Magic the Gathering : Meurtres au manoir Karlov

 

Publié le Mercredi 21 février 2024 à 12:00:00 par Théo Valet

 

Magic the Gathering : Meurtres au manoir Karlov

Du mystère, des coups bas et de la stratégie

Après l'exploration des profondeurs d'Ixalan, peuplées d'ondins, de pirates, de dinosaures et d'aventuriers avides de trésors, nous changeons radicalement d'ambiance avec Meurtres au manoir Karlov. En effet, nous nous transportons vers Ravenica, un vaste monde-cité imprégné d'une atmosphère européenne de l'Est et de folklore slave, s'inspirant notamment de Prague au XVe siècle. Dans cette ambiance métropolitaine, festive après la défaite des Phyrexians, un meurtre survenant dans le célèbre manoir Karlov vous plonge dans une enquête des plus mystérieuses. Voici le pitch officiel pour plus de détails :
Le brillant détective Alquist Proft a récemment annoncé qu'il avait découvert qui était le meurtrier et a invité toutes les personnes impliquées dans l'enquête à se joindre à lui pour qu’il puisse tout révéler. Mais qui est le coupable ?

Notre histoire commence au lendemain de l'invasion phyrexiane. Après la défaite de Phyrexia, Ravnica n’attend qu’une chose : le retour à la normale. Et quel meilleur moyen de montrer la résilience des citadins qu'une grande fête au manoir Karlov ? L'hôte de l'événement était Teysa Karlov, cheffe de guilde, aristocrate légendaire et descendante de la puissante famille Karlov. Lors de l'invasion phyrexiane, elle a sauvé de nombreuses vies en fournissant des renseignements clés sur les armées en marche. Qui pourrait bien lui reprocher d'organiser une fête bien méritée ?

L'un des invités vedettes de la fête était une amie Orzhov de longue date de Teysa : la Planeswalker Kaya. Depuis la défaite phyrexiane, Kaya est de retour en ville. Elle s'est rendue à contrecœur à la fête et a évalué la situation, en cherchant une raison de s’éclipser.

En plus de célébrer le retour à la normale, la fête du manoir Karlov a servi à consolider un nouveau statu quo en accueillant des membres de l’Agence Ravnicane d’Investigations Magicologiques. L'Agence est une des nouvelles forces en présence à Ravnica : elle a été créée pour s'assurer que les manœuvres politiques des guildes n'affectent pas les enquêtes criminelles. Ou, du moins, qu'elles les affectent moins. L'un des membres de l'Agence est l'enquêteur débutant Kellan. Il est impatient de remonter la piste des indices, où qu'ils le mènent.

La nuit s'est déroulée comme prévu : l'opulence de la fête a noyé les récents malheurs de Ravnica dans la splendeur et l'excès. Mais les festivités ont été interrompues lorsqu'un corps a été retrouvé dans le vestiaire, étalé sur une pile de manteaux. C'était Zegana !
Comme toujours, l’extension apporte son lot de nouvelles cartes, introduisant ainsi des mécaniques. très intéressantes.

D'abord, il y a ma préférée, le "Déguisement". Cette mécanique permet de jouer des cartes face cachée, préservant leur mystère jusqu'à leur révélation. Pour déployer une carte de cette manière, le joueur peut payer trois manas incolores, transformant ainsi la carte en une créature 2/2 dotée de la capacité Parade pour deux manas incolores, et aucune autre capacité. Mais voici l'astuce : à tout moment où il a la priorité, ce joueur peut révéler la carte en la retournant face visible, moyennant le coût de Déguisement. Cette action est immédiate, ne déclenche pas la pile et ne peut être contrée. Ainsi, une créature que l'adversaire pensait pouvoir bloquer peut s'avérer être bien plus puissante, voire imblocable. De quoi réserver de belles surprises à vos adversaires.
 
J’ai beaucoup joué avec cette mécanique, et elle ouvre la voie à des combos remarquables, surtout dans les decks incluant des cartes dotées de capacités activables lors de la révélation d'une carte de cette manière.


Ensuite, il y a la mécanique "Enquêter", qui permet de générer un jeton Indice, un artefact incolore que l'on peut sacrifier pour piocher une carte en payant 2 manas incolores. C'est une mécanique simple et efficace qui se marie très bien avec les decks axés sur la création et le sacrifice de jetons.

image

Quant à la mécanique "Affaire", elle permet de suivre les différentes étapes de la résolution d'un mystère, comme le ferait un détective, à la manière des Sagas. Les Affaires sont des enchantements dotés de trois capacités : la première est toujours active, la seconde constitue une condition pour résoudre l’Affaire, tandis que la dernière offre une récompense une fois celle-ci résolue. Je trouve ce type de carte plus ludique qu'une saga où il suffit d'attendre le tour suivant pour que la prochaine capacité se déclenche. Les "Affaires" demandent une planification tactique pour être résolues au moment opportun.

image

Ensuite, nous avons la mécanique "Suspect", qui est une condition pouvant être appliquée à une créature. Une créature suspecte bénéficie de la Menace et ne peut pas bloquer. Une fois qu'une créature est suspectée, elle le reste jusqu'à ce qu'elle quitte le champ de bataille ou qu'un autre effet annule cette condition. Cette mécanique est particulièrement intéressante et peut se révéler très puissante, surtout avec des créatures infligeant des dégâts importants. En appliquant cette condition à une créature, elle devient rapidement une menace mortelle pour un adversaire qui ne dispose pas d'assez de défenseurs pour bloquer efficacement.

image

Enfin, nous avons la mécanique "Rassembler des preuves", un mot-clé qui permet de collecter des preuves, comme son nom l'indique. Cette action permet au joueur d'exiler n'importe quel nombre de cartes de son cimetière dont la valeur totale de mana est égale ou supérieure au nombre indiqué sur la carte avec cette capacité, afin de déclencher un effet. Certaines cartes utilisent également ce mot-clé en complément de la capacité Parade, par exemple, ce qui permet d'exiler des cartes chez l'adversaire s'il souhaite cibler votre créature. Cette mécanique se marie très bien avec des decks axés sur la défausse des adversaires ou même sur votre propre défausse.

image

imageEn plus de ces nouvelles mécaniques, l'extension apporte également un changement majeur au niveau des boosters. En effet, les boosters de draft et d'extension ont été fusionnés pour donner naissance aux boosters de jeu. Chaque booster de jeu contient 14 cartes Magic: The Gathering et 1 carte de jeton/publicitaire, carte de marqueurs prédécoupés d'aide ou carte d'illustration. Globalement, ces nouveaux boosters comprennent 2 cartes de plus par rapport à un booster d'extension. Leur contenu a été adapté pour les rendre utilisables dans le mode de jeu draft et en paquet scellé.

Bien sûr, qui dit nouvelle extension dit également nouveaux decks Commander. Ainsi, nous découvrons 4 nouveaux decks :
  • Dangereux déguisement (rouge-vert-blanc), avec Kaust, les yeux de la clairière comme commandant principal, jouant principalement avec la mécanique "Déguisement".
  • Revenants en reconnaissance (bleu-noir), dirigé par Mirko, théoriste obsessionnel, qui exploite principalement la mécanique "Surveiller".
  • Pêche aux indices (vert-blanc-bleu), mené par Morska, détective sous-marin, mettant en avant la mécanique "Enquêter".
  • Chasse aux coupables (rouge-blanc), avec Nelly Borca, accusatrice impulsive comme commandant principal, se concentrant sur la mécanique "Suspect".
Je ne vous cache pas qu'en raison de mon amour pour la mécanique "Déguisement", il est fort probable que je craque pour le deck "Dangereux déguisement".


imagePassons à ce que j'ai reçu, à savoir un pack d'avant-première et plusieurs boosters de jeu.

Comme toujours, le pack d'avant-première comprend :
  • 6 boosters de jeu Meurtres au manoir Karlov
  • 1 carte promo estampillée
  • 1 carte mythique exclusive aux packs d'avant-première
  • 1 dé Spindown pour compter les points de vie
  • 1 guide pour aider à construire un deck d'avant-première
Le pack d'avant-première est une fois de plus une réussite avec un packaging magnifique, notamment grâce à son aspect sombre et mystérieux en accord avec le thème de l'extension. J’ai également adoré le dé, que j’ai eu en version rouge et noir.

Au niveau de l'art, "Meurtres au manoir Karlov" propose plusieurs styles qui mettent en lumière les thèmes de l'extension.

Tout d'abord, il y a le traitement Showcase “À la loupe”, mettant en avant les personnages à travers une loupe. Avec 30 illustrations à collectionner (11 communes, 10 inhabituelles, 8 rares et 1 rare mythique), ces cartes sont disponibles dans les boosters de jeu et les boosters collector.

image

Ensuite, les cartes de terrain offrent une version "base impossibles" dans les boosters de jeu et les boosters collector. Ces illustrations sont toutes magnifiques, et c'est remarquable que chaque extension propose régulièrement des variantes de terrain réussies.

image

Il y a également le traitement "Dossier", inspiré des dossiers d'enquête que l'on trouve dans les œuvres policières. Avec 10 cartes inhabituelles, 17 rares et 14 rares mythiques, ces illustrations offrent une esthétique intéressante. Certaines cartes présentent même une version à encre invisible avec des annotations et des informations manuscrites en rapport avec l'affaire, bien que celles-ci soient plus rares.

image

Le traitement "Cité de Ravnica" met en avant le statut des chefs de guilde de Ravenica, avec 4 cartes rares et 3 rares mythiques disponibles dans les boosters de jeu et les boosters collector. Il existe également une version Premium double-arc-en-ciel sérialisée de ces illustrations, mais elles ne sont disponibles que dans les boosters collector.

image

Enfin, il y a le traitement "sans bordure", offrant des illustrations s'étalant sur toute la carte. Ces cartes sont également disponibles dans les boosters de jeu et les boosters collector.

image

Bien que j'apprécie les différents traitements artistiques de cette extension, je n'ai pas été aussi impressionné que par d'autres extensions telles que "Les cavernes oubliées d'Ixalan" ou "Les friches d'Eldraine". Les traitements artistiques restent relativement classiques et moins variés que dans ces deux autres extensions.

Comme vous l'avez remarqué, les mécaniques de cette extension offrent une grande variété de possibilités pour créer des decks uniques. J'ai donc utilisé les cartes reçues pour construire deux decks de 40 cartes, chacun ayant son propre style distinct.

Le premier deck, composé de rouge, de vert et de blanc, se concentre principalement sur la mécanique du déguisement, tout en incluant quelques cartes avec les mécaniques "Enquêter" et "Suspect". C'est un deck agressif qui inflige de lourds dégâts grâce aux cartes rouges utilisant le déguisement, renforcées par la couleur verte et la mécanique "Suspect". Toutefois, il demande une approche stratégique car il nécessite un certain nombre de mana pour retourner les cartes, surtout lorsqu'on joue avec trois couleurs différentes.

Ce premier deck inclut des cartes telles que "Informateur des tunnels" ou "Sentinelle de Sumala", qui deviennent rapidement menaçantes grâce à leurs capacités liées aux cartes face cachée. Elles se renforcent rapidement avec des bonus de +1/+1 et deviennent des adversaires redoutables.


Le deuxième deck, quant à lui, est très différent. Basé sur les couleurs bleue et noire, il utilise principalement les créatures de type "détectives" et la mécanique "Enquêter". Ce deck est axé sur le contrôle, empêchant l'adversaire de jouer grâce à des sorts bleus qui renvoient les cartes à leur main. Associé aux créatures avec le mot-clé "Vol" qui peuvent attaquer par-dessus les défenses de l'adversaire, ce deck affaiblit progressivement les adversaires et est particulièrement efficace contre le premier deck. Dans ce deuxième deck, la mécanique "Enquêter" est essentielle pour piocher rapidement et récupérer les nombreux sorts de défense inclus.


Bien que le second deck soit plus défensif et entrave efficacement le premier en renvoyant les cartes à la main de l'adversaire, le premier est redoutable une fois qu'il parvient à poser suffisamment de terrain. Les cartes utilisant le "Déguisement" infligent alors des dégâts considérables. Il était amusant de constater que les deux decks étaient relativement équilibrés, et que les victoires étaient partagées entre eux.

imageMême si, globalement, les traitements des cartes ne m’ont pas totalement séduit, je dois avouer que les illustrations des cartes de terrain m’ont conquis, et l'ajout de l'encre invisible sur les cartes du traitement "Dossier" est une idée que j'ai trouvée particulièrement ingénieuse.

Pour moi, là où l'extension brille vraiment, c'est dans ses mécaniques. Si vous êtes un joueur de Magic plus enclin à créer des decks qu'à collectionner des cartes, vous serez comblé par les possibilités offertes par cette extension. Les mécaniques comme le "Déguisement", "Enquêter", "Suspect" et "Rassembler des preuves" offrent une grande variété de stratégies à explorer, garantissant des parties riches en surprises et en rebondissements.

Pour ceux qui apprécient également l'aspect esthétique de leur collection, rassurez-vous, les cartes de cette extension restent visuellement attrayantes. Si vous aimez le style de Ravenica et l'ambiance d'enquête de l'extension, vous apprécierez certainement l'ajout à votre collection.


En résumé, "Meurtres au manoir Karlov" est une extension qui ravira tant les joueurs avides de nouvelles mécaniques de jeu que les collectionneurs désireux d'ajouter des cartes esthétiquement plaisantes à leur collection.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Magic the Gathering : Meurtres au manoir Karlov

Plateformes :

Editeur : Wizards of the Coast

Développeur : Wizards of the Coast

PEGI : 12+

Prix :

Aller sur le site officiel

Magic the Gathering : Meurtres au manoir Karlov

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0