Crash Bandicoot 4: It's About Time (PS4, Xbox One)

 

Publié le Mercredi 7 octobre 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Crash Bandicoot 4: It's About Time (PS4, Xbox One)

Un retour réussi

imageStar incontestée du jeu vidéo dans les années 90, Crash Bandicoot a quitté le devant de la scène. Il n’en a pas moins gardé une certaine aura, entretenue non seulement par les fans mais aussi par la Pop Culture en général qui n’a pas manqué de rappeler que, le bandicoot, c’est quand même un animal vachement cool.

Surtout, Activision, éditeur du jeu, s’est rendu compte après les sorties de Crash Bandicoot N’Sane Trilogy ou Crash Team Racing Nitro-Fueled, ces dernières années, que la série avait encore une belle cohorte de fan, une belle renommée et un beau potentiel.

Voilà donc Crash Bandicoot 4 : It’s About Time qui débarque sur PS4 et Xbox One, développé par Toys for Bob, à qui l’on doit la série des Skylanders et qui d’ailleurs s’est occupé des remastered Crash Bandicoot N’Sane Trilogy et Spyro Reignited Trilogy. Autant dire qu’ils ont l’habitude de ces mondes un peu déjantés et destinés à un large public.

Plutôt que de révolutionner la série et tenter de la pousser vers d’autres limites, Toys for Bob a simplement décidé de faire honneur à la saga et de développeur un jeu qui aurait très bien pu sortir dans les années 90, tant dans l’esprit que dans le gameplay. Mais en le remettant au goût du jour, bien entendu. Le pari est tellement réussi que l’on retrouve très rapidement ses marques et que l’on a vraiment l’impression de retrouver les sensations d’antan, avec une souplesse et une maniabilité moderne et accessible.


imageCe savoureux mélange années 90/années 2020 vous plonge donc dans les aventures frénétiques de Crash, débutant ses aventures sur la mythique plage de l’île N.Sanity, comme une sorte d’hommage au premier jeu de la saga. Cette fois, le Docteur Neo Cortex, le Docteur Nefarious Tropy et Uka Uka, à peine libérés de leur prison temporelle, vont bidouiller les différentes dimensions du multiverre et mettre le bazar. Un bazar qui aura bien entendu des répercutions sur la dimension de Crash et ses amis. Si le scénario est comme d’habitude prétexte à de l’action à tout va, il n’en est pas moins bien senti puisqu’il s’inscrit réellement dans la logique des précédents volets, se situant juste après l’épisode 3 et juste avant l’épisode La Vengeance de Cortex sorti en 2001 sur PS2, Xbox et GameCube.

On va donc incarner Crash, mais aussi sa petite sœur Coco, et on va retrouver avec bonheur les sauts, double sauts, tornades et j’en passe. Vous aurez également de nouvelles compétences apportées par les masques quantiques. Des masques qui vont vous filer un coup de main pour contrer les sales coups de Cortex et ses amis. Ces masques sont au nombre de 4 et vous donnent la possibilité de ralentir le temps, d’inverser la gravité, de faire des tourbillons qui vous rendent plus léger, voire d’importer des objets, comme des caisses, d’une autre dimension. Il faudra jongler avec ces capacités, qui bien entendu sont présentées au fil du jeu et suffisamment mises en valeur pour que vous appreniez tout en douceur comment faire.

imageCaméra fixe (mais bien fichue) qui alterne entre vue de dos, vue de devant et vue de côté, le tout avec des graphismes franchement très réussis, qui sont totalement dans l’ambiance de Crash Bandicoot mais modernisé avec brio, pas de doute, niveau ambiance et plaisir des yeux, on est devant une franche réussite.

En fait, donc, on est vraiment dans du Crash Bandicoot classique. Et même si les plus jeunes pourront pester contre un gameplay exigeant sur certains sauts, ou sur les derniers niveaux qui sont assez retords, demandant une certaine dose de réflexion, on est quand même devant un très bon épisode de la série. On aurait pu évoquer le fait de pouvoir jouer d’autres personnages (mais c’est assez basique et n’apporte rien au jeu), ou le fait de collecter des gemmes pour ouvrir un niveau secret. On aurait pu aussi vous décrire les niveaux de difficulté (vies illimitées façon jeu moderne ou vies limitées comme dans l’ancien temps ?).
On se contentera de conclure que Crash Bandicoot est un excellent jeu, bien fait, bien pensé. Il ne réinvente en rien la série, n’apporte pas grand-chose niveau innovation, mais a le bon ton de nous livrer un épisode fidèle à l’esprit de la saga et dans la plus pure lignée des anciens opus.

Du tout bon pour les fans, en quelque sorte. Et du tout bon pour ceux qui veulent découvrir cette excellente série.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Crash Bandicoot 4: It's About Time (PS4, Xbox One)

Plateformes : Xbox One - PS4

Editeur : Activision

Développeur : Toys for Bob

PEGI : 12+

Prix : 60 €

Crash Bandicoot 4: It's About Time (PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0