Persona 3 Reload (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

 

Publié le Jeudi 29 février 2024 à 11:30:00 par Vincent Cordovado

 

Persona 3 Reload (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

Persona une idée de sous-titre ?

imageInitialement simple spin-off de Shin Megami Tensei et réservée à un marché de niche, la licence Persona a enfin été reconnue à sa juste valeur et a acquis une notoriété méritée. Si c'est véritablement Persona 5 qui a propulsé la franchise sur le devant de la scène (et même si Persona 4 avait déjà bien préparé le terrain), c'est pourtant Persona 3, sorti sur PS2, qui, en terme de gameplay, avait posé les fondations de la licence telle qu'on la connait. Atlus avait déjà offert, aux joueurs ayant découvert tardivement la licence, la possibilité de mettre la main sur ce troisième volet en proposant un remaster de Persona 3 Portable sur les consoles actuelles. Cette fois, l'éditeur va un cran plus loin car Persona 3 revient sous la forme d'un remake, avec Persona 3 Reload. Alors ? On recharge les armes ?

imageDans Persona 3 Reload, on incarne un jeune adolescent qui débarque tout fraichement dans une nouvelle ville. A peine arrivé, il va découvrir qu'il se passe des trucs étranges dans le coin puisque les rues sont blindées de cercueils. Pour autant, notre héros ne semble pas plus terrorisé que ça et rapidement, après avoir fait la connaissance de deux jeunes demoiselles armées, il va découvrir l'existence de la Dark Hour, ou l'Heure Sombre, en français. Durant cette étrange période, se produisant quotidiennement, les humains sont figés dans des cercueils et n'en ont aucun souvenir une fois celle-ci terminée. Pour autant, une poignée de personnes n'est pas impactée et surtout, a la possibilité d'utiliser leur Persona pour survivre face aux monstres rencontrés, les Ombres.

imageQu'est-ce que l'Heure Sombre ? Pourquoi se produit-elle ? Autant de questions auxquelles vous allez tenter de répondre. Je vous évite le divulgachage concernant l'intrigue, mais on reste sur du Persona. Elle tient en haleine pendant des dizaines d'heures, c'est parfois sombre, parfois drôle, parfois touchant avec un casting toujours aussi efficace pour la licence et qui donc, fait mouche.

Si vous avez déjà posé vos mimines sur Persona 4 ou Persona 5, vous serez en terrain connu : on alterne entre la simulation de lycéen, le jour, avec les cours, les sorties à gauche et à droite avec les potes, les examens, les romances et l'exploration du Tartare, le grand donjon du jeu, la nuit, avec ses combats au tour par tour.

Les phases de jour permettent donc de pouvoir améliorer nos liens sociaux. Assez rapidement, des liens vont se tisser avec des personnages importants, ou non d'ailleurs, et les améliorer va permettre d'améliorer les Persona que l'on utilise dans le Tartare.

Les journées sont souvent découpées en trois parties : le matin ou le début d'après-midi, où les cours sont donnés, avec la possibilité de répondre à de petites questions posées par nos profs, la fin de journée après le lycée, qui permet de faire ce que l'on veut (aller au ciné, réviser, travailler) et le soir, où l'on peut faire le choix de passer une soirée à aller manger avec quelqu'un pour améliorer nos liens sociaux ou partir explorer le Tartare, durant l'Heure Sombre.


imageC'est vous qui décidez de presque tout. A vous donc d'élaborer votre planning et trouver le juste équilibre entre les activités proposées et l'exploration. Si vous avez du mal à savoir quoi faire, vous pouvez toujours utiliser l'aide en ligne pour voir les actions réalisées par les autres joueurs. A noter d'ailleurs que ce Persona 3 Reload propose le fait de pouvoir revenir en arrière dans le temps, afin de recommencer un évènement autrement. Une feature carrément sympa qui permet d'éviter de pleurer à cause d'un mauvais choix et d'une dernière sauvegarde trop lointaine. Dans tous les cas, la formule fonctionne une fois à merveille.

Après, ça reste un Persona. Comprenez par là que si vous n'avez pas aimé Persona 4 ou 5, il y a peu de chance que vous accrochiez à ce Persona 3 Reload : même si, contrairement à Persona 5, il ne faut pas 10 heures de jeu pour commencer à pouvoir profiter de la vie de lycéen, ça reste un Persona. La progression est donc assez lente et hâchée et surtout, c'est extrêmement verbeux. Attention hein, je ne me plains pas du tout de ça, moi j'adore la formule, mais je dis ça pour les petits nouveaux qui découvriraient la licence avec ce volet. Il faut savoir dans quoi on met les pieds.

imageAvec tout ça, je n'ai pas encore parlé des phases nocturnes dans le Tartare qui sont tout aussi importantes. Ici, on devra donc explorer cet immense donjon pour percer les secrets de l'Heure Sombre. Contrairement à Persona 5, ici, il s'agit d'un Dungeon Crawler. Comprenez par là que chaque étage est généré aléatoirement. L'idée est de progresser le plus loin possible sur une même session (généralement après avoir débloqué un téléporteur). Chaque étage contient des coffres et des objets à récupérer, une chiadée d'ennemis et parfois même un boss. Pour le coup, je crois que c'est cet aspect de Persona 3 qui a le moins bien vieilli : c'est vraiment hyper redondant. On court dans des couloirs qui se ressemblent tous et relativement vides. Pour le coup, un bon coup de polish de ce côté-là n'aurait pas été de refus. Fort heureusement, on a la possibilité de courir, ce qui fait que parfois, on pourra tracer entre les étages, mais c'est aussi prendre le risque d'affronter un boss beaucoup trop fort car on n'aura pas pris le temps de bien monter de niveau.

imageCar oui, Persona 3 reste un Persona. Bon, on n'est plus sur la difficulté des anciens opus, mais ça reste du J-RPG où il faut être un minimum préparé pour aller tabasser de l'ennemi : il faut toujours veiller à avoir suffisament d'objets de soin et surtout, bien gérer sa stratégie pour limiter l'utilisation des points de magie. Et de ce côté-là, les combats au tour par tour sont toujours aussi efficaces. On retrouve le fait de pouvoir enchainer les attaques lorsqu'on exploite une faiblesse élémentale de l'adversaire ou le fait de pouvoir réaliser une attaque combinée, à la mise en scène toujours aussi classe. Forcément, s'il y a des faiblesses à exploiter d'un côté, l'ennemi peut en faire tout autant avec vous. Donc gare à la précipitation. A noter qu'on peut bien diriger tous les personnages. Ca peut paraitre bête comme précision, d'autant que Persona 3 Portable le proposait, mais ce n'était pas le cas de Persona 3. C'était l'IA qui dirigeait nos coéquipiers et autant vous le dire, souvent, on pestait devant sa bêtise.

imageJusque-là, je n'ai parlé que du gameplay qui finalement est extrêmement proche du matos de base mais il faut vraiment parler de la refonte graphique. Alors oui, ça reste du Persona, avec des textures pas toujours jolies et des environnements qui manquent parfois d'un peu de détails, mais franchement, qu'est-ce que l'ensemble pète la classe. C'est un vrai régal de redécouvrir le titre sous un nouveau jour. Les animations des personnages ont été refaites, celles des ennemis et des Persona également. C'est hyper stylé et franchement, c'est un régal. Persona 3 n'a jamais été aussi beau. Aussi vivant. Même constat pour la bande-son qui a été réenregistrée de A à Z.  Un vrai regal pour les oreilles.

Vous l'aurez compris, ce Persona 3 Reload est un remake réussi. Si, forcément, il est moins marquant que Persona 5, dont il s'inspire très fortement du côté des aspects modernisés, ça reste une valeur sûre pour tous les amoureux de J-RPG. Oui, tout n'est pas parfait : le Tartare a lui seul trahit les 18 ans de l'opus d'origine, avec des environnements vides et une redondance qui pourra en rebuter plus d'un, tout comme la narration qui parfois trahit son âge car moins aboutie que celle d'un P5. Dans les deux cas, un coup de polish plus appuyé aurait été appréciable, pour mieux correspondre aux standards actuels. Mais très sérieusement, ça reste finalement assez peu important tant ce Reload est prenant. Persona 3 n'a jamais été aussi beau et bien fichu que dans ce remake qui fait honneur à son opus d'origine, tout en le modernisant.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Persona 3 Reload (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Atlus

Développeur : P-Studio

PEGI : 16+

Prix : 69,99 €

Persona 3 Reload (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0