Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope (Nintendo Switch)

 

Publié le Mardi 18 octobre 2022 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope (Nintendo Switch)

Jurassic Sparks

imageAprès le succès du premier opus, Ubisoft remet le couvert et nous propose un nouveau Mario + The Lapins Crétins. 5 ans nous séparent du premier volet qui, disons-le tout net, était sympathique mais ne nous avait pas totalement convaincu. Pas complètement abouti, le cul entre deux chaises, à savoir un genre et une difficulté plus destinés aux adultes face à un humour et un gameplay simpliste destinés aux enfants, nous avions eu du mal à être pleinement satisfait par le jeu.

5 ans, donc. Et aujourd’hui sort Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope. Dans ce nouveau jeu, nous retrouvons nos héros. Mario, Luigi et Peach partagent désormais leur décor avec les lapins facétieux qui n’ont cesse de cumuler les bourdes et les situations ubuesques. Vous allez devoir, d’ailleurs, comme première mission, retrouver la salopette de Lapin Mario qui cache ses non-attributs dans un buisson et attend qu’on le rhabille. Une fois la tâche effectuée, débarque Cursa, une entité maléfique qui répand son ombre gluante sur toutes les planètes et capture les Sparks, sorte d’entité lumineuse, mélange de Lapins crétins et de Lumas (les petites créatures lumineuses que l’on peut apercevoir dans Super Mario Galaxy).
A bord de votre vaisseau, vous allez parcourir la galaxie, aller de planète en planète, pour combattre cette sombre corruption et restaurer l’harmonie dans l’univers.

Tranquille, quoi.


imageVous allez donc débarquer sur différentes planètes, aller de l’une à l’autre sans en terminer forcément toutes les missions soit dit en passant. Chacune a son propre biome, son propre environnement, faune, flore, ambiance… allant d’un certain classicisme à une vraie originalité. En tout cas, on louera l’effort de diversité des décors. Ce qui nous permet d’aborder d’ailleurs les graphismes. C’est globalement bien fait, assez joli, avec de beaux effets spéciaux. On regrettera quand même quelques soucis techniques, notamment de fluidité en mode docké, ou quelques bugs de collision. Rien de rédhibitoire pour autant, notez bien.
Niveau ambiance sonore, c’est là une réussite, avec notamment, une fois n’est pas coutume chez Ubisoft, un doublage de qualité (même si tout n’est pas doublé).

La visite des planètes, doublé de quelques petites choses à réaliser (secouer des arbres, parler à des lapins, résoudre quelques puzzles) se fait en temps réel. Un peu à la manière d’un Super Mario Galaxy, en quelque sorte. Parfois, on rencontre un ennemi. Parfois, on débarque dans des zones où l’on doit affronter des adversaires… Et ces combats se font au tour par tour. Vous y trouverez des décors qui servent d’abris, certains sont destructibles, des escaliers, des plateformes où prendre l’ascendant… et bientôt, tout va se corser avec des pièges, des objets à récupérer et utiliser, des défis précis à accomplir durant le combat…

imageLors de ces combats, il n’y a plus de cases qui comptent pour un déplacement, mais des zones. Vous pourrez librement aller à n’importe quel endroit de cette zone. Mais une fois que vous tirez, vous ne pouvez plus bouger. Attention à bien gérer vos personnages, donc. En tout cas, les combats sont assez variés. Ils commencent doucement, presque trop facilement, et puis, intelligemment, les développeurs ajoutent petit à petit des éléments pour insuffler un peu de nouveauté dans le jeu et ne pas lasser le joueur. Ça ne marche pas forcément totalement : quelques passages sont un peu longuets, le rythme n'étant pas toujours bien maîtrisé. Mais globalement, l’aventure reste plaisante.

Et puis il y a les Sparks. Ces créatures offrent des avantages, à équiper avant les combats. Bonus offensifs ou défensifs, indispensables à la victoire dans la plupart des cas. Et surtout, à bien choisir selon les ennemis rencontrés. Ces Sparks ajoutent un élément tactique important et sont une vraie plus-value au titre d’Ubisoft.

imageDans tous les cas, on sent que tout est plus maîtrisé que le premier opus. La progression est plus naturelle. Le gain d’expérience, les améliorations, les nouveaux personnages et leurs compétences spéciales… vous ne serez jamais bloqué, si vous suivez grosso modo l’avancée du scénario sans aller battre la campagne au petit bonheur la chance.
Le jeu n’est pas à proprement parlé difficile, mais il offre un certain challenge. Notamment dans sa difficulté la plus élevée. De quoi finalement ravir tout le monde, novices comme afficionados du genre.

Au final, le jeu n’est pas parfait. Il manque de fond, un brin, de forme aussi même si le gameplay est plus fourni, mieux pensé. On peut aussi lui reprocher une durée de vie moins importante que le premier opus. Un manque de clarté, parfois. Certaines îles sont un cran en-dessous. Certaines explorations sont un peu poussives. Et globalement, l’humour manque d’une deuxième couche, à portée plus adulte. Mais l’ensemble tient. Il tient même très bien. On passe un excellent moment avec cet univers aux deux univers. On a même tendance à se prendre tellement au jeu que le « allez, un combat de plus » revient souvent et que les parties s’éternisent. Bref, c’est réussi. Pas parfait. Mais réussi.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope (Nintendo Switch)

Plateformes : Switch

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

PEGI : 12+

Prix : 59,99 €

Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0