Persona 5 Tactica (Xbox Series, One, PS4, PS5, Switch, PC)

 

Publié le Mercredi 31 janvier 2024 à 11:30:00 par Vincent Cordovado

 

Persona 5 Tactica (Xbox Series, One, PS4, PS5, Switch, PC)

Le spin-off de trop ?

imageLe moins que l'on puisse dire, c'est qu'Atlus aura capitalisé à fond sur le 5ème volet de Persona. En effet, après une version améliorée avec Persona 5 Royal, un jeu de rythme avec Persona 5 Dancing In Starlight, un dungeon crawler avec Persona Q2 et un musou avec Persona 5 Strikers, Joker et sa bande reviennent donc cette fois dans un tactical-RPG. Serait-ce le spin-off de trop pour les voleurs fantômes ?

Persona 5 Tactica nous permet donc de retrouver, avec un plaisir non dissimulé, nos voleurs fantômes adorés. Pour le coup, pas de bond dans le temps puisque ce volet se déroule pendant les évènements de Persona 5. Alors qu'ils sont tranquillement au café Leblanc, devant la télé, ils se retrouvent tous transportés dans un monde parallèle qui ressemble fortement à un palais de Persona 5. Assez rapidement, la bande tombera sur la tyrannique Marie et ne devra son salut qu'à Erina, la cheffe de l'Armée Rebelle. Je m'arrête pas le pitch. Globalement, ça se suit, même si j'ai pris beaucoup moins de plaisir que dans un Persona 5 ou un Persona 5 Strikers.

imageLa faute à plusieurs facteurs : déjà, même si le titre reste assez verbeux, on perd quand même tout le côté social et exploration qu'on a dans P5 et dans une moindre mesure dans P5S. Ici, on enchaîne les missions et les dialogues entre personnages sont souvent facultatifs. Autre point qui m'a particulièrement dérangé, l'histoire se focalise sur un personnage dont je n'ai pas parlé mais pour lequel je n'ai eu aucune empathie et pour terminer, ben même en étant fan de la licence, in fine, j'ai trouvé que ce volet n'apportait pas grand chose au schmilblick.

Vous l'aurez compris, on est donc un bon cran en dessous de P5 ou P5S de ce côté-là. D'ailleurs ne vous attendez pas à une durée de vie importante (pour un titre estampillé Persona) : on le boucle en une vingtaine d'heures. Pour autant, il propose, quand même, de beaux arguments au niveau de son gameplay que j'ai trouvé assez astucieux.


imageS'il se présente sous la forme d'un T-RPG, il m'a plus fait penser à un puzzle géant où l'on essaie d'écraser son adversaire avec le moins de tours possibles. On retrouve tout le sel de Persona 5, à savoir qu'on peut attaquer au corps à corps, tirer avec son arme ou balancer une compétence via sa Persona. On retrouve également le système de One More qui permet d'attaquer une fois supplémentaire ou la Triple Menace qui remplace, lorsqu'on est bien positionné, l'Assaut Général de P5. Pour le reste, c'est un Tactical. On dirige une petite équipe de 3 unités dont les déplacements sont limités et il faudra toujours veiller à ce que nos personnages soient le plus possible à couvert.

Globalement, le jeu n'est pas très compliqué : lorsqu'on est KO, notre unité est remplacé et le nombre de remplacement dépend du niveau de difficulté. Cerise sur le gâteau, il est possible de revenir au tour précédent lorsqu'on constate que la stratégie utilisée n'est pas la bonne. D'ailleurs, les habitués constateront très rapidement que le titre ne gère pas les faiblesses élémentaires et qu'ici, tout est question de placement pour faire des dégâts de zone. Le vent va repousser un ennemi, tandis que le psi va l'attirer par exemple et l'idée va être de placer les ennemis de manière à pouvoir faire une Triple Menace et frapper fort. Le titre propose d'autres mécanismes intéressants, mais je vous laisse les découvrir.

imageEn dehors des combats, on retrouve les mécanismes propres à Persona, à savoir des Persona à récupérer aléatoirement et à fusionner pour en créer des plus puissantes. Ici, nos alliées peuvent s'équiper d'une Persona secondaire pour augmenter leurs stats. D'ailleurs, chaque personnage possède son propre arbre de compétences à améliorer au fil des points de compétences glanés.

Dans l'ensemble, la formule fonctionne même si, il faut l'avouer en parcourant l'aventure, l'ensemble est assez inégale. On sent un manque d'inspiration flagrant après le second royaume. C'est dommage. Point qui fait véritablement grincer des dents, le fait que le titre propose un DLC dès sa sortie. Autant quand ça arrive plusieurs mois après, on se dit que c'est une bonne occasion de replonger dans l'aventure, mais là, tout est sorti en même temps, ce qui est franchement limite. Pourquoi ne pas l'avoir proposé dans le jeu de base ? Même si on se doute tous que c'est l'appât du gain.
 

Au final, je suis assez mitigé concernant ce Persona 5 Tactica. Le style graphique m'a un peu rebuté et j'ai eu énormément de mal à entrer dans une histoire qui n'apporte vraiment pas grand chose à la licence. Assez inégal dans ce qu'il propose, il n'est, à mon sens, clairement pas aussi réussi, comme spin-off, qu'un Persona 5 Strikers qui était vraiment proche du matériel d'origine. Reste que son gameplay est quand même intéressant, pour peu qu'on accroche au style mais clairement, même chez les fans, pas sûr qu'il fasse l'unanimité.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Persona 5 Tactica (Xbox Series, One, PS4, PS5, Switch, PC)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - Switch - PS5 - Xbox Series

Editeur : SEGA

Développeur : P-Studio

PEGI : 12+

Prix : 59,99 €

Persona 5 Tactica (Xbox Series, One, PS4, PS5, Switch, PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0