Insanely Twisted Shadow Planet (XBLA)

 

Publié le Jeudi 4 août 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

test de Insanely Twisted Shadow Planet (XBLA)

Envoyé à l'ombre

imageVous êtes un alien. Si, si. Quand on a une tête en forme de boomerang, un corps qui ressemble à un médiator de guitare, deux bras comme de longues pinces et des yeux en amende, on a toutes les chances d’être un alien. Ou alors, on souffre d’une grave, très grave maladie.
En l’occurrence, là, vous êtes en pleine forme. Alors une seule solution s’impose : vous êtes un alien. Manque de bol, une entité ennemie s’échoue sur votre soleil et transforme l’astre lumineux en boule noire, pleine de choses qui piquent. Et re-manque de bol, c’est votre planète qui est ensuite colonisée.
A bord de votre petite soucoupe volante, une soucoupette serait-on même tenté de dire, vous allez parcourir votre terre désormais envahie de sombres plantes et monstres hideux, dans le but de vous libérer du joug de cette invasion.
 
Insanely Twisted Shadow Planet est un shoot’em up dans lequel vous dirigez votre soucoupette, donc, au milieu de labyrinthes remplis de plantes, monstruosités, vers, ennemis, lianes, rochers et j’en passe. Les décors sont exclusivement noirs et rouge. Sur fond coloré (rouge, violet, bleu, vert, orange…). Un design assez particulier et pas forcément déplaisant.
 
Tout au long de sa progression, votre soucoupette va trouver des armes : un analyseur d’ennemi, tout d’abord, pour savoir quelle arme employer contre quel adversaire. Un laser, ensuite, pour tuer les ennemis. Viendront également une pince, pour saisir des rochers, des roquettes pour détruire les obstacles les plus résistants, une scie pour vous frayer un chemin dans la roche molle, et j’en passe.
 
screenscreenscreen
 
A chaque niveau, de nouveaux monstres en forme de roches : certains sont simplement attirés vers vous, d’autres explosent, d’autres encore sont équipés d’un bouclier et il faut donc les prendre à revers, sans parler des plantes qui aspirent, repoussent, attirent, abîment…
 
screenLa soucoupette se dirige assez facilement : stick gauche. Il vous faudra plus de temps pour diriger correctement l’arme (pince, laser…) puisque la direction se décide au stick droit et que ce n’est pas toujours évident de bien viser.
 
Malgré toute la bonne volonté des développeurs une ambiance sympathique et une réalisation assez soignée, le jeu se révèle assez rapidement répétitif, légèrement gavant, et on aura du mal à y passer plus de vingt à trente minutes, voire moins, par session. Certains passages (boss de fin du 2ème niveau par exemple) sont même très lourdingues en raison du manque de précision de l’arme. Ah, et puis le coup du « on acquiert la roquette tard dans le jeu alors que chaque niveau, même le premier, a des passages bonus où elle est nécessaire mais t’inquiète, c’est pour la rejouabilité », c’est chiant.
 
screenEnfin, le mode multi, anecdotique, vous lance dans des courses où il faut échapper à un monstre qui vous poursuit sans casser la lanterne que vous transportez.
 
Alors, Insanely Twisted Shadow Planet, un mauvais jeu ? Non, du tout. Ça reste sympa. Pas inoubliable, loin de là, mais sympa. A condition de s’en faire quelques petites parties de temps en temps, assez courtes, et grâce à un bon système de sauvegardes (régulières et qui vous fait recommencer exactement là où vous en étiez si vous éteignez la console, et non pas en début de niveau), il est même à recommander.
 
imageimage
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Insanely Twisted Shadow Planet (XBLA)

Plateformes : Xbox 360

Editeur : Fuel Cell

Développeur : Shadow Planet Productions

PEGI : 12+

Prix : 1200 Ms Points

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Insanely Twisted Shadow Planet (XBLA) :

0