Doom 3 : VR Edition (PlayStation 4)

 

Publié le Mercredi 7 avril 2021 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Doom 3 : VR Edition (PlayStation 4)

L'enfer sur mars

imagePratiquement 17 ans après sa sortie initiale, le sympathique Doom 3 nous fait le plaisir de revenir sur un support inédit : le PlayStation VR. L’occasion pour nous de dépoussiérer un peu notre casque et de voir si Doom 3 se prête bien à l’exercice de la réalité virtuelle. Pour ceux qui ne l’ont jamais fait et pensent que Doom, c’est uniquement de l’action frénétique, il faut savoir que Doom 3 avait changé d’orientation par rapport à ses grands-frères, abandonnant ce déluge d’action contre une expérience horrifique. Et forcément, la VR étant le support parfait pour sublimer ce genre d’expérience, c’est avec un plaisir non feint que je me suis jeté dans ce test. Convaincu ? C’est ce qu’on va voir ensemble.

On commence par quelques remarques avant de taper dans le lard : je ne vous referai pas un test a proprement parlé de titre d’id Software. Ici, on se focalisera uniquement sur les apports de la réalité virtuelle et on verra de manière globale si Doom 3 et ses extensions ont encore de l’intérêt maintenant. On parlera donc d’avantage de la qualité des contrôles et des sensations manettes en main plutôt que des qualités et défauts intrinsèques du titre et de ses DLC.

imageUne fois n’est pas coutume, commençons par les points négatifs : Doom 3 est loin d’être beau et n’est même pas beau de loin. Même si l’obscurité sera votre meilleure amie et que donc on ne verra souvent pas grand-chose, c’est loin d’être beau. Doom 3 est dans son jus de 2004, c'est donc très anguleux, les textures sont d'un autre temps et ce n'est clairement pas la résolution limitée du PSVR qui le montrera sous son meilleur jour. Mais fort heureusement, l'ensemble est très stable, fluide et aucun ralentissement n'est à noter. Même lorsque ça pète de partout. C'est donc moche, mais ça tient le choc concernant l'action.

imageDoom 3 : VR Edition est un portage propre, mais très basique. Comprenez par là qu'il s'agit du jeu d'origine agrémenté de quelques fonctionnalités PSVR. La visée se fait en déplaçant la manette ou le Aim Controller, on déplace sa main pour appuyer sur les différents boutons qu'on rencontera et c'est tout. Tous les contrôles passent par les boutons de la manette. On se déplace avec le stick gauche, le droit permet de tourner sur soi-même, soit par à-coups, soit de manière fluide. La première possibilité permettant de limiter l’effet de nausée. Il faut savoir que je fais malheureusement parti des gens assez sensibles à ça et pour le coup, l'expérience Doom 3 : VR Edition, c'est par petite session de 30 minutes que j'ai dû l'apprécier. A noter que le HUD a été revu pour augmenter l'immersion : les munitions sont indiquées directement sur l'arme et la santé et le bouclier sont disponibles sur notre poignée gauche. Une petite modification qui améliore l'immersion.

L'ajout de la VR est un vrai plus pour ce titre. Alors oui, clairement, le côté horrifique ne fait plus autant mouche qu'à l'époque et on flippera beaucoup moins qu'avant. Pour autant, c'est quand même vachement grisant de dézinguer de vilaines bêtes avec le casque. Notre manière de jouer est d'ailleurs modifiée : on avance plus lentement et on prend d'avantage de temps à inspecter les lieux. Et sans être folle, l'expérience de jeu était agréable.


Au final, le résultat est correct et ça fonctionne bien. Alors oui, Doom 3 est dans son jus, les défauts d'époque n'ont pas été corrigés et certains aspects, qui passaient alors, font un peu tiquer aujourd'hui. C'est hyper linéaire et les ficelles horrifiques tombent malheureusement à l'eau tant aujourd'hui, on fait mieux. Donc n'espérez pas jouer à Doom 3 en PSVR pour vous faire flipper. Mais on parcourt le titre avec un certain plaisir et la VR est un plus, du côté de l'immersion. Dommage en revanche que cette dernière soit un peu cassée, de temps à autre, par l'affichage d'un gros sauvegarde automatique ou par le fait que les cinématiques soient sur un fond plat. Mais dans l'ensemble, c'est correct. Et franchement, à 20 € les 15 à 20h de jeu en PSVR, on en a pour notre argent. Une expérience loin d'être inoubliable, mais symphatique quand même.

As usual, la version vidéo de ce test est disponible sur la chaîne de File Dans Ta Chambre.
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Doom 3 : VR Edition (PlayStation 4)

Plateformes : PS4

Editeur : Bethesda

Développeur : id Software

PEGI : 18+

Prix : 19,99 €

Doom 3 : VR Edition (PlayStation 4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0