Crysis Remastered (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

 

Publié le Mardi 6 octobre 2020 à 12:30:00 par Théo Valet

 

Le Remastered le plus paresseux de la décennie

Le Remastered le plus paresseux de la décennie

imageCrysis Remastered est la version remasterisée du premier Crysis. Il est, comme la trilogie originale, développé et édité par Crytek sur son moteur Cry Engine. Crysis, ce n’est ni plus ni moins que l’un des meilleurs FPS de son époque. Un jeu qui a fait énormément parler de lui par sa qualité et ses graphismes qui cassaient la baraque déjà à l’époque. La première version est sortie en 2007, la même année que Bioshock, Call Of Duty 4 : Modern Warfare et Half Life 2 Episode 2 pour ne citer qu’eux. Oui cette année-là était une année de folie pour le genre FPS.

Dans Crysis, vous êtes envoyé sur l’archipel de Lingshan qui est contrôlé par les Coréen du Nord. Vous jouez Nomad, un soldat doté d’une armure technologiquement très avancée. Vous avez pour mission de sauver des archéologues américains qui ont lancé un signal de détresse après avoir trouvé quelque chose qui va changer la face du monde si elle tombe entre de mauvaises mains. Vous n’êtes même pas arrivée sur l’île que vous et votre équipe est déjà éparpillée à cause d’un problème de parachute. Vous devez vous retrouver mais un de votre groupe se fait tuer par une force inconnue. C’est là que tout commence.
Et ne vous attendez pas à être guidé au début, vous commencez dans le feu de l’action et le jeu ne prendra pas le temps de vous expliquer comment tout marche, pour ça débrouillez-vous !

imageEn soi le jeu est très simple à prendre en main, il faut seulement s’habituer à bien utiliser les 4 différents modes de l’armure qui peuvent être rendus capricieux par la batterie qui se vide quand vous les utilisez. Et croyez-moi, cette batterie à autant de temps de vie qu’une batterie d’Iphone.
Le Mode Vitesse est celui qui en pâtit le plus. Courir et Nager vite dévore votre batterie à une vitesse inimaginable. Il faut faire attention sous peine d’arriver à sec devant les ennemis pouvant vous prendre en embuscade. Le Mode Camouflage prend pas mal de batterie aussi, surtout si vous courez en même temps, mais en soit il a une bonne durée de vie qui le rend très plaisant à utiliser. Noter bien que vous êtes « camouflé », pas « invisible », ça vous sera utile quand vous vous demanderez comment les ennemis arrivent à vous plomber malgré l’utilisation du mode. Ensuite on a le Mode Armure qui est très utile car il vous protège des balles durant un instant. Lui non plus ne prend pas trop de batterie et est très efficace quand il est bien utilisé. Enfin le Mode Force vous permet de presque tout porter et jeter, c’est très drôle surtout quand ce sont des hommes que vous lancez. Mais malheureusement c’est le mode le moins mis en avant et vous l’utiliserez seulement à de rares occasions.
Tous ces modes permettent bien des approchent pour réussir vos objectifs, leurs utilisations est ultra fluide et on peut même combiner plusieurs modes. Quand vous les maitriserez bien vous allez grandement vous amuser. C’est la grande force du jeu.

En plus de ces modes vous pourrez utiliser des jumelles intégrées à l’armure pour voir les points importants et les ennemis, idéal pour ne pas être pris par surprise. Dans les missions de nuit, vous aurez aussi votre vision nocturne qui vous donne un petit avantage tactique. Mais elle aussi n’est pas très utile en soi.


imagePour finir avec la présentation des différents éléments du jeu, il y a les armes. Elles ne sont pas très nombreuses mais les bases sont là. On a le fusil d’assaut, la mitraillette, le fusil à pompe, le sniper et le lance-roquette. Ajouté à ça les grenades à fragmentations, les fumigènes et le C4 et vous avez de quoi tout casser. Littéralement car vous pouvez presque tout détruire avec votre équipement et croyez-moi c’est plaisant. Le problème de l’équipement vient de son équilibrage douteux. Le fusil d’assaut qui est censé être puissant, fait moins de dégâts qu’une petite mitraillette et son efficacité laisse à désirer. C’est un sketch quand vous devez mettre dix balles dans un ennemi pour le tuer à l’AK 47 alors qu’il en faut 3-4 avec une mitraillette et ça à n’importe quelle distance. Noté aussi que vous pouvez modifier votre arme en plein jeu à n’importe quel moment. Je dis « noté bien » parce que ce n’est expliqué à aucun moment et je suis passé à côté de cette mécanique durant la moitié du jeu. Le reste est très bien mais le coup des armes à rafales pas équilibrées et la modification d’armes non expliquée m’ont laissé un sale goût dans la bouche.

Je pense que le problème des armes vient aussi d’un problème de design des ennemis qui ont bien trop de vie pour pallier leur intelligence artificielle défaillante par moments. Soit, ils vous voient à trois kilomètres et vous allument, soit vous passez à côté d’eux et ils regardent les mouches voler. Il n’y a pas d’entre deux. Mais en revanche ils visent tous très bien et vous mettent bien en pièce. Les premières missions ont été très douloureuses pour moi et ma manette. En parlant de manette, le jeu est vraiment bien optimisé pour jouer à la manette et c’est un vrai plaisir au niveau des sensations de tirs qui sont parfaites avec le recul des armes réalistes.

imageEt si on passait au côté qui fâche ? A savoir le côté technique ! Un comble pour une version « Remastered ».
Pour commencer le jeu n’est pas si beau que ça. Ok, on voit le changement entre la version 2007 et 2020 mais on aurait pu clairement avoir mieux. De loin, les paysages sont sympas mais de près certaines textures et visages piquent vraiment les yeux. D’autant plus que le jeu est tellement gourmand et mal optimisé que vous ne pourrez pas jouer en ultra. A part si vous avez la chance de posséder un PC coûtant minimum deux smics. Je vous conseille vivement de baisser d’entrée de jeu la qualité afin de pouvoir jouer sereinement, sans saccade, sans lenteurs durant les cinématiques et sans faire brûler votre machine.
Même avec ça vous aurez quelques problèmes techniques, que ce soit les temps de chargement qui sont très longs et qui restent bloqués à 100% quelques secondes ou alors des moments de « freeze » dans les menus ou quand vous changez les paramètres.
En plus de tout ça, ajouter les bons bugs vieillots que le jeu recense, que ce soit les ennemis qui passent à travers les murs ou sont insensibles aux balles, les véhicules qui se bloquent par moments et j’en passe.

imageHeureusement que la base de Crysis est solide avec une histoire très prenante et des missions qui envoient du lourd. L’ambiance est en plus très cool avec des musiques sympas et des animations réussies. Le Gameplay est bien rodé malgré ses défauts et on arrive plus ou moins à passer outre les problèmes.

Mais personnellement je suis énormément déçu par ce « Crysis Remastered ». N’ayant pas pu jouer à la trilogie Crysis originale à cause de mon jeune âge au moment de leurs sorties, j’étais très enjoué à l’idée de pouvoir me le refaire dans une version 2020 plus belle et je l’espérais revu et corrigé. Mais il n’en est rien. Crytek nous livre un Remastered paresseux, avec comme seule optique de surfer sur la vague des éditions Remaster qu’on voit défiler ces dernières années. On a donc un jeu optimisé n’importe comment, avec des bugs et des problèmes qui auraient pu être facilement corrigés. 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Crysis Remastered (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Editeur : Crytek

Développeur : Crytek

PEGI : 16+

Prix : 29,99 €

Aller sur le site officiel

Crysis Remastered (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0