NBA 2K24 (PC, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, Nintendo Switch)

 

Publié le Lundi 11 septembre 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test NBA 2K24 (PC, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, Nintendo Switch)

Des hauts et des mambas

imageNBA 2K24 est sorti et comme chaque année, la question n’est plus de savoir si le jeu est bon, mais s’il vaut le coup alors que vous avez craqué sur NBA 2K23 ( et 22 avant lui, et 21 avant et…). Parce qu’on le sait, le jeu s’offre toujours quelques menus changements au niveau gameplay, au niveau des animations, au niveau des sensations de jeu ou encore au niveau des animations des joueurs. Pas de quoi révolutionner la série qui, elle, reste ce qui se fait de mieux en matière de jeu de basket-ball.

C’est clair : si vous êtes fan du sport, c’est vers cette série qu’il faut vous tourner. Il n’y a pas mieux.

Cette version 24 ne déroge pas à la règle. En termes de plaisir, en termes d’immersion durant les matchs, en termes de réalisme et d’ambiance, en termes de rendu global, NBA 2K24 excelle. Pas de doute.

Il y a toujours des petites critiques à faire : on voit encore quelques ratés dans les enchaînements des animations qui donnent l’impression de contrôler des robots. Ou des glissés sur des déplacements, qui grignotent un peu le réalisme et nous rappellent qu’il ne s’agit, quand même, que d’un jeu vidéo. Mais les progrès sont constants et c’est suffisamment rare pour passer outre : ça concerne surtout les joueurs de second rang. Il y a eu un vrai boulot et un vrai progrès là-dessus.
En tout cas, si les changements et améliorations ne sont pas évidents à voir par rapport à l’opus précédent quand on est sur le terrain, ils sont quand même bien là et on sent une IA un peu plus pointilleuse, des positions mieux maîtrisées.

Les tirs ont aussi été retravaillés et sont moins basés sur le timing. Idem pour les contres, les dunks, les trois points sans oublier les « vols » de balle, qui sont basés sur la direction. Les mouvements, les possibilités de déplacement, les actions… il y a beaucoup à faire, beaucoup à maîtriser, mais c’est fluide, relativement naturel, bref, le gameplay est toujours aux petits oignons, malgré les changements.


imageGraphiquement, on est sur les mêmes bases que l’année dernière et ça passe toujours très bien. Les joueurs, leurs réactions et mouvements calqués sur leurs vraies habitudes, les gradins en folie, les commentaires qui vous plongent dans le match…

Globalement, on pourra toujours pinailler çà et là pour des broutilles, des petits trucs à améliorer, mais le gameplay de la série NBA 2K est, pour ce nouvel opus, une nouvelle fois au top.

C’est un jeu à jouer entre potes. Chez soi. Sur son canap. A enchaîner les dunks les uns après les autres. Voire, si vous n’avez pas d’ami à dispo, faire des parties en ligne. Parce que pour moi, le reste, tout l’enrobage autour, c’est du vent. Oh, je ne dis pas que les fans ne passeront pas des heures à tenter de faire le mode carrière, à gérer ses équipes sur MyNBA, choper des cartes de joueurs sur MyTeam pour monter une équipe de dingues… mais bon… ce n’est clairement pas ma came.

imageDéjà parce que, malheureusement, le jeu met encore l’accent, bien trop, sur les microtransactions. Et on se dit que bon, ça fait quand même chier de payer 70 ou 80 balles un jeu pour derrière raquer comme un porc pour avoir telle tenue ou tel joueur dans son équipe.

Le mode carrière est, lui, plus que jamais basique. Dans une ville qui, quand même, est toujours trop grande, vous vous baladez pour vous entraîner, faire des mini-jeux… c’est toujours aussi inintéressant et l’histoire n’a rien d’original ni de flamboyant cette année, les flashbaks familiaux apportant un chouille de sentiment mais pas de quoi justifier qu’on passe des heures sur ce mode.

imageEnfin, pour terminer brièvement, le jeu met à l’honneur Kobe Bryant. L’occasion de revivre quelques-uns de ses moments les plus emblématiques. Il en manque, à mon goût. Mais bon, c’est sympa, ça permet de se souvenir du champion énorme qu’il était, et de se faire plaisir. Pas de quoi revenir sur le mode une fois terminé, mais sympathique.

Au final, ce NBA 2K24, c’est finalement « tout pareil » que NBA 2K23, avec quelques petites améliorations par-ci par-là, un mode carrière plus basique et un mode Kobe Bryant sympa mais, au final, peut-être pas si inoubliable qu’on l’aurait espéré. On retrouve, pour le reste, les mêmes autres modes avec toujours trop de microtransactions… Ça ressemble, finalement, à une simple mise à jour par l’année dernière, mais quoi qu’on en dise, NBA 2K reste la meilleure série et NBA 2K24 un excellent jeu.

imageimageimage

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

NBA 2K24 (PC, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - Switch - PS5 - Xbox Series

Editeur : 2K

Développeur : Visual Concepts

PEGI : 3+

Prix : 69,99 €

Aller sur le site officiel

NBA 2K24 (PC, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0