Super Mario Galaxy 2 (Wii)

 

Publié le Mardi 8 juin 2010 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test de Super Mario Galaxy 2 (Wii)

Yoshi dans les fourrés

imageA la fin d'année 2007, Super Mario Galaxy venait bouleverser le monde de la plateforme. Regorgeant d'idées originales et novatrices, le titre avait su s'imposer comme une, voire LA référence du genre. Et en ce mois de juin 2010, soit un peu plus d'un an après son annonce à l'E3 2009, Super Mario Galaxy 2 fait sa grande entrée dans le catalogue Wii pour tenter de détrôner son grand-frère . Reste que, jusqu'à présent, mise à part la NES, aucune console de salon n'a accueilli plus d'un épisode de la franchise par génération. Il est donc légitime de se demander si Super Mario Galaxy 2, suite directe du premier épisode n'est justement pas qu'une simple suite ou véritablement une nouvelle référence.

Et la question se pose avant même de mettre la galette dans sa console. Il suffit de connaitre le synopsis du titre pour être sceptique. En effet, le pitch du jeu (à ne pas confondre avec la princesse, hahaha) fleure bon le micro-ondes puisque c'est à peu de choses près le même que celui du premier volet. A base de goûter au château, de fête des étoiles, d'une princesse Peach kidnappée par un Bowser qui veut créer un empire Koopas au centre de l'univers. Jusque là, rien de folichon. Sauf que cette introduction nous est comptée avec la première nouveauté du titre. A savoir qu'on la joue en 2D, à la manière d'un New Super Mario Wii. Parce que oui, une des nouveautés de ce Super Mario Galaxy 2 est de proposer des niveaux alternants parfois des phases de gameplay en 2D et en 3D.

Et ce n'est pas le seul changement important que propose ce Super Mario Galaxy 2. Loin de là. Et si Super Mario Galaxy 2 ne change fondamentalement pas par rapport au premier épisode et que l'on retrouve toujours nos chères étoiles, fragments d'étoiles, étoiles comètes, boss et j'en passe, c'est surtout sur les nouveautés du titre que nous allons nous attarder.

screenscreenscreen

Toute personne ayant posé ses mimines sur le premier épisode retrouvera presque immédiatement ses marques avec cette suite. Que ce soit du côté de la physique des niveaux tortueux venant directement de l'esprit fécond de Miyamoto ou simplement de l'univers. Le joueur ayant déjà fait le premier volet arrivera en terrain connu. On retrouvera donc avec joie cette jouabilité si spéciale dans laquelle on se retrouve à diriger Mario dans tous les sens. De ce côté là, la maniabilité est quasi-parfaite et c'est la même chose pour la caméra. Je dis "quasi-parfaite" parce qu'il arrive en de rares fois qu'on se tape un angle pas forcément top pour appréhender un saut ou lors du passage entre la 2D/3D. Mais c'est suffisament rare pour qu'on n'en tienne pas rigueur.

screenMario devra donc se balader de galaxie en galaxie afin de récolter  des étoiles pour avancer dans les différents mondes et atteindre la forteresse de Bowser. Mais contrairement à Super Mario Galaxy, le moyen de passer d'une galaxie à l'autre et d'un monde à l'autre a été très simplifié. On est beaucoup plus proche dans SMG2 d'un New Super Mario. En effet, ici, exit l'observatoire et ses nombreuses salles et bonjour à la planète vaisseau à l'effigie de Mario. Cette dernière nous permet de nous déplacer d'une galaxie à l'autre tranquillement, tout comme on se balade sur la carte de New Super Mario. Certains pleurnicherons, d'autres apprécieront. Pour ma part, j'ai apprécié. Ça facilite l'accès au niveau suivant. Le côté vraiment chiant de la chose, c'est qu'après avoir acquis une étoile et qu'on revient sur le vaisseau, on se tape les bruits insupportables des Toads ou des Lumas qui prodiguent les mêmes conseils tous moisis jusqu'à la fin du jeu.

Ici, Mario ne sera pas seul dans sa lourde tâche. Certes, il y a bien son frère Luigi qui viendra lui prêter main forte de temps à autres, mais c'est surtout le come-back de notre Yoshi adoré qui se fait remarquer. En effet, le petit dinosaure qui n'a pas sa langue dans sa poche fait son grand retour dans Super Mario Galaxy 2. On le retrouvera assez tôt dans l'aventure, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Ce dernier offre bien entendu la possibilité de manger tout ce qui lui passe sous la langue. Il sera donc possible d'avaler des ennemies pour les recracher sur d'autres ou casser des cages en verres pour libérer divers objets. Yoshi offre également la possibilité de flotter légèrement dans les airs pendant quelques secondes en brassant de l'air avec ses pieds. Bien pratique lors de certaines chutes. Dans cette épisode, il ne meurt heureusement plus dès qu'il touche une goutte d'eau et surtout, n'est plus là que pour une durée limitée. En revanche, on peut regretter que le petit dinosaure ait perdu la faculté de pondre des oeufs ou de faire sa célèbre attaque rodéo. En contre partie, à l'instar de Mario, il possède de nouveaux pouvoirs grâce à différents objets. Le piment rouge lui fait par exemple atteindre une vitesse folle qui lui permet de se prendre pour Jésus et marcher sur l'eau ou encore de grimper des paroies verticales. Le fruit jaune lui permettra de scintiller pendant un certain temps dans le noir afin de révéler des chemins normalement invisibles à l'oeil nu. Le fruit bleu permet quant à lui de le transformer en espèce de ballon de baudruche, toujours pour un temps limité, afin d'atteindre des endroits inaccessibles autrement.

screenscreenscreen

Yoshi n'est bien entendu pas le seul à profiter de pouvoirs. Mario en a un paquet. Certaines anciennes, d'autres nouvelles. C'est ainsi qu'on retrouvera avec joie Mario Abeille ou Mario Boo et avec beaucoup moins de joie l'incontrôlable Mario Ressort. A côté de ça, Mario Rocher et  Mario Nuage font leur apparition dans la grande famille des transformations loufoques. Mario Nuage permet de marcher sur les nuages ou d'en créer jusqu'à 3 en secouant la Wii Mote afin d'accéder à des endroits en hauteur ou d'éviter de tomber dans le vide. Mario Rocher permet quant à lui de se mettre en boule et de tout défoncer sur son passage, rappelant les Gorons dans Zelda. Reste que pour le coup, Mario Rocher est loin d'être maniable. Une fois lancé, il est difficile de tourner et encore plus de s'arrêter sans prendre une barrière en pleine poire, ce qui peut souvent conduire à la mort.

screenParlons-en de la mort, tiens. Super Mario Galaxy 2 est un titre qui se veut vachement accessible aux néophytes du genre. Le titre est quand même plus difficile que le premier mais il regorge de petites choses qui pourront aider ceux qui auront du mal. A commencer par un DVD d'initiation qui permet de maitriser les bases du jeu rapidement (au passage, impossible à lire sur Wii). Cela passe ensuite par les conseils prodigués par les Lumas ou Toads avec leurs bruits exaspérants dont je vous ai déjà parlé mais surtout par l'apparition du Super Guide, à l'instar de New Super Mario Wii. Si vous mourrez trop souvent lors d'un passage, une princesse Harmonie Astrale apparait afin de vous proposer de terminer le niveau à votre place. En revanche, l'étoile débloquée sera une étoile de bronze et non d'or, obligeant le joueur à retenter sa chance plus tard s'il veut finir le jeu intégralement.

Et autant dire qu'il y a du boulot pour le finir à 100%. En effet, si l'on peut affronter Bowser avec seulement 70 étoiles que l'on récupère assez facilement en une dizaine d'heures de jeu, il est possible de collecter jusqu'à 240 étoiles, en comptant celles de Luigi ainsi que tous les défis comètes et les étoiles cachées. Le frère de Mario est jouable lors de la première partie mais seulement occasionnellement. Il arrivera parfois qu'il vous propose de remplacer Mario lorsque vous commençez un niveau. En revanche, une fois le titre fini, il est possible de jouer avec lui quand vous le souhaitez.

screenscreenscreen

Pour ceux  qui veulent vivre l'expérience Super Mario Galaxy 2 à deux, Nintendo a revu un peu sa copie. Et si le second joueur ne sera qu'un Luma représenté à l'écran qu'il bouge avec son pointeur de la Wii-Mote, il pourra intéragir un peu plus que dans le premier volet. En effet, en plus de pouvoir chopper les pièces, fragments d'étoiles et autres vies supplémentaires, le second joueur pourra bloquer et surtout tuer les ennemis avec son attaque tournoyante. Et mine de rien, ça facilite le jeu pour ceux qui ont du mal mais ça rend également l'expérience de jeu plus intéressante pour le second joueur.

screenSuper Mario Galaxy 2 est donc la digne suite de Super Mario Galaxy, l'égalant ou le surpassant, selon les goûts. La différence se fera surtout selon votre expérience personnelle. Si vous avez déjà goûté au premier volet, vous n'aurez très certainement pas la même sensation de découverte et de fraîcheur qu'apportait le premier. La faute en partie à certains éléments directement repris du précédent. En revanche, si c'est votre première fois, le titre vous collera une claque monumentale.

Quoi qu'il en soit, le titre de Nintendo s'impose comme une référence avec des qualités indéniables. Certes avec des niveaux quelques fois moins inspirés que d'autres mais franchement, quand on voit le génie de certains passages, on ne peut pas lui en vouloir. A posséder obligatoirement.

screenscreenscreen


Trouvez vos produits Mario moins cher avec Comparonet.com

image

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Super Mario Galaxy 2 (Wii)

Plateformes : Wii

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 3+

Prix : 50 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

Images du jeu Super Mario Galaxy 2 (Wii) :

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- S.C.A.R, le Doom du pauvre ? par Quantum

0