(Livre) Daniel Polansky - Le baiser du Rasoir

 

Publié le Samedi 11 février 2012 à 11:00:00 par Cedric Gasperini

 

Critique de Daniel Polansky - Le baiser du Rasoir

Sur le fil

imageAncien soldat, ancien officier d'élite de la Couronne, Prevôt a sombré dans la déchéance. Il vend aujourd'hui de la drogue dans un des quartiers pourris de la cité Impériale de Basse-Fosse, logeant à l'auberge de son ancien compagnons d'armes, Adolphus.
Indépendant, ne se laissant pas marcher sur les pieds et doté d'une bonne dose d'intelligence fourbe, Prévôt survit plus qu'il ne vit, attendant le jour où il se réveillera une lame plantée dans les omoplates.
Quand une petite fille disparaît et que Prévôt la retrouve, morte et mutilée, dans une ruelle, il décide de s'intéresser à l'affaire. D'autant plus que le commissaire, son ancien patron, ne lui en laisse pas trop le choix : il a besoin de ses talents, fameux à l'époque, pour résoudre ce crime. D'autant plus quand les cadavres d'enfants commencent à s'accumuler. Prevôt va donc tout mettre en oeuvre, remuer tous ses contacts et user de tous les coups tordus pour parvenir à ses fins.

Le Baiser du Rasoir est un livre d'heroïc-fantasy dans un monde assez classique : on y trouve son lot de violences, son lot d'entités démoniaques et son lot de magie noire. Ou blanche aussi, d'ailleurs. Ce qui est moins classique, c'est son personnage. Une loque, un type avec certes des principes, mais qui n'hésite pas à recourir au crime ou à la torture pour parvenir à ses fins. Un sale mec, dealer, avec un caractère irrascible. Et malgré un style sans fioriture, assez simple et sans emphase, sans même quelque-chose qui pourrait lui donner un génie particulier, l'auteur arrive à nous embarquer dans une aventure singulière et nous faire aimer son héros.
Autrement dit, c'est un roman tout bête, écrit tellement simplement qu'il peut être lu par tout un chacun, mais qui devrait vraiment vous plaire. L'histoire va à l'essentiel, est très bien racontée, est très bien montée, jusqu'au "twist" final. C'est bien foutu, on passe un très agréable moment et si la série ne restera peut-être pas dans les annales, ça n'en reste pas moins un très bon bouquin.
Sombre et réaliste, violent et sans concession, l'auteur nous embarque dans un monde séduisant, captivant, et dans une intrigue à mi-chemin entre polar et heroic-fantasy.
A lire, donc.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

(Livre) Daniel Polansky - Le baiser du Rasoir

Plateformes :

Editeur : Bragelonne

Développeur : Daniel Polansky

PEGI : 12+

Prix : 20 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0