Guitar Hero : Warriors of Rock (Xbox 360/PS3/Wii)

 

Publié le Jeudi 30 septembre 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Guitar Hero : Warriors of Rock

Hell's Bells

imageVoilà déjà une sixième saison pour Guitar Hero, avec un nouvel opus intitulé Guitar Hero Warriors of Rock. Reste à savoir si ce jeu peut réinsuffler une once de vie dans un genre qui s’est très largement essoufflé ces derniers temps, passant du statut de « phénomène de société » à « amusement éphémère suranné ».


Dans un premier temps, il faut savoir que, contrairement à l’année passée, Activision lance en parallèle (et en bundle avec le jeu) une nouvelle guitare. Cette nouvelle guitare mérite bien un petit paragraphe. Tout simplement parce que si la guitare de Guitar Hero World Tour était sympathique mais classique et sans grand intérêt, celle de Warriors of Rock est vraiment bonne. Plus fine, plus design, elle offre surtout une meilleure prise en mains, de meilleures sensations et un meilleur équilibre. Autrement dit, si vous avez quelques dizaines d’euros supplémentaires à dépenser, n’hésitez pas.

Parlons jeu, maintenant. Pas de surprise de ce côté-ci. Le gameplay n’a pas évolué d’un iota. Sur une partition verticale, des notes de couleurs défilent. Il faut sur la guitare (indispensable), les jouer au bon moment, tout en activant le mediator, pour marquer des points. Après, il y a diverses subtilités : les modes de difficulté qui font utiliser plus ou moins de touches, les « star power » qui, quand on lève la guitare, donnent des multiplicateurs supplémentaires… Le nouveau Guitar Hero continue donc sur la lancée et ne change rien à ce niveau-là.
Et bien entendu, les chansons sont toutes jouables également en ligne de basse avec la même guitare, avec la batterie ou peuvent être chantées.

screenimagescreen

93 chansons composent la playlist de ce nouveau volume. On ne les citera pas toutes parce que, bon. Disons qu’il y a du Soundgarden (Black Rain), du Linkin Park (Bleed it out), Queen (Bohemian Rhapsody), Deep Purple (Burn), Runaways (Cherry Bomb), Black Sabbath (Children of the grave), Aerosmith (Cryin), The Cure (Fascination Street), Megadeth (Holy Wars The Punishment Due, The Day we fight et Sudden Death), REM (Losing my Religion), Tom Petty & the Heartbreakers (Listen to Her Heart), Kiss (Love Gun), Dire Straits (Money For Nothing), Sum 41 (Motivation), Alice Cooper (No More Mr Nice Guy), Def Leppard (Pour Some Sugar on me), Slipknot (Psychosocial), Neil Young (Rockin in the Free World), Offspring (Self Esteem), White Stripes (Seven Nation Army), ZZ Top (Sharp Dressed Man), Steve Vai (Speeding), Rolling Stones (Stray Cat Blues), Ramones (Theme from Spiderman), Muse (Uprising), Rammstein (Waidmanns Heil) et Nine Inch Nails (Wish) et bien d’autres encore.

screenGlobalement, la playslist est plus metal, plus punk, que la précédente, qui était plus orientée pop-rock. Personnellement, c’est une déception, étant moins porté sur les cris hystériques de chevelus en cuir. Pour autant, quelques morceaux réservent de bien belles surprises et quelques moments intenses. On regrettera simplement que les développeurs n’aient pas décidé de nous faire jouer 2112, des Rush, d’une traite (plus de 20 minutes) au lieu de la découper en 7 parties.

La nouveauté principale du jeu est un mode quête orchestré par la voix sympathique (mais sans grand intérêt au final) de Philippe Manœuvre. Un clin d’œil amusant, certes, mais un poil gadget quand même. Le but de ce mode est de recruter les meilleurs guitaristes pour aller affronter le Diable du Rock en personne. Ce rapport Rock-Œuvre du Diable étant un thème récurrent (le fait que l’on dise des plus grands guitaristes qu’ils ont donné leur âme au Diable), on est dans un univers connu. Et plutôt apprécié, au final. Chaque personnage à recruter possède sa propre liste de chanson, selon son look. Le punk tapera dans les Runaways ou Ramones, d’autres seront plus pop, d’autres plus metal… une dizaine de chansons par guitariste, à découvrir et à réussir pour engranger suffisamment d’étoiles afin qu’il se transforme en super guitariste prêt à vous suivre jusqu’en enfer. Sympathique sur le papier, cette façon de séparer les genres devient vite une vraie plaie quand on s’attaque à une série que l’on n’apprécie pas forcément.

screenscreenscreen

Globalement, le jeu est plus complexe. Le niveau de difficulté a été largement revu et se veut destiné avant tout aux fans de la première heure qui avaient sué sang et eau pour finir le jeu en mode expert. Là, il va falloir un poil d’entraînement pour espérer atteindre le firmament du rock.

screenEnfin, le jeu offre toujours le bienvenue et apprécié mode soirée (sans échec pour jouer entre potes), la possibilité désormais de jouer à 4 instruments identiques, un mode partie rapide, un autre compétition et j’en passe.

Au final, ce nouveau Guitar Hero Warriors of Rock est sans surprise. Sans innovation réelle. Un mode quête sympathique, qui change un peu, mais bancal dans son déroulement, ne suffit pas à renouveler le genre et à redonner du souffle à la série. On pourra toutefois se dire que le challenge est plus soutenu avec une difficulté accrue. Les graphismes, aussi, ont subit un gros lifting très appréciable et les chansons sont désormais visuellement agréables, bien rythmées et bien réalisées. Sympathique, donc, plus orienté metal-punk, mais d’un classicisme qui pourrait en détourner plus d’un.
Notez enfin qu’il est toujours possible, en rajoutant quelques euros, d’importer certaines chansons de vos anciens Guitar Hero (à partir de l’épisode World Tour) pour rallonger la sauce. A condition d’avoir les skuds originaux, bien entendu.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Guitar Hero : Warriors of Rock (Xbox 360/PS3/Wii)

Plateformes : Xbox 360 - PS3 - Wii

Editeur : Activision

Développeur : Neversoft

PEGI : 12+

Prix :

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

 

 

Images du jeu Guitar Hero : Warriors of Rock (Xbox 360/PS3/Wii) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- L'Edito du dimanche par clayman00

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

0