbox One/Switch)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Editeur : Modus Games

Développeur : ACE Team

PEGI : 3+

Prix : 29,99 €

Rock of Ages III : Make & Break (PC/PS4/Xbox One/Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0