Horizon Forbidden West (PC)

 

Publié le Lundi 8 avril 2024 à 11:30:00 par Cedric Gasperini

 

Test Horizon Forbidden West (PC)

Aloy, Aloy, monsieur l'ordinateur

imageHorizon Forbidden West est sorti il y a maintenant 2 ans sur PS4 et PS5. Alors que le troisième opus des aventures d’Aloy est en développement chez Guerilla Games, les joueurs PC vont pouvoir eux aussi découvrir les nouvelles aventures de la rousse flamboyante puisque le jeu vient de sortir en version Complete Edition, portée par le studio néerlandais Nixxes Software, spécialiste du genre.

Au menu, le jeu de base et le DLC Burning Shores, un mode photo, des bonus (tenues et armes), et la possibilité de tirer partie des dernières technologies Nvidia ou AMD. A quelques bémols près, toutefois… On y reviendra. Et on peut même se taper le jeu sur triple écrans, histoire de voir la vie d’Aloy en grand.

Intrinsèquement, le jeu ne change en rien. On y retrouve les mêmes qualités et les mêmes défauts que la version sortie sur PlayStation. Un jeu au scénario bien ficelé, un gameplay parfaitement maîtrisé, et un monde magnifique. Mais un manque de prise de risque total de la part des développeurs qui, au final, ne proposent qu’une simple suite… un air de déjà-vu, mais qui n’enlève rien au plaisir de jeu, bien heureusement.

Le jeu débute 6 mois après les événements du premier opus. Aloy est sur les traces de Sylens, dont la trahison menace le monde. Il a réussi à emporter une partie de l’IA Hadès. Une plante néfaste, la Nielle, envahit la nature et s’inscrit rapidement comme une véritable menace pour la survie de l’humanité. La peste fait son apparition, les tempêtes meurtrières sont plus fréquentes… bref, tout va mal. Aloy va devoir partir la recherche d’une sauvegarde de Gaïa, une IA capable de lancer la terraformation de la planète pour la rendre plus vivable, seule entité capable de contenir Hadès et de lutter contre la Nielle. Ses pas vont l’emmener vers la côte Ouest. Seul petit souci : l’endroit est encore plus dangereux, avec ses ennemis ultraviolents et ses machines énormes et mortelles…


imageEn termes de graphismes, les développeurs ont pris le partie de mettre de côté le Ray Tracing. Pas de quoi crier à l’infamie pour autant : le jeu est magnifique quand on pousse la qualité et s’impose même comme l’un des plus beaux jeux sortis sur PC. Il corrige même les défauts des versions Playstation où, par exemple, les passages aquatiques étaient loin d’être convaincants. Ici, tout y est magnifique.

L’animation des personnages est même sublimée, plus fluide, plus réaliste. Prenant en charge le DLAA, le DLSS de Nvidia, le FSR 2.2 d’AMD et le XeSS, toutes des technologies destinées à sublimer les graphismes sans pour autant pourrir la vie de votre GPU ou votre CPU, le jeu vous propose d’emblée une qualité en fonction de votre matos.
Vous pourrez pourtant changer manuellement tout un tas de paramètres, comme la qualité des textures, des cheveux, de la foule, du terrain, de l’eau, des nuages, des ombres, des reflets…
Le tout porté par une fluidité qui tape allègrement dans les 60 FPS à chaque instant, même lorsque l’écran est surchargé d’éléments. Et avec une distance d’affichage conséquente.

imageMême avec un PC qui ne sera pas forcément un foudre de guerre, ou un peu vieillissant, le jeu tournera sans aucun souci et vous mettra une petite claque graphique. On restera quand même un poil sur sa faim, sans doute, si on a un gros PC : pas de qualité Ultra (élevé maximum) même si ça ne veut pas dire grand-chose, et le sentiment tout de même que de « un des plus beaux jeux PC » il aurait pu devenir « le plus beau jeu PC » s’il avait été optimisé au max pour les meilleurs composants. Ça viendra peut-être à terme via un patch. Mais en tout cas, quelle que soit votre machine, Horizon Forbidden West Complete Edition sera un ravissement pour les yeux.

Bref, un excellent jeu qui a bénéficié d’un très bon portage sur PC. Autrement dit, foncez les yeux fermés. Pensez juste à les ouvrir en grand quand vous lancerez le jeu.

imageimageimageimageimage

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Horizon Forbidden West (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Sony

Développeur : Nixxes / Guerilla Games

PEGI : 18+

Prix : 59,99 €

Horizon Forbidden West (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0